Double meurtre à Magnanville. Les réseaux sociaux, porte-voix des terroristes ?

Lundi 13 juin, le terroriste Larossi Abballa a filmé, grâce à la fonctionnalité Live de Facebook, le double homicide d’un policier et de sa compagne à Magnanville (Yvelines). Le but de ce coup de com : révéler ses actes et les revendiquer au nom de Daesh. Dans une ère de l’immédiateté et de l’hyper communication, quelles sont les limites à poser en termes d’images ? Les entreprises comme facebook ou encore Twitter doivent-elles endosser une responsabilité morale et pénale ?