Olivia Leboyer, politologue spécialiste du libéralisme

Olivia Leboyer, politologue spécialiste du libéralisme

Libertarisme ou le culte de l’individu

Le libertarisme est une philosophie politique qui place l’individu au coeur de son idéologie. Comment et où a-t-elle pris racine ? Quelles pensées véhicule-t-elle ? Quelles sont ses sources financement ? Olivia Leboyer, politologue spécialiste du libéralisme, révèle les dessous d’une mouvance encore méconnue du grand public.

Séances d'entretiens dans les studios du sous-sol du bâtiment Sciences humaines et arts

Séances d'entretiens dans les studios du sous-sol du bâtiment Sciences humaines et Arts au Saulcy. Crédit : Laurence Morandini.

La mémoire, c’est maintenant

L’Université de Lorraine participe à une enquête nationale qui porte le nom de « 13 novembre ». Elle s’étale sur 10 ans. L’objet de ce programme de recherche : le souvenir traumatique suite aux attentats du Bataclan à Paris et Saint-Denis. Décryptage des motivations et de la méthode de recherche.

Le professeur Yunos Bakhshi, à gauche, pendant une leçon d'astronomie dans collège de Kaboul en 2009

Le professeur Yunos Bakhshi, à gauche, pendant une leçon d'astronomie dans collège de Kaboul en 2009. Crédit : Afghanistan astronomy association.

Portrait. Yunos Bakhshi, messie des astres

Dans son pays, on le surnomme le « Fou des astres ». Yunos Bakhshi est un petit homme pétulant et souriant qui prend ses quartiers dans un faubourg discret de Kaboul. Yunos Bakhshi, a 42 ans. Il est né à Kaboul. Photographe professionnel, astronome amateur et fondateur du premier club d’astronomie de la capitale, ce féru des étoiles a plusieurs casquettes.

Manifestation contre le projet de loi El Khomri, le 9 avril 2016, à Paris.

Manifestation contre le projet de loi El Khomri, le 9 avril 2016, à Paris. Crédit : Flickr / Olivier Ortelpa.

Manifestation du 23 juin. Un défilé sous haute tension

Suite à l’invraisemblable volte-face de l’exécutif, la manifestation parisienne contre la loi El Khomri se tiendra bien ce jeudi à 14h, place de la Bastille. Pour assurer la sécurité du cortège, la préfecture de police a annoncé une importante présence policière. Mais aussi la couleur. Celle de la tolérance zéro.

Manifestation contre la loi Travail, le 9 avril 2016, place de la Bastille à Paris

Manifestation contre la loi Travail, le 9 avril 2016, place de la Bastille à Paris. Crédit : wikimedia / Jule 78120

Manifestation du 23 juin. Le gouvernement fait volte-face

Contre toute attente, la manifestation du jeudi 23 initialement interdite par la préfecture de police est autorisée. Une rétractation que l’on doit à Bernard Cazeneuve. Le ministre de l’Intérieur a donné son accord pour un nouveau parcours Bastille-Arsenal-Bastille.

Manifestants contre la loi Travail, le 24 mars 2016, à Paris.

Manifestants contre la loi Travail, le 24 mars 2016, à Paris. Crédit : Flickr / Jacques Billaudel

Manifestation du 23 juin. La préfecture de police impose un « rassemblement statique »

Le préfet de police a durci sa position en refusant, lundi 20 juin, de valider le parcours Bastille-Nation pour la manifestation contre le projet de loi El Khomri du jeudi 23 juin, à Paris. Il opte pour une solution à mi-chemin que rejette en bloc les syndicats : un « rassemblement statique ».

Virginia Raggi, candidate du Mouvement 5 Etoiles, élue maire de Rome dimanche 18 juin

Virginia Raggi, candidate du Mouvement 5 Etoiles, élue maire de Rome dimanche 18 juin. Source : wikimedia.

Elections. Virginia Raggi, nouvelle figure populiste élue maire de Rome

Dimanche 19 juin, Virginia Raggi, candidate du Mouvement 5 Etoiles, a été élue maire de Rome. Une première dans l’histoire politique de l’Italie. Alors que la ville se relève à peine du scandale de corruption qui l’a éclaboussée en 2014, la relève s’annonce houleuse.

Periscope, application de Twiter qui permet de filmer en direct. Source : Jisc

Double meurtre à Magnanville. Les réseaux sociaux, porte-voix des terroristes ?

Lundi 13 juin, le terroriste Larossi Abballa a filmé, grâce à la fonctionnalité Live de Facebook, le double homicide d’un policier et de sa compagne à Magnanville (Yvelines). Le but de ce coup de com : révéler ses actes et les revendiquer au nom de Daesh. Dans une ère de l’immédiateté et de l’hyper communication, quelles sont les limites à poser en termes d’images ? Les entreprises comme facebook ou encore Twitter doivent-elles endosser une responsabilité morale et pénale ?