Edition du mardi 24 octobre 2017

CSO Amnéville : en Régionale 1 en attendant la décision sur le fond

Privé pour des raisons financières d’une montée en N3 acquise sur le terrain, le CSO Amnéville a fait appel de cette décision. Le T.A. de Paris demande à la direction nationale du contrôle de gestion de revoir sa copie.

Le Club d'Amnéville devra attendre la décision sur le fond (capture site officiel CSO Amnéville)

Le Club d’Amnéville devra attendre la décision sur le fond (capture site officiel CSO Amnéville)

La Ligue du Grand Est de Football a pris connaissance de la décision du Tribunal administratif de Paris concernant le CSO Amnéville, interdit d’accéder en National 3 à la suite de la décision de la commission d’appel de la DNCG (direction nationale du contrôle de gestion).
La LGEF constate que le tribunal demande à la commission d’appel de la DNCG de réexaminer le dossier, « dans une composition régulière », comme le dit le tribunal, tout en indiquant que « cela n’implique pas nécessairement » la participation d’Amnéville au championnat de National 3, en attendant un jugement sur le fond.

La LGEF prend également acte de la décision de la FFF de réunir rapidement la commission d’appel et son refus, en attendant, d’intégrer le CSO Amnéville en National3. La LGEF rappelle que la composition des groupes de National 3 appartient à la Fédération française de football et que la Ligue assure uniquement la gestion sportive de la compétition.

Par conséquent, et en attendant d’éventuelles évolutions dans ce dossier, la Ligue Grand Est de Football se doit de maintenir le CSO Amnéville en Régional1 et de maintenir le calendrier du club.
Néanmoins, les conditions actuelles ne permettant pas au premier match prévu ce samedi à Magny de pouvoir se disputer dans des conditions sereines, la Commission régionale des compétitions de la LGEF décide de remettre cette rencontre à une date ultérieure.

 

Lire Aussi