Edition du samedi 24 juin 2017

    Un relief de granit restitué à l’Égypte par la Suisse

    Il avait été volé il y a trente ans à Behbeit et retrouvé aux Ports-Francs de Genève.

    stele-egypte-restitution

    crédit: © Ministère public genevois

    À l’occasion d’un contrôle d’inventaire aux Ports-Francs genevois fin 2014, l’Inspection fédérale des douanes de Genève a identifié, parmi d’autres objets, un relief en granit d’origine inconnue et a signalé le cas aux autorités de poursuite genevoises qui ont ouvert une procédure pénale.
    Des contacts noués avec les autorités égyptiennes par le coordinateur des biens culturels de Fedpol à Berne ont permis d’établir que la stèle provenait probablement d’un édifice bâti en Égypte durant l’Antiquité.

    Sur la base d’un examen de la stèle par le professeur Philippe Collombert, titulaire de la chaire d’égyptologie à l’Université de Genève, l’enquête a pu remonter au temple de Behbeit el Haggar, dont le site avoisine la ville de Mansourah dans le delta du Nil en Égypte.

    Volé sur le site

    Par ailleurs, des clichés pris sur le site dans les années 1970 par Christine Favard Meeks, une archéologue française, comparés aux prises de vue plus récentes, ont établi sans doute possible que le relief de granit avait été volé sur le site.

    Les pillages étaient fréquents sur les sites archéologiques et la documentation des objets sortis d’Égypte ou entrés dans des collections occidentales il y a une ou deux décennies encore est souvent lacunaire, sinon inexistante.

    Une collaboration étroite entre plusieurs services, au niveau cantonal et fédéral, et l’appui de la communauté scientifique, permettent aujourd’hui à la Suisse de restituer à l’Égypte cet objet de grande valeur, et accomplir ses engagements internationaux. L’instruction a été conduite par le procureur Claudio Mascotto.

    La stèle sera prochainement remise aux autorités égyptiennes par la coordinatrice des biens culturels de Fedpol.

    Lire Aussi