Edition du mercredi 20 juin 2018

Cheminots. Plainte retirée pour les feu de pneux

Dominique Valck n’a rien contre les cheminots grévistes mais il n’apprécie pas les fumées nocives des pneus brûlés sous ses fenêtres du Grand Nancy.

Capture.JPG feuLe président du conseil de développement durable du Grand Nancy, Dominique Valck, a déposé plainte, hier, au commissariat de police de Nancy contre X pour « délit de la mise en danger d’autrui ». Car la fumée noire qui se dégage des feux de pneus quotidiens sur le piquet de grève l’incommodent.
« Nous respirons des composs chimiques du type plomb, nickel, chrome, cadmium, oxyde de zing, soufre, acide stéarique etc. » déclare le président du Conseil de développement à nos confrères de l’Est Républicain qui constate qu’il souffre d’une petite toux et des irritations des yeux à chaque fois que l’on fait brûler des pneus sous ses fenêtres. Il ajoute : « chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé ».
On sait bien que c’est une tradition, chez les grévistes de tous bords, d’allumer des feux de pneus. Mais il est vrai que ces fumées polluent l’atmosphère et donc les individus.
Dominique Valck se défend de toute action politique ou syndicale. Il se dit « adepte de la recherche de procvessus d’intelligence collective. »
Affaire à suivre…
E.L.

Lire Aussi