Edition du vendredi 28 avril 2017

    Nancy : début de démolition

    Le bâtiment de l’avenue du général Leclerc à Nancy a mobilisé en urgence les membres du comité de défense, ce matin, à 8 heures dont la page Facebook a été piraté. En fin de journée on apprenait que la démolition était finalement repoussée sine die:  Communiqué de Batigère

    Gilles-Marseille

    Gilles Marseille (DR)

    Autour d’André Vaxelaire, enseignant à l’Ecole d’architecture de Nancy, Jean-Pierre Crevoisier, administrateur de l’AMAL (Archives modernes de l’Architecture Lorraine), Gilles Marseille, maître de conférences à l’Université de Lorraine, docteur en histoire de l’architecture du 20ème siècle, Nicolas Depoutot, architecte et enseignant à l’Ecole d’architecture, quelques défenseur ont demandé aux ouvriers d’arrêter le démonter les tuiles de la toiture en attendant de nouvelles instructions.
    Assez rapidement, des journalistes sont arrivés sur les lieux. Le chantier a été stoppé. Manifestants et élus se sont parlés au téléphone. Longuement. André Vaxelaire explique que le président de la Métropole, André Rossinot, a expliqué qu’il n’était pas concerné. Françoise Hervé, en charge du patrimoine, a fait savoir qu’elle ne pouvait rien faire. Quant au propriétaire, Batigère, il a répété qu’il n’a pas trouvé repreneur pour ce bâtiment.
    On apprenait, hier matin, que le site Facebook du comité de défense du bâtiment avait été piraté dans la nuit. Ou plus exactement clôturé par une personne malveillante. Une deuxième page Facebook a été créée dans la foulée. Une plainte pourrait être déposée.

    M.G.

    Lire Aussi