Edition du mercredi 20 juin 2018

Fusillade à Orlando : 50 morts et 53 blessés

Un homme a tiré à l’arme lourde dans un nightclub de cette ville de Floride dans la nuit de samedi à dimanche. Il a été abattu par la police. l’Etat islamique (EI) a revendiqué l’attentat.

Capture.JPG vorlando

L’auteur présumé du massacre, Omar Mateen (capture d’écran Breaking News)

Pour une raison encore inconnue un home lourdement armé a ouvert le feu, dimanche vers 2 heures du matin, dans une boite de nuit d’Orlando, en Floride, où se réunit la communauté homosexuelle de la ville. Cinquante personnes sont mortes et 53 sont blessées, selon un bilan encore provisoire. Ce qui fait de cette tuerie l’une des plus graves de l’histoire des Etats-Unis.
Au cours d’une conférence de presse, la police a indiqué que le tireur « pourrait avoir un penchant » pour le terrorisme (sic). Le FBI a en effet ouvert une enquête pour acte de terrorisme.
L’auteur du massacre, Omar Mateen, un jeune homme de 27 ans né en Amérique mais dont les parents sont originaires d’Afghanistan, aurait « prêté allégeance à Daech ». Il était repéré par le FBI pour  ses penchants islamistes. De fait, Daech a revendiqué l’attentat dans un tweet et affirmé que Mateen était « l’un de ses combattants ». Le massacre perpétré dans le Nightclub d’Orlando n’est pas sans rappeler la tuerie du Bataclan à Paris le 13 novembre dernier.

Une chanteuse abattue vendredi

Les télévisions américains’ont diffusé en continue des images des lieux de la tuerie durant toute la journée de dimanche et relayé abondamment les conférences de presse de la police et des autorités. Le maire d’Orlando a demandé au gouverneur de Floride de décréter l’état d’urgence. De son côté, le président américain Barack Obama a appelé à une minute de silence et à la mise en berne des drapeaux. « Aucun acte de terreur et de haine ne peut changer qui nous sommes, a-t-il déclaré. J’exprime ma profonde gratitude aux policiers et aux premiers intervenants. Leur courage a sauvé des vies. »
La tuerie d’Orlando intervient en pleine campagne électorale américaine. Aura-t-elle un impact sur le résultat final ? C’est peu probable même si toute l’Amérique est sous le choc du drame.
A quelques kilomètres de là, une chanteuse américaine, Christina Grimmi, ancienne candidate à l’émission de télévision The Voice, a été tuée, vendredi alors qu’elle sortait d’un concert et qu’elle signait des autographes à ses admirateurs.
Son assassin présumé, un jeune homme de 27 ans a été interpellé en possession de deux armes de poing. Il s’est donné la mort presque aussitôt en se tirant une balle dans la tête.

Lire Aussi