Edition du samedi 21 octobre 2017

Trophées Jeunes talents

Ce samedi 30 septembre 2017, Elsa Schalck, Vice-présidente de la Région chargée de la Jeunesse et de l’Orientation, a remis un trophée ainsi qu’un prix de 1 000 € à chacun des 20 lauréats de la première édition de « Grand Est jeunes talents ».

Les jeunes ont du talent dans le Grand Est

Les jeunes ont du talent dans le Grand Est

Avec ce dispositif, la Région souhaite valoriser la jeunesse et son potentiel qui contribuent chaque jour au développement et au rayonnement du territoire, autour des valeurs partagées telles que l’esprit d’innovation, la créativité, la curiosité, l’engagement, l’excellence, etc.

Le concours « Grand Est Jeunes Talents »

Initié par la Région Grand Est, le concours est destiné aux jeunes de tout le territoire, âgés de 15 à 29 ans et qui se démarquent par une action ou un parcours remarquable, dans les domaines de la culture, du sport, de la citoyenneté ou encore de l’entreprenariat.
A noter que ce ne sont pas les jeunes eux-mêmes qui se portent candidats mais des marraines et parrains qui les proposent en vue de les valoriser. Il peut s’agir d’un employeur, d’un enseignant, d’un acteur de la vie associative, etc.
La première édition de ce concours s’est déroulée en plusieurs étapes, d’avril à septembre 2017. Un appel à parrainages a d’abord été lancé en avril dernier. 128 candidatures issues de tout le Grand Est ont été réceptionnées par la Région. Un jury de sélection s’est réuni le 29 août. Coprésidé par Elsa Schalck, Vice-présidente de la Région chargée de la Jeunesse et de l’Orientation, et Cédric Chevalier, Conseiller régional et Président de la Commission Jeunesse, ce jury a retenu 20 lauréats dans quatre catégories : insertion professionnelle/entreprenariat/innovation, culture, sport et citoyenneté. Ils ont reçu ce jour chacun un trophée ainsi qu’un chèque de 1 000 € pour les aider dans la réalisation de leur projet.

Chaque année

Parmi les 20 lauréats sélectionnés, on compte 5 Champardennais-es, 5 Alsacien-ne-s et 10 Lorrain-ne-s. A noter que Théo Curin a reçu le coup de cœur du jury pour son parcours sportif en tant que nageur handisport de haut niveau. Mathilde Esselin a par ailleurs reçu le prix du public pour son engagement dans la vie lycéenne et son investissement sportif.
A l’occasion de la Foire de Châlons, le public était d’ailleurs invité à choisir son « coup de cœur » sur le stand de la Région Grand Est du 1er au 11 septembre dernier. Par ailleurs, 5 candidats ont été orientés vers un autre dispositif de la Région (Grand Est entreprenariat des jeunes) pour les accompagner dans leur projet de création d’entreprise.
L’appel à candidatures a vocation à être relancé chaque année ; il le sera dès le mois de mars 2018.

Les 20 lauréats

Catégorie Insertion professionnelle – Entreprenariat –Innovation

Gauthier MAGNETTE – 26 ans – (51)  

Domaines d’action : artisanat, coiffure. Parrainé par : Alméa Formations interpro 51, à Châlons-en-Champagne – Olivier Mulpas (Responsable communication, décrochage et internat ).
Après avoir suivi la filière complète de formation en coiffure, Gauthier s’est installé à Lyon pendant une année pour suivre la formation de maquilleur-perruquier-plasticien à la très réputée école « L’Atelier du Griffon ». Passionné par son métier, ce jeune talent n’hésite pas à donner de son temps bénévolement auprès de ses anciens formateurs, en venant faire des démonstrations auprès des apprentis(es) des sections coiffure et en intervenant en qualité de jury pour les examens. Il a participé également à différents concours (Concours jeunes talents à Metz, Trophée de Bourgogne, etc.) et à remporté de nombreux prix avant d’intégrer l’équipe de France de coiffure pour des shows de coiffure lors de plusieurs manifestations.
Enfin, en janvier 2016, à tout juste 24 ans, il a intégré le groupe Raphael Perrier Paris. Désormais, quand il n’est pas sur un plateau de tournage, il participe aux créations artistiques des principales comédies musicales, telles «Le Rouge & le Noir» ou «Le Roi Arthur».

Outre ses compétences professionnelles et artistiques largement reconnues, il a su faire preuve de curiosité, d’audace et de persévérance pour construire un parcours professionnel déjà riche de multiples expériences avec pour but la recherche constante de l’excellence.

Justine LEMOINE – 21 ans – (52)

 Domaine d’action : entreprenariat. Parrainée par : Mission Locale de l’arrondissement de Langres – Monique Béchereau (directrice). 

Justine a passé un BAC Techno STMG (Sciences et Technologies du Management et de la Gestion) qu’elle a obtenu en 2015. Après une première année de BTS PME/PMI, elle est allée sur le marché du travail. Inscrite à la mission locale depuis le mois de juillet 2015, elle a signé un emploi d’avenir dans une institution langroise pour s’occuper de jeunes. Durant son emploi d’avenir, elle a préparé et passé son CAP petite enfance puis a monté un projet de création d’entreprise « D’JUDE PARK » qui doit ouvrir en octobre 2017. Il s’agit de structures de jeux qui peuvent accueillir différentes tranches d’âge. Structure pour enfants de 0 à 3 ans, 110 m² pour un trampoline, une piste de kart, une grosse structure tubulaire pour les 4-12 ans, une salle de classe insonorisée pour du soutien scolaire, et deux cabanes en bois pour les anniversaires. Elle a réalisé une étude de marché avec la CCI, elle a trouvé un local ; le budget de son projet s’élève à    200 000 €. Elle a reçu un soutien familial important. Elle a rencontré le Maire de Langres ainsi que le SousPréfet pour présenter son projet et des demandes d’appui.
Elle a fait intervenir cet été des entreprises pour aménager son local qu’elle souhaite ouvrir pour le 1er octobre 2017.

Aloïs MICARD – 19 ans – (57)

 Domaine d’action : numérique. Parrainé par : Lycée Polyvalent Condorcet, à Schoeneck –Jean-Marie Steinmetz (enseignant en informatique).
Aloïs est un étudiant très doué en informatique, qui a participé activement à la vie du lycée au travers de nombreuses actions (animations, spectacles, concours), mettant ainsi ses compétences au service de tous. Il a des capacités hors du commun en codage informatique, en matière de vitesse et de maîtrise des différents langages. Il assiste les professeurs et le personnel de l’établissement dans différentes tâches où ses capacités sont grandement appréciées.
En deuxième année de BTS SN-IR (Systèmes Numériques – Informatique et Réseaux) il a réalisé un logiciel d’encodage de données pour simplifier la tâche à des experts en plasturgie. Ce projet a été réalisé grâce à la structure Plastinnov de l’IUT de Chimie de Saint-Avold, Université de Lorraine.

Camille HURE – 20 ans – (08)

Domaines d’action : insertion, art, engagement. Parrainé par : Mission locale du bassin d’emploi de Charleville-Mézières – Aurélie Dubois (conseillère technique).
Camille est reconnu travailleur handicapé en raison de troubles autistiques. Malgré les répercussions de son handicap sur les conditions de sa scolarité, il a validé son bac littéraire en 2016. Particulièrement attiré par la littérature, il a réalisé un service civique à la médiathèque d’Ardenne Métropole via l’Antenne Locale Service Civique de la Mission Locale de Charleville. A l’issue, il poursuit son parcours au sein de la Médiathèque via un CAE (Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi) d’un an, depuis juillet 2017. Il y travaille sur le secteur du patrimoine et du fonds documentaire.
Dans ce cadre, il est envisagé qu’il puisse bénéficier d’une formation d’auxiliaire bibliothécaire via l’association française des bibliothécaires de France. En parallèle, il travaille à la réalisation d’un scénario afin de créer un court métrage dont l’objet vise à témoigner des difficultés concrètes d’une personne autiste mais aussi de ses possibilités de réussite.

Léo DUTHUIT – 16 ans – (88)

Domaine d’action : mini-entreprise. Parrainé par : Lycée Polyvalent Georges Baumont, à St-Dié – M. Ringenbach (enseignant et référent
minientreprise EPA).
Léo est très impliqué dans son projet de création d’une mini-entreprise, dénomée « B.INSIDE ». Il souhaite développer un produit de type étui nomade. C’est une protection pour flacons en verre de 5 ml munie d’un roll-on permettant de se familiariser avec l’aromathérapie. Léo a déjà participé à deux projets minientreprise en tant que responsable communication. Il a notamment créé et géré un site internet, plusieurs réseaux sociaux, s’est occupé des relations presse avec plusieurs télévisions, a réalisé un spot publicitaire et a rédigé une vingtaine de communiqués pour la presse écrite. Il s’est également occupé de la création complète d’un stand sur mesure pour les présentations de ses projets lors de différents championnats et salons.
Son palmarès est exemplaire. En deux participations, il est, avec son équipe, double champion de Lorraine et double champion de France en titre. Il a également reçu le prix de la communication et le prix de l’innovation les deux années. Il s’est remarquablement investi dans cette aventure sur son temps libre et a reçu de nombreux témoignages éloquents de la part des jurys, tant au niveau régional que national. En prime, il a reçu une proposition de future embauche émanant du CEO de Vizeum, une agence intégrée de conseil média du groupe Dentsu Aegis Network, présente dans 37 pays et qui travaille avec les plus grands groupes internationaux. Cette entreprise a décidé de lui remettre un prix spécial lors des championnats de France à Paris.

Catégorie Culture

Hervé MORITZ – 23 ans – (67)

Domaine d’action : engagement. Parrainé par : Dernières Nouvelles d’Alsace, à Hoenheim – Sophie Weber (reporter).

Jeune homme aux multiples engagements depuis son plus jeune âge, Hervé a été membre du conseil municipal des enfants de Schiltigheim de 2003 à 2005. Il est correspondant des Dernières Nouvelles d’Alsace depuis janvier 2012 et il a prouvé au sein de la rédaction sa vive curiosité et son sens de l’information. Hervé a également une fibre artistique indéniable. Il pratique le trombone depuis l’âge de 10 ans, a créé un groupe de jazz (Ad Lib’) et il est désormais président de l’Orchestre Universitaire de Strasbourg dans lequel il joue depuis septembre 2012. Il consacre de plus une bonne partie de son temps à ses engagements associatifs.
Il a effectué un service civique auprès de l’association Rodéo d’âme (www.rodeodame.fr), une maison d’édition et une compagnie artistique associative alsacienne, en tant que secrétaire de rédaction sur le Bulli Tour Europa (www.bullitour.eu), un projet journalistique à travers plus de 20 pays du continent. Il est très attaché à la défense de l’idée européenne, combat qu’il mène au sein des Jeunes Européens depuis 2011 (www.jeunes-europeens.org). Il est actuellement membre du bureau national. Il a été rédacteur en chef pendant deux ans du Taurillon (www.taurillon.org), magazine en ligne participatif sur l’actualité européenne.
Enfin, il termine son master en histoire et sciences des religions, à l’université de Strasbourg. Il a passé un an à Leipzig dans le cadre du programme Erasmus. Entre autres projets, il s’attèle à l’organisation du festival européen des orchestres universitaires, en juin 2018 à Strasbourg.

 Alexis WOIRIN – 18 ans – (08)

Domaines d’action : art du spectacle, culture. Parrainé par : Studio Ardennais, à Villers-Semeuse – Caty Lempereur (mère).

Alexis est Président de l’association Studio Ardennais qu’il a créé lorsqu’il avait 16 ans dans le but de promouvoir les artistes locaux et de proposer des événements accessibles à tous. Depuis 2014, il a créé, monté, mis en scène et organisé une soirée cabaret (le premier événement) affichant complet avec 500 personnes, organisé le concours de la chanson internationale en partenariat avec The Voice affichant complet également avec 500 personnes (meilleur casting international 2017). Il a de plus mis en place un concours de chant pour la foire expo de Charleville et monté un spectacle.
Il organise actuellement un concours régional de talents. La finale aura lieu le 21 octobre 2017 en présence de célébrités et les bénéfices seront reversés aux enfants hospitalisés. Il est auteur de son ONE MAN SHOW, a déjà participé comme humoriste au festival du rire, spectacle pour les enfants hospitalisés en Alsace, Soirée Ludus (devant Jeremy Ferrari). A noter qu’il a par ailleurs réalisé un court-métrage destiné aux internautes afin de les sensibiliser au harcèlement scolaire.

Inès CORINTO – 24 ans – (57)

Domaines d’action : engagement, entreprenariat. Parrainée par : Ville de Metz – Patricia Strecker d’Amant (chargée de mission vie étudiante)

Inès est une jeune artiste atypique et émouvante de 24 ans. Parallèlement à l’engagement de service civique qu’elle mène au sein de la Ville de Metz en tant qu’ambassadrice culturelle de la petite enfance, elle développe professionnellement plusieurs projets artistiques, épistolaire avec Les Lettres Jaunes, introspectif avec Cabanes Intérieures et portraits de femmes. Elle réalise actuellement une exposition. Inès est artiste sous statut d’auto-entrepreneuse. Elle va intégrer très prochainement la Pépinière Cap Entreprendre de Forbach et parallèlement poursuivre ses études littéraires après 9 mois de volontariat en service civique.

Héloïse SUZANNE – 23 ans – (10)

Domaines d’action : insertion, arts.  Parrainée par : Ecole de la Deuxième Chance de Troyes – Aurélie Sué / Aurélie Bourbon (formatrice/ coordinatrice).
Héloïse a intégré l’Ecole de la Deuxième Chance (E2C) de Troyes fin 2015. Elle possède une forte aptitude dans le domaine artistique et créatif. Elle s’est inscrite en septembre 2016 aux cours du soir pour valider un Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires et ainsi travailler dans le domaine du dessin. Elle a participé au Concours National de la Résistance et de la Déportation début 2016 et a remporté avec son groupe un prix. Elle s’est également illustrée en réalisant des affiches pour la caféteria de l’E2C. En novembre 2016, elle décroche un contrat à temps partiel en tant que lingère au sein du Centre Hospitalier de Troyes pour poursuivre ses cours du soir.
Elle a été remarquée pour son professionnalisme et sa discrétion mais également pour son goût et son talent pour le dessin puis a été sollicitée afin de réaliser une fresque pour la blanchisserie. Depuis mai 2017, elle a vu son contrat se prolonger.
En plus du dessin et de la peinture, elle fait de la photographie. Ses qualités ont été remarquées et elle a ainsi pu couvrir un colloque en juin. Divers projets au sein du service communication s’ouvrent à elle, néanmoins elle souhaite toujours valider son DAEU.

Henry BEILLARD – 22 ans – (67)

Domaine d’action : engagement. Parrainé par : FDMJC Alsace / Animation Jeunesse Pays Rhénan, à Roeschwoog  – Jonathan Laub (animateur coordinateur). Depuis plus de 10 années, Henry fréquente les activités proposées par la FDMJC d’Alsace. Il s’est progressivement engagé dans des projets puis s’est aussi lancé dans l’écriture de sketches humoristiques et le jeu d’acteur. Depuis il s’essaie au « Stand Up » (humoriste). Depuis qu’il est majeur, il est aussi fortement impliqué dans des collectifs d’organisation d’événements festifs et culturels et encadre également de jeunes footballeurs.
Il a aussi été un élément moteur dans la création du « championnat d’Alsace FIFA », un jeu vidéo lancé en 2014. Il s’est depuis investi dans la gestion d’une équipe de joueurs sur FIFA, au niveau national.
Depuis plus d’un an, il a réuni des bénévoles autour de lui pour créer une association d’organisation d’événement : MB Event. Il en est le Président et gère le quotidien de cette association qui organise des événements locaux. Il faut aussi noter que les actions portées par cette association sont très souvent à caractère solidaire.

Catégorie Sport

Mathilde ESSELIN – 17 ans – (88)

Domaines d’action : engagement, sport. Parrainée par : Lycée Agricole de Mirecourt – Yannick Phulpin (enseignant)

Mathilde est arrivée au Lycée Agricole de Mirecourt en classe de seconde l’an dernier. Déléguée de classe, mais aussi représentante aux différents Conseils qui animent la vie de l’établissement, elle est très rapidement apparue aux yeux de ses enseignants comme une élève appliquée en classe et engagée dans son établissement. Félicitée chaque trimestre pour l’excellence de ses résultats, elle garde les pieds sur terre. Qualités qu’elle va également mettre au service de l’équipe de rugby UNSS du lycée, et des Equi Trait Jeunes, où son investissement sportif et son esprit d’équipe font d’elle un moteur du groupe jusqu’en finale de ces deux événements nationaux (Finale des Championnats de France Rugby Lycée Agricole ; Finale au salon de l’agriculture des Equi Trait Jeunes). Au-delà du lycée, elle développe aussi des qualités de mise au service d’autrui par son engagement de pompier volontaire. Il lui arrive d’ailleurs parfois d’intervenir au sein de la classe lorsque le besoin s’en fait sentir. 

Adel AFIRI – 18 ans – (54)

Domaines d’action : engagement, citoyenneté, sport. Parrainé par : Lycée Louis Bertrand, à Briey – Mme Belmir (C.P.E.).

Adel est délégué de classe et élu au Conseil de la Vie Lycéenne en tant que vice-président suppléant. A ce titre, il siège dans les différentes instances officielles et y participe toujours de manière constructive. Il est également à l’initiative de plusieurs réunions de travail avec ses camarades qu’il coordonne et anime en faisant toujours un retour aux adultes. Il est également Président de la Maison des Lycéens où il se charge bénévolement et ce, tous les jours et sur son temps libre, de la gestion de la Cafétéria des lycéens. Il procède également à la vérification des comptes qu’il effectue avec beaucoup de rigueur. Il a à plusieurs reprises pris l’initiative d’ouvrir et de gérer en autonomie la cafétéria au profit des élèves.
Il est en outre investi dans tous les projets lycéens et est l’initiateur du projet « Action Contre la Faim » mis en place avec l’ONG Internationale qui organise la course Nationale Contre la Faim pour la première fois au lycée.
Souriant, disponible, il est un exemple d’investissement citoyen. Côté sportif, il est jeune arbitre officiel de basket au niveau national dans le cadre de l’UNSS et, en dehors du lycée, entraîneur et arbitre fédéral.

Théo CURIN – 17 ans – (54)

Domaines d’action : sport. Parrainé par : Comité Régional Handisport Grand Est, à Tomblaine – Michel Delpuech (Président)
Nageur Handisport de Haut Niveau.
A 6 ans et suite à une méningite bactérienne foudroyante, Théo est amputé des 4 membres. Il croise quelques années plus tard le chemin de Philippe Croizon qui lui transmet son goût pour l’eau et la natation. En 2011, il intègre le Pôle France Handisport Natation de Vichy. Le rythme est soutenu avec 1h30 d’entrainement avant et après sa journée de cours. Son palmarès est impressionnant : Plusieurs fois Champion de France au 50 mètres. Vice Champion d’Europe au 200 mètres nage libre (2’43 »6). Jeux Paralympiques de Rio 2016 : 16 ans, benjamin de la délégation française : 4ème au 200 mètres nage libre.
Sa candidature est également soutenue par la Communauté de Communes du territoire de Lunéville.

Jean SCHIRMEYER – 19 ans – (67)

 Domaine d’action : sport. Parrainé par : Association centre social et culturel Elsau, à Strasbourg – Pierrette Schmitt  (directrice).

Jean souhaite créer et développer une nouvelle discipline sportive sur le Bas-Rhin avec un projet de parc de streetworkout (discipline sportive qui se pratique sans autre matériel que l’environnement et le mobilier urbain, utilisés pour effectuer une multitude d’exercices physiques). Avec plusieurs jeunes, Jean s’est mobilisé pour travailler avec le centre social et la collectivité à la réalisation d’un parc de sport streetworkout sur le territoire de l‘Elsau. Ensemble ils ont conçu la maquette et le prototype avec l’aide d’une entreprise. Tout l’ensemble a été totalement pensé, inventé et créé par le groupe de jeunes. Le projet à démarré en 2015 suite à une rencontre des jeunes avec les services de la démocratie locale sur la thématique de la citoyenneté. Partant du principe que le sport transmet des valeurs de respect, de tolérance, de partage et de mixité, ils ont proposé leur projet citoyen.

Anthony TANTINI – 21 ans – (57)

 Domaine d’action : sport. Parrainé par : Olympique Maizières Lutte, à Maizières-lès-Metz – M. Ouadah (Président)

Anthony est actuellement à L’Insep en tant qu’athlète de haut niveau sur une formation BPJEPS APT (éducateur sportif mention activités physiques pour tous). Il souhaite mettre en place des séances sportives de lutte pour les jeunes mineurs du milieu carcéral, âgés de 15 à 17 ans. Son objectif est de partager son expérience de lutteur de haut niveau par l’intermédiaire de séances d’initiation et de faire découvrir la réalité du haut niveau en exposant son expérience personnelle et les difficultés qu’il a pu rencontrer. Anthony intervient déjà à la prison de Metz-Queuleu, pour des séances de découverte de lutte, du lundi au vendredi pendant les vacances scolaires.

Catégorie Citoyenneté

Antoine REGNAULT – 20 ans – (55)

Domaine d’action : arts. Parrainé par : Media Puissance Group, à Ancerville – Fabien Regnault (Président).
A l’âge de 13 ans, Antoine se met en tête de créer une radio locale pour dynamiser son territoire. C’est alors qu’il fidélise une dizaine de jeunes autour de lui pour créer une web radio nommée Puissance Radio.
En 2013, toujours fort de projets, il continue son parcours avec la création d’un tremplin local nommé Talents de l’Est, qui en est aujourd’hui à sa 5ème édition, toujours menée par son équipe et lui, et qui permet chaque année à une centaine de personnes de tenter l’aventure musicale.
En 2015, il crée une télévision locale, qui devient un an plus tard « Puissance Télévision ». Voilà maintenant un an qu’il gère cette télévision, tout en continuant de s’occuper de son association. Il espère un jour pouvoir vivre de sa passion.

Amélie POULY – 25 ans – (54)

Domaines d’action : citoyenneté, jeunesse, culture et vie associative. Parrainée par : Fédération Familles Rurales de Meurthe-et-Moselle, à Jarville-la-Malgrange – Sophie Bernard Leblanc (directrice). 

Après être passée par des ateliers culturels, Amélie a intégré la commission jeunesse de la fédération des familles rurales. Cette commission a pour but de représenter les intérêts des jeunes du milieu rural, de valoriser leur engagement et de promouvoir l’action jeunesse auprès de leurs pairs. Dans le cadre du projet « La jeunesse en milieu rural », elle a témoigné en expliquant pourquoi elle s’engageait. Elle a ensuite encadré bénévolement des enfants et des adolescents au théâtre. Elle a co-écrit également un spectacle avec le Théâtre du Moulin à Toul.
Amélie a passé son BAFA (diplôme d’animateur) et s’est engagée dans l’encadrement des jeunes tout en poursuivant son engagement au sein de la commission Jeunesse Fédérale. Elle a su rapidement animer des temps d’échanges autour des politiques jeunesse. Elle a ainsi particpé au forum de la jeunesse du Conseil régional, à l’assemblée générale de la Fédération Nationale Familles Rurales, au congrès de la jeunesse Familles Rurales, au Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle, à une rencontre avec le ministère de la jeunesse à Tomblaine, à une rencontre sur la jeunesse européenne à Berlin, etc.
Depuis 2015, elle co-encadre avec une salariée de la Fédération Familles Rurales, la nouvelle commission jeunesse Fédérale.
Amélie a intégré le Conseil d’Administration de la Fédération Familles Rurales depuis juin 2017.

Lucie MELINE – 17 ans – (88)

 Domaine d’action : engagement. Parrainée par : Mirador, à Epinal – Morgane Hirsch (directrice).

Lucie a contacté l’association Mirador, qui œuvre dans le domaine de l’éducation à la paix, afin de pouvoir participer à l’un des ateliers « gestion et résolution des conflits pour adulte ». Elle n’avait alors que 16 ans et « manquait » son cours pour venir à cet atelier (elle avait obtenu l’accord préalable de ses parents). Forte de cette première expérience, elle a souhaité mettre en place dans son lycée un atelier gestion et résolution des conflits à l’intention de tous les élèves de l’établissement. Après avoir démarché le proviseur de l’établissement, l’infirmière et la proviseure adjointe, elle a réussi à obtenir leur aval.
Durant l’été 2016, elle s’est formée à la gestion des conflits et à l’animation de formation, afin de pouvoir animer les ateliers dès la rentrée 2016-2017. Accompagnée par un membre de Mirador, Lucie a animé avec brio 10 ateliers mensuels au sein du lycée. Les ateliers ont été un tel succès que les responsables de l’établissement ont décidé de pérenniser l’action et de l’étendre aux personnels de l’établissement (agents et professeurs). Les évaluations des élèves ayant participé à l’action ont indiqué que ces ateliers leur avaient permis de voir et de gérer autrement les conflits du quotidien mais surtout de mieux vivre avec eux-mêmes. 

Elodie GIEGEL JUND – 28 ans – (68)

 Domaine d’action : solidarité. Parrainée par : les copains solid’ère, à Habsheim – Francis Staehler (adjoint au Maire chargé de la citoyenneté)

Présidente de l’Association « Les copains solid’ère », Elodie est une personne très engagée au service des autres. L’association, dont elle est fondatrice, œuvre exclusivement dans le domaine de la solidarité. Son seul but est de promouvoir des associations et de les soutenir financièrement par des actions culturelles et sportives (ex : un concert Gospel au profit de l’association « un cœur pour le SED », une course au profit de « Nolan », petit garçon nécessitant une intervention chirurgicale aux Etats-Unis pour entendre d’une oreille qui lui fait défaut, etc.). Elle est, dans sa vie personnelle, professionnelle et associative, entièrement tournée vers les autres. Elle a choisi de devenir infirmière après un début de carrière dans un tout autre domaine.
Elodie et son équipe participent également à l’animation de la commune. Ils ont ainsi permis à « un Cœur pour le SED » de faire connaître une maladie génétique peu connue et ainsi de sensibiliser le public venu au concert.
Pour ces actions à très haute valeur citoyenne, la commune de Habsheim a décidé de leur remettre le Trophée des Jeunes 2017 qui récompense notamment des engagements solidaires, humanitaires ou bénévoles. 

Pierre GIRNY – 16 ans – (68)

Domaines d’action : engagement, histoire. Parrainé par : Ville de Wittelsheim – Jean-Marie Fenger (adjoint affaires sociales démocratie participative citoyenneté).

Pierre est particulièrement impliqué dans la vie locale, tant dans diverses associations que dans sa participation aux actions menées par la commune. En effet, il est membre de l’Amicale Philatélique et Cartophile de Wittelsheim, pratique le théâtre au sein de l’association Rencontre et Loisirs, participe aux activités du Comité Berry-Alsace dans le cadre du jumelage entre Wittelsheim et Vierzon, et contribue aux actions de bienfaisance organisées par Couleur Espoir (financement en faveur de la lutte contre certaines maladies). Il est également au service des personnes âgées domiciliées dans son voisinage proche (déneigement, tonte, etc.).
Tout récemment, il a pris la présidence du Conseil Consultatif des Jeunes, instance mise en place par la Ville pour favoriser la démocratie participative et la citoyenneté chez les jeunes. Il était déjà membre du Conseil de Quartier du Centre 2 qui poursuit le même objectif : le bien-vivre ensemble.
Il participe activement à des projets tels que l’implantation d’une boîte à livres, d’un parcours du patrimoine. Il est toujours présent lorsqu’il faut prêter main forte lors de manifestations municipales (journée du souvenir, fête de la musique).

La politique jeunesse de la Région Grand Est

 Avec près d’un million de jeunes âgés de 15 à 29 ans, le Grand Est aspire à devenir la terre de tous les possibles pour la jeunesse. La Région confirme cette ambition en affirmant dans sa nouvelle campagne de communication, « La Région Grand Est croit en vous ». Très concrètement, la Région a développé une stratégie régionale en faveur des jeunes de 15 à 29 ans, autour de 4 grands défis :            

Défi n°1 : donner les clés de l’insertion professionnelle 

Ce premier défi pose en priorité la question de l’orientation professionnelle en organisant le Service Public Régional de l’Orientation Grand Est ; il propose une offre de services adaptée aux jeunes et inscrite dans l’environnement professionnel. Les 44 Missions locales du Grand Est et le réseau des Centres d’Information Jeunesse jouent, en ce sens, un rôle essentiel.
Pour les jeunes en situation de « décrochage » et sortant du système scolaire, la Région développe dans ce défi des actions favorisant une nouvelle dynamique individuelle. Enfin, mesurant le levier que constitue l’accès au logement autonome dans un parcours d’insertion, ce défi se concrétise par l’émergence d’un nouveau réseau de plateformes, chargées localement,  d’accompagner les jeunes en mobilité professionnelle vers des logements, notamment en milieu rural.

Défi n°2 : encourager et soutenir l’entrepreneuriat des jeunes 

 La culture entrepreneuriale représente un atout certain tant du point de vue professionnel qu’individuel. Ainsi, la Région Grand Est entend en faire l’un de ses axes prioritaires à destination de la Jeunesse. Il s’agit d’abord de développer l’esprit d’entreprendre grâce aux « minientreprises » ouvertes aux lycéens, aux apprentis et aux stagiaires de la formation professionnelle.
Ce défi prévoit également de soutenir les projets de création d’entreprise grâce au dispositif « entrepreneuriat des jeunes » qui encourage et soutient l’innovation, la créativité et l’audace des jeunes créateurs. En 2017, une trentaine de projets seront financés dans une grande diversité de secteurs ; start-up, sport, services aux particuliers, vidéo, numérique, design,… 

Défi n°3 : se mobiliser pour l’engagement et la citoyenneté des jeunes

 La Région souhaite favoriser l’engagement des jeunes et leur capacité à être des citoyens éclairés et confiants. Ainsi, l’Animation de la Vie Lycéenne qui concerne à partir de cette rentrée tous les lycéens du Grand Est, leur permet d’appréhender  trois thématiques : l’altérité grâce au « Mois de l’autre », la citoyenneté et le Devoir de mémoire au cours des trois années de scolarité. De nombreuses initiatives de jeunes sont soutenues ou valorisées ; en 2017, une centaine de projets citoyens ou professionnels seront financés dans le cadre d’ « Expériences de Jeunesse », 20 jeunes seront valorisés en tant que « Jeunes Talents du Grand Est », 72 membres rejoindront le Conseil Régional des Jeunes, des volontaires en service civique seront accueillis à la Région, 72 jeunes du milieu rural seront  accompagnés vers des missions de service civique, 500 jeunes bénéficieront d’une action leur permettant de passer de l’idée au projet, en étant accompagnés dans leur engagement par un réseau associatif.

Défi n°4 : élargir les horizons des jeunes 

 Contribuer au développement personnel des jeunes, favoriser leur épanouissement et leur mobilité, voilà les objectifs majeurs de ce 4ème défi.  Une nouvelle Carte Jeune facilitera l’accès à la culture, au sport et aux « bons plans » pour les jeunes. Les mobilités transfrontalières, européennes et internationales sont encouragées grâce à un nouveau dispositif « aide à la mobilité internationale des étudiants ». Quelque 5 000 étudiants du Grand Est pourront en bénéficier annuellement, qu’ils soient en stage en entreprise ou en formation.

 La création d’un Conseil régional des Jeunes

Pour constituer le futur Conseil régional des Jeunes du  Grand Est, la Région  a lancé un appel à candidatures, durant le mois de septembre « Engagez-vous au Conseil régional des Jeunes du Grand Est et soyez le porteparole de votre génération ! » Le « Conseil régional des Jeunes du Grand Est » (CRJGE) sera installé le 4 novembre prochain. Il s’adresse aux jeunes âgés de 15 à 29 ans qui souhaitent s’investir dans des actions concrètes et contribuer aux décisions politiques, en faisant entendre le point de vue des jeunes.

Lire Aussi