Edition du lundi 20 novembre 2017

Une famille lorraine fauchée par le camion-fou

Quatre membres d’une même famille d’Herserange, en Meurthe-et-Moselle, sont morts à Nice, le 14 juillet.

Capture.JPGnice Al Jazeera (capture écran)

Le camion-fou (capture Al Jazeera)

La ville de Herserange, dans le Pays-Haut meurthe-et-mosellan est en deuil. Quatre de ses enfants ont péri dans le carnage de la promenade des Anglais : Christiane et François Locatelli, 78 et 82 ans, leur fille Véronique Lyon, 55 ans, leur petit-fils, Michaël Pellegrini, 28 ans.
François Locatelli et son épouse étaient des artisans très connus dans la commune. « Il était chauffagiste, raconte une voisine, c’est lui qui a installé toutes les chaudières dans le quartier. »
Leur petits-fils, Michaël, était un garçon apprécié de tous. Il habitait à deux pas de ses grands-parents. Professeur en sciences économiques au lycée des Récollets de Longwy, il était apprécié autant des enseignants que des élèves. « Je l’avais embauché il y a deux ans, il pétait le feu, il était dynamique » se souvient le proviseur de l’établissement.

Sa maman, Véronique Lyon, était l’épouse de l’ancien capitaine et président du club de rugby de Longwy.
Les lorrains font partie des 84 morts et 200 blessés de cette nuit funeste du 14 juillet 2016 qui aurait dû être, pour tous, une nuit de joie et de fête.

 

Lire Aussi