Edition du jeudi 23 novembre 2017

Manifestation du 23 juin. Le gouvernement fait volte-face

Contre toute attente, la manifestation du jeudi 23 initialement interdite par la préfecture de police est autorisée. Une rétractation de l’exécutif que l’on doit à Bernard Cazeneuve. Le ministre de l’Intérieur a donné son feu vert pour un nouveau parcours Bastille-Arsenal-Bastille.

Manifestation contre la loi Travail, le 9 avril 2016, place de la Bastille à Paris

Manifestation contre la loi Travail, le 9 avril 2016, place de la Bastille à Paris. Crédit : wikimedia / Jule 78120

Coup de théâtre. Alors que la préfecture de police avait initialement interdit la manifestation de Bastille à Nation, prévue ce jeudi, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve a finalement cédé face à la pression des syndicats.
La mobilisation contre la loi Travail aura lieu sur une courte boucle d’un peu plus d’un kilomètre, autour de la place de la Bastille et du bassin de l’Arsenal.

Mercredi, au cours d’une conférence de presse avec les sept représentants (CGT, FIDL, FO, FSU, Unef, Solidaires et UNL) en faveur de la manifestation, le patron de la CGT, Philippe Martinez, a expliqué qu’ “Après des discussions serrées avec le ministre de l’Intérieur, les organisations syndicales et de jeunesse ont obtenu le droit de manifester le 28 juin selon les modalités à déterminer”.
Dans la matinée, lors d’une rencontre en urgence, Bernard Cazeneuve a proposé de reporter la manifestation du 23 juin, ce qu’a rejeté Philippe Martinez et Jean-Claude Bailly (Force Ouvrière). “Ils ont finalement accepté d’étudier la proposition d’un cortège sur un circuit extrêmement court”

Des voix contre

Sur la Toile, des voix se sont élevées contre le volte-face du gouvernement. Celle de l’ex ministre de la Justice Christiane Taubira qui, comme à son habitude, choisit Twitter et ses 140 caractères pour s’exprimer.
Une fois encore, l’ancienne députée de Guyane, s’est fendue d’un tweet dans lequel elle fait part de son désaccord avec le gouvernement, auquel elle adresse, par une litote, un mauvais point.

Lire Aussi