Edition du lundi 21 mai 2018

La région fait son cinéma à Cannes

La Région Grand Est participera au 71ème festival de Cannes du 8 au 19 mai.Deux œuvres cinématographiques (« A genoux les gars » sélectionné dans la catégorie « Un certain regard » et « Sauvage » sélectionné dans le cadre de la semaine de la Critique) seront présentées durant le festival. 

L'affiche du 71ème festival de Cannes

L’affiche du 71ème festival de Cannes

Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, et Pascal Mangin, Président de la Commission Culture de la Région Grand Est seront présents à Cannes pour assurer la promotion du potentiel cinématographique des territoires du Grand Est qui font de la Région « une terre de tournages ». De par sa position géographique stratégique au carrefour de l’Europe (4 frontières, avec la Suisse, l’Allemagne, le Luxembourg et la Belgique) des portes de Paris aux bords du Rhin, la Région Grand Est se positionne comme le partenaire idéal pour des coproductions européennes envisageant tournage, fabrication d’animation ou postproduction. Ainsi, l’accueil de tournages est désormais coordonné sur tout le territoire. Du fait de ses décors variés, de la qualité du tissu professionnel local et d’un patrimoine architectural d’exception, chaque année, une quarantaine de tournages de fiction se déroulent en Grand Est.

La Région Grand Est apporte son soutien à la création et à la production audiovisuelle et cinématographique à travers des dispositifs et des fonds dédiés ainsi qu’un soutien technique et logistique d’envergure assuré par les Bureaux d’Accueil des Tournages. La Région dispose ainsi d’une offre artistique, technique et logistique significative pour la filière cinématographique et audiovisuelle. Celle-ci contribue au rayonnement et à la notoriété de la Région, tout en favorisant les retombées économiques et culturelles. Outre Cannes, la Région Grand Est s’est régulièrement illustrée avec la présence de films et de séries soutenus ou tournés en région dans des festivals majeurs (Clermont Ferrand, Angers, Annecy, La Rochelle, le FIPA à Biarritz, Luchon, mais également Berlin ou Locarno) ou lors de manifestations professionnelles telles que les César ou les Magritte. Le film « Petit Paysan » a d’ailleurs remporté trois César cette année.

Les temps forts de la Région Grand Est au festival de Cannes

 Jeudi 10 mai à 11 h 30 : Projection officielle du film Sauvage soutenu par la Région Grand Est
Jeudi 10 mai, à 14 h et à 22 h 15 : Projection du film A Genoux les Gars dans la salle Debussy du Palais.
Samedi 12 mai à 17 h 15 : Cocktail Grand Est au Festival de Cannes au stand Film France / Pantiero (N°201), en présence de Jean Rottner et Pascal Mangin.
Dimanche 13 mai à 13 h : Cocktail des partenaires du Projet INTERREG « Film en Rhin Supérieur » au Stand Film France – Pantiero (N°201).

La Région Grand Est fait son festival à Cannes

 „ Les films soutenus par la Région Grand Est, présentés à Cannes

 La Région Grand Est consacre chaque année près de 5 millions d’euros, via son fonds de soutien cinéma et audiovisuel qui couvre l’écriture, le développement et la production, en partenariat avec le CNC dont plus de 185 000 € pour les films ci-dessous qui sont présentés à Cannes.

SAUVAGE – Semaine Internationale de la Critique 

Long métrage réalisé par Camille Vidal-Naquet et produit par Emmanuel Giraud / Les Films de la Croisade et Marie Sonne-Jensen / La Voie Lactée.

Présenté dans le cadre de la Semaine Internationale de la Critique du Festival de Cannes, ce film sera distribué par Pyramide Films, déjà distributeur du film « Petit Paysan ».
Au casting : Félix Maritaud, découvert dans « 120 battements par minute ».
Synopsis : Léo, 22 ans, se vend dans la rue pour un peu d’argent. Les hommes défilent. Lui reste là, en quête d’amour. Il ignore de quoi demain sera fait. Il s’élance dans les rues. Son cœur bat fort.

 Dates de projections : voir http://www.semainedelacritique.com/fr/programmeprojections

 A GENOUX LES GARS – Catégorie Un certain Regard

Antoine Desrosieres réalise ce long métrage, produit par Annabelle Bouzom / Les Films de l’autre

cougar, sélectionné dans la catégorie Un certain Regard.

Synopsis : En l’absence de sa soeur Rim, que faisait Yasmina dans un parking avec Salim et Majid, leurs petits copains ? Si Rim ne sait rien, c’est parce que Yasmina fait tout pour qu’elle ne l’apprenne pas. Quoi donc ? L’inavouable… le pire… la honte XXL, le tout immortalisé par Salim dans une vidéo potentiellement très volatile.

Projection le jeudi 10 mai, à 14h et à 22h15 dans la salle Debussy du Palais.

DES FLEURS – Prix Unifrance du court métrage

Produit par Yukunkun Productions, le premier court métrage de Baptiste Petits-Gats a été tourné à Reims et met en scène la comédienne Catherine Salée (« La Vie d’Adèle », « Deux jours, une nuit », …) déjà vu en région sur les tournages des courts métrages « Chantou » et « L’ours noir » et du long métrage « Marvin ou la belle éducation ». Le film a obtenu l’aide à la production de la Région Grand Est, la contribution financière du CNC et le soutien de l’ADAMI.

Synopsis : C’est la Toussaint. Bérénice sillonne la ville.  Il faut trouver des fleurs pour la tombe. Sacha, son fils, a d’autres projets. Tant pis.  Il faut trouver des fleurs pour la tombe.

Le soutien régional au cinéma et à l’audiovisuel

 La Région Grand Est consacre chaque année près de 5 millions d’euros, via son fonds de soutien cinéma et audiovisuel qui couvre l’écriture, le développement et la production, en partenariat avec le CNC. Elle accompagne l’émergence des projets grâce à la mise en œuvre d’un Bureau des Auteurs. Elle s’implique pour la diffusion en région, l’éducation artistique, l’accompagnement des télévisions régionales, la structuration et le développement de la filière et des publics, ainsi que l’exploitation cinématographique. La Région travaille aussi à la préservation et la valorisation de son patrimoine lié aux images.

„ La politique régionale en matière de cinéma et d’audiovisuel

Des inflexions politiques claires ont été posées concernant les axes stratégiques à poser, affirmer, développer, mettre en œuvre, autour de 4 objectifs pour 2019 :

  • attirer plus de projets de longs métrages, entre 4 et 8 millions d’euros de budget : le montant plafond du long métrage sera notamment porté à 300.000 € pour les projets d’ancrage régional optimal,
  • développer le volet transfrontalier et coopératif de la politique cinéma du Grand Est,
  • favoriser l’attractivité du territoire et son maillage opérationnel,
  • attirer et conserver en région les talents issus des formations cinéma – audiovisuel.

Une refonte de la communication institutionnelle de la Région Grand Est en matière de cinéma et d’audiovisuel, ainsi qu’un programme opérationnel, viendront concrétiser cette nouvelle dynamique mi-2018.

„ Le renforcement d’un positionnement transfrontalier de la Région Grand Est

 La Région Grand Est accompagne le développement des collaborations et coproductions dans le cadre transfrontalier, avec ses partenaires allemands, luxembourgeois, belges et suisses. Elle s’appuie sur la reconduction du fonds de soutien de co-développement avec les partenaires de la Grande Région ainsi qu’à travers sa participation au fonds de soutien de développement franco-allemand de fiction TV. La Région porte par ailleurs le projet Interreg Rhin Supérieur dédié au cinéma : « Film en Rhin Supérieur / Film am Oberrhein » (voir fiche dédiée page 11), lancé officiellement en avril dernier.

https://www.interregfwvl.eu/

 „ L’accompagnement et la structuration de la filière 

La Région organise, renouvelle et déploie un accompagnement actif de développement d’une filière audiovisuelle, cinéma et numérique, inscrite au sein d’un nouveau service intitulé « Industries Créatives ». En s’appuyant sur une dynamique initiée depuis 2013, la Région a vocation à développer et animer un réseau d’entreprises œuvrant sur les champs du cinéma, de l’audiovisuel, de l’image narrative et des contenus numériques, à l’échelle du Grand Est.

„ Un appel à projet dédié au cinéma d’animation

En termes de fonds de soutien, un appel à projet dédié au cinéma d’animation a été créé l’année dernière. Il permet d’aider à la fois les projets en développement et en production des courts métrages, des longs-métrages et des projets nouveaux médias. Une enveloppe d’environ 500 000 €  est dédiée à ce domaine. C’est aussi un soutien à la filière locale puisque les projets déposés doivent s’appuyer sur les compétences locales de création animation image et son.

„ Le soutien aux festivals et à la diffusion

 La Région poursuit sa politique de diffusion, en soutenant les festivals de son territoire dont certains ont une renommée nationale et internationale : festival international du film fantastique de Gérardmer, Festival européen du film fantastique de Strasbourg, War on Screen à Châlons-enChampagne, festival du film italien à Villerupt, festival des films de langue allemande Augenblick, etc. Par ailleurs, le Conseil régional impulse une diffusion et une valorisation accrues des œuvres produites, tournées ou soutenues en région, en s’appuyant et en favorisant la coordination des réseaux existants.
La Région, avec le soutien du CNC, permet également aux télévisions régionales Alsace 20, Canal 32, Mirabelle TV et Vosges Télévisions de devenir des acteurs à part entière de la chaîne de diffusion mais également en amont de la chaîne de production des œuvres, en leur octroyant les moyens d’investir via un Contrat d’Objectifs et de Moyens signé en juillet 2017.

„ Le soutien à l’exploitation cinématographique

 Le soutien aux associations régionales de salles de cinéma et de programmation d’art et d’essai se poursuit avec une ouverture volontariste sur un accompagnement des investissements dans les établissements cinématographiques et pour leurs actions de médiation culturelle.

 L’année 2017 a également été marquée par :

  • la mise en œuvre d’un soutien à l’exploitation grâce à un dispositif s’inscrivant en cohérence avec celui de l’aide sélective du CNC, visant le soutien à l’art et essai et/ou l’accessibilité des salles de cinéma éloignées des centres urbains.
  • le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt création numérique permettant d’accompagner des projets innovants dans leur format et/ou l’interaction avec le public.

La Région Grand Est, terre de tournages et de production

 „ Les Bureaux d’Accueil des Tournages

Destinés à favoriser et à faciliter les tournages sur le territoire, les Bureaux d’Accueil des Tournages apportent leur assistance à tout type de projets audiovisuels et cinématographiques, français et étrangers : longs et courts métrages, téléfilms, documentaires. Ils proposent des services tels que le pré-repérage, l’accueil des équipes de production, l’aide au casting et au recrutement des techniciens locaux, la mise en relation avec les prestataires et les institutions, etc.

Le Bureau d’Accueil des Tournages Grand Est est coordonné par l’Agence culturelle (basée à Sélestat avec des antennes à Reims et à Nancy/Épinal). Avec le Bureau d’Accueil des Tournages de l’Eurométropole de Strasbourg, ils animent et promeuvent les territoires, leurs compétences et leurs talents.

La Région Grand Est œuvre depuis près de 25 ans, de façon proactive, pour l’accueil et l’accompagnement sur son territoire de projets de tournages de cinéma de qualité (courts métrages, longs métrages, fictions télévisées et documentaires audiovisuels ou nouveaux médias). Terre de tournages, le Grand Est possède un fort vivier de techniciens professionnels et expérimentés (prise de vue réelle, animation, documentaire) et de comédiens. Les équipes aguerries à la production d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles sont susceptibles d’intervenir à tous les postes : production, repéreur, mise en scène, scripte, régie, décoration, image, machinerie, électricité, son, HMC, etc.

„ Le Grand Est, 1ère région française à signer une convention avec le CNC

 Durant la dernière édition du festival de Cannes en 2017, a été actée la signature de la convention cadre de coopération pour le cinéma et l’image animée 2017-2019 entre la Région Grand Est et le Centre National du Cinéma et de l’image animée (CNC).

 Cette convention fixe les objectifs prioritaires, en faveur du développement du cinéma et de l’audiovisuel en Région Grand Est. La Région Grand Est et l’ensemble de ses partenaires se sont fortement mobilisés afin de mettre en œuvre un plan d’actions en faveur de ce secteur d’activité, au cœur d’enjeux à la fois artistiques, économiques, de rayonnement et d’éducation aux images.

„ Un réseau de collectivités du Grand Est partenaires du fonds de soutien Région

Dans la lignée des axes stratégiques, la Région et l’Agence culturelle, tirant les enseignements d’un nouveau territoire d’accueil de tournages, ont souhaité déployer et consolider un réseau de Collectivités partenaires structuré et opérant.

 En coordination avec le Fonds de Soutien de la Région, le Bureau d’accueil des tournages œuvre pour l’accueil et l’accompagnement sur son territoire de projets ambitieux artistiquement et économiquement.

Dans un souci d’équilibre territorial des tournages et forte de ces expériences et expertises, la Région Grand Est a décidé de développer un réseau de Collectivités favorisant l’accueil de tournages cinéma et audiovisuel en Grand Est et contribuant à la structuration de ce secteur culturel stratégique :

  • permettre une plus grande valorisation des potentialités de tournages sur l’ensemble du territoire de la région Grand Est,
  • favoriser une meilleure irrigation en termes d’accueil de tournages sur ces nouveaux pôles potentiels d’accueil,
  • opérer une offre de service d’accueil de tournages adaptée, souple et opérationnelle,
  • conjuguer ou jouer une complémentarité entre les soutiens financiers de la Région Grand Est (accompagnée par le CNC) et ceux que souhaiteraient pouvoir délivrer les Collectivités signataires pour offrir une attractivité supplémentaire.

Les projets concernés couvrent les champs du court-métrage, du long métrage et de la fiction TV, dont une part de tournage ou d’ancrage s’établit significativement sur les territoires de ces Collectivités partenaires.
En 2017, Troyes Champagne Métropole (35 000 €) et Mulhouse Alsace Agglomération (50 000 €) ont ainsi été les premières Collectivités à choisir de s’investir de manière dynamique et pro-active, aux côtés de la Région Grand Est et de l’Agence culturelle Grand Est, pour améliorer encore l’offre faite aux producteurs.

D’autres collectivités ont suivi cet investissement :

  • Le Conseil Départemental des Vosges avec une aide de 100 000 €,
  • Colmar Agglomération qui a apporté une participation de 50 000 €,
  • Metz Métropole (via Inspir’Metz) avec une aide à hauteur de 20 000 €,
  • Communauté d’Agglomération Epinal qui a investi 15 000 €,
  • La Communauté Urbaine du Grand Nancy et la Ville de Nancy qui ont apporté respectivement 10 000 €,
  • La Communauté de Communes Ardenne Rives de Meuse a financé le fonds de soutien à hauteur de 10 000 €.

„ Le fonds de soutien à la production

Le soutien régional se traduit par la mobilisation de dispositifs et fonds dédiés, au bénéfice des auteurs et sociétés de production, avec 3 appels à projets annuels, le 15 novembre, les 15 mars et 15 juin de chaque année, pour tous les formats et tous les genres. 

En 2018, le budget régional consacré aux champs de l’écriture – développement – production – TV locales et création numérique (en partenariat avec le CNC) s’élève à 4,8 millions d’euros (3,8 millions d’euros en 2017).
15 longs métrages, 14 courts métrages, 5 projets TV, 1 web-série ont été tournés dans la Région Grand Est en 2017.
Pour toute demande sur le fonds d’aide à la production, un seul contact pour la Région cinema.audiovisuel@grandest.fr

 

                                                 Quelques chiffres clés             

Ø  411 jours de tournage en 2017          

Ø  396 comédiens

Ø  551 techniciens    

 Ø  En 2017, pour 1,5 million d’euros investis par la Région Grand Est, plus de 5,3 millions

d’euros de retombées économiques estimées

Ø  1076 fiches décor Grand Est : 702 en Alsace, 205 en Champagne-Ardenne, 169 en Lorraine

Ø  15 longs métrages, 14 courts métrages, 5 projets TV, 1 web-série tournés dans la Région Grand Est

Ø  1 Bureau d’Accueil des Tournages Grand Est et 3 responsables à temps plein, basés à Epinal/Nancy, Reims et Sélestat

Le projet INTERREG Film en « Rhin Supérieur »

Dans le cadre du projet INTERREG « Film en Rhin Supérieur », 20 partenaires du domaine du cinéma et de l’audiovisuel de l’ensemble du territoire du Rhin Supérieur (France, Allemagne, Suisse) s’engagent depuis le début de l’année à intensifier leur coopération transfrontalière. Ce projet a pour vocation de développer un accompagnement innovant de la filière, de favoriser un espace transfrontalier d’expérimentation et d’initiatives.
« Film en Rhin Supérieur » favorise les rencontres entre professionnels (producteurs, techniciens, auteurs-réalisateurs, prestataires, fonds de soutien, bureaux d’accueil des tournages), étudiants et enseignants du Rhin Supérieur afin que chacun puisse améliorer sa connaissance des ressources et des activités présentes pour générer, à la source, de nouvelles dynamiques créatives partagées.

Ce projet relève de la collaboration de la Région Grand Est, la Medien- und Filmgesellschaft BadeWurtemberg, l’Eurométropole de Strasbourg, l’association suisse Balimage, les FilmCommissions Nordbaden et Baden-Baden/Karlsruhe, les cantons Bâle-Ville et Bâle-Campagne, la Confédération Suisse, ainsi que 14 partenaires associés du domaine cinéma et audiovisuel du Rhin Supérieur.

« Film en Rhin Supérieur » s’articule autour de 3 volets :

  •  Un Portail en ligne trilingue :

 Ce portail numérique en ligne a pour objectif de présenter le projet INTERREG, ses enjeux, ses partenaires et les différentes actions mises en œuvre, identification des enjeux liés à la filière sur le territoire et à son inscription dans une filière plus largement européenne et internationale, référencement de l’ensemble des ressources de la filière cinéma et audiovisuel sur le territoire du Rhin Supérieur.

  •  Etudiants et Professionnels du domaine cinéma et audiovisuel

 L’objectif est de permettre aux opérateurs du territoire de l’ensemble de la filière audiovisuelle et cinématographique (formation, création, production, financement, diffusion, éducation) de mieux appréhender leur écosystème et les opportunités de collaborations transfrontalières, les accompagner dans de nouvelles perspectives professionnelles, dynamiser les synergies entre porteurs de projets (création, production, diffusion), talents et organismes de formation, et stimuler la création de nouveaux projets et initiatives.

Ce projet s’articulera autour de plusieurs actions :

  • formations transfrontalière d’auteurs et/ou producteurs,
  • rencontres et Educ’Tours « Illustration et Animation »,
  • Educ’Tours « Postproduction et Effets spéciaux »,
  • atelier « très court-métrage » pour étudiants,
  • rencontres professionnelles durant les festivals de Cannes et Berlin,
  • forum Alentours – Rencontres transfrontalières de Coproduction qui aura lieu, à Strasbourg, du 4 au 7 juillet 2018.

 ww.grandest.fr/espace-presse • twitter.com/regiongrandest

„ Volet Production cinématographique durable

 Le but de ce volet est de sensibiliser les professionnels à la « production cinématographique durable » et partager au-delà des frontières les expériences liées à l’amélioration des conditions de préparation et de mise en œuvre des tournages pour minimiser leurs impacts écologiques. Cette sensibilisation se fera à travers plusieurs actions :

  • symposium « Green Shooting » de lancement et de clôture,
  • l’édition d’un catalogue des « prestataires verts »,
  • l’organisation d’Educ’Tours « Prestataires verts »,
  • la mise en place de sessions de formation « Green Consultant » et de workshops « production de film durable ». 

 Les œuvres tournées en Région Grand Est en 2017

„ Longs métrages

 Ami-Ami de Victor St Macary, produit par Nord-Ouest Production (75)

Asya de Murat Aslan, produit par Red White Films (68)

C’est ça l’amour de Claire Burger, produit par Dharamsala (75)

Courageux de Mario Fanfani, produit par 24 Mai Production (75)

Full Frontal de Camille Vidal Naquet, produit par Les films de la croisade (75)

Junga de Goku (99)

Le poulain de Mathieu Sapin, produit par Pyramide production (75)

Les promesses de l’aube de Eric Barbier, produit par Nexus Factory (99)

Love Wall de Romain Cogitore, produit par CinémaDefacto(75)

Nos vies formidables de Fabienne Godet, produit par Le Bureau Films (75)

Pearl de Elsa Amiel, produit par Unité de production (75)

Rémi sans famille de Antoine Blossier, produit par Jericho (75)

Roulez Jeunesse de Julien Guetta, produit par SRAB Films (75)

Un amour impossible de Catherine Corsini, produit par Chaz Production (75)

Un peuple et son roi de Pierre Schoeller, produit par Archipel 35 (75)

„ Courts métrages

 2 min30 de Medhi Fikri, produit par Les films Velvet (75)

Cajou de Claude Le Pape, produit par Domino Films (75)

Debout(s) de Cristophe Loizillon, produit par Les Films du rat (75)

Des Fleurs de Baptiste Petitgats, produit par Yukunkun Production (75)

J’ai cru que tu partais sans moi de Despina Ricci, produit par Wombat Film (75)

La Cuillère en Argent de Jonathan Bonnelli, produit par Les films du tonnerre (67)

La Nuit de Benoit Rambourg, produit par Année Zéro (75)

Nocturne de Hélène Rastegar, produit par Le GREC (75)

Off-Ice de Pedro Collantes, produit par Easy Tiger (75)

Piqueuse de Giordano Gederlini, produit par Noodles Production (75)

Pompon Girl de Adriana Soreil, produit par Barney Production (75)

Quand les poules ont eu des dents de David Braun, produit par Alpaga Film (67) Sur la terre des orages de Marion Jhoaner, produit par Progress in work (75) Uuquchiing de Kévin Noguès, produit par Origine Films (75)

 

„ Pour la télévision

 Vivre sans eux, film policier, de Jacques Maillot, produit Italique production (75)

Apparences, mini-série, d’Eric Woreth, produit par Sam&Ka (75)

Aux animaux la guerre, série TV, d’Alain Tasma, produit par EuropaCorp TV (93)

J’ai deux amours, série TV, de Clément Michel, produit par Italique production (75)

18, le fracas des utopies, série TV de fiction, de Jan Peter & Frédéric Goupil, produit par Les Films d’ici (75)

„ Pour les web séries

 Atomic Panda VS Killer Coccinelle de Thierry Vigneron, produit par Tonbo (57)

Fonds d’aide à la production

Région Grand Est Développement, production long métrages, courts métrages, audiovisuel et nouveaux médias

Sophie BOUSSEAU – 03 26 70 74 62

Murielle FAMY – 03 88 15 69 47

Marion GRAVOULET – 03 88 15 38 56 Marie-Alix FOURQUENAY – 03 87 31 81 40 cinema.audiovisuel@grandest.fr

Filière image (animation, post-production, arts numériques) Carole PEPIN 03 88 15 38 57 / 06 71 55 63 88 carole.pepin@grandest.fr

Agence culturelle Grand Est (bureau des auteurs)

Glenn HANDLEY – 03 88 58 87 97 cinema@tournagesgrandest.fr

Bureaux d’Accueil des Tournages Grand Est 

Agence culturelle Grand Est

Johann GRETKE – 06 89 94 07 44

Léo PIGNAUD – 06 21 24 73 56 Michel WOCH – 06 10 49 00 14

cinema@tournagesgrandest.fr

Lire Aussi