Edition du samedi 29 avril 2017

    Grippe et gastro au menu de la Saint-Sylvestre

    L’épidémie de grippe débutée en novembre toute désormais toutes les régions de France. Le virus A (H3N2), particulièrement virulent, peut présenter un risque sévère pour certaines personnes fragiles. Quant à la gastro-entérite, elle est déjà bien installée à la veille du Nouvel an.

    grippeL’épidémie de grippe est plutôt précoce et plutôt virulente cette année si l’on en croit le réseau de médecins Sentinelles et l’Irsan (institut de recherche pour la valorisation des données de santé). Il est vrai qu’en période de fêtes, les regroupements familiaux et les nombreux déplacements favorisent la propagation des virus.
    L’Irsan donne la situation au mardi 27 décembre 2016. « Au cours de la période allant du mardi 20 décembre au lundi 26 décembre la grippe a touché 253.406 nouvelles personnes en France. Cette valeur est en augmentation de 35,29% par rapport à la semaine dernière… La valeur d’incidence est fort. Elle supérieure au seuil de détection de 110 cas pour 100.000 habitants. »
    Selon le ministère de la Santé, les virus détectées sont essentiellement de type A (H3N2). Ceux-ci peuvent être particulièrement sévères chez les personnes à risque, en particulier les enfants et les personnes âgées.
    Dans le Grand Est la grippe n’épargne pas les maisons de retraite, comme celle de Vic-sur-Seille en Moselle où une quarantaine de pensionnaires sur 68 sont infectées et plusieurs ont dû être hospitalisés. A tel point que les médecins de l’établissement en accord avec l’Agence régionale de santé (ARS) ont pris une mesure de confinement. Autrement dit, aucun visiteur et aucun résident n’entre ou ne sort de l’établissement.

    La gastro et bronchiolite

    Le grippe n’est pas seule à s’être invitées aux fêtes de fin d’année. La gastro-entérite fait aussi quelques dégâts. L’Iran estime que « la gastro-entérite a touché 184.299 nouvelles personnes en France entre le 20 et le 26 décembre 2016 ». Cependant cette valeur est en diminution de 14,35% par rapport à la semaine précédente. »
    Autre pathologie très fréquente en cette fin d’année : la bronchiolite qui touche notamment les enfants en bas âge. L’Iran estime que la bronchiolite a touché 27.347 nouvelles personnes en France métropolitaine au cours de la semaine du b20 au 26 décembre, en légère diminution sur la semaine précédente mais la valeur de l’incidence reste fort (41 cas pour 100.000 habitants).

    Quelques précautions

    Pour éviter autant que faire se peut d’être contaminer par le virus de la grippe il est conseillé d’abord de se faire vacciner (notamment pour les personnes âgées ou fragiles).
    Ensuite ion peut limiter la transmission des virus en évitant, quand c’est possible, le contact avec les personnes grippées. C’est surtout vrai pour les personnes atteintes de maladies chroniques, les nourrissons, les femmes enceintes… Il faut se laver régulièrement les mains, éviter d’embrasser lorsqu’on est soi-même touché par la grippe.
    Chaque année, la grippe touche environ 2,5 millions de personnes et nécessite quelque 3.000 hospitalisations.
    Bon réveillon de la Sainte-Sylvestre et bonne année quand même !

    Emilien Lacombe

    Lire Aussi