Edition du mercredi 13 décembre 2017

Les régions se retirent de la Conférence des territoires

Elles protestent contre la baisse des dotations de l’Etat de 450 millions d’euros en 2018. 

Philippe Richert, président du Grand Est

Philippe Richert, président du Grand Est

Coup de semonce des collectivités locales ! Les président des Régions réunis en congrès à Orléans ce jeudi 28 septembre 2017 ont annoncé leur retrait de la Conférence des Territoires car elles n’acceptent pas les coupes claires dans les dotations de l’Etat pour 2018.
La Conférence des territoires, mise en place par le président de la République, rassemble non seulement les treize nouvelles régions de France mais aussi toutes les collectivités locales.
La baisse de 450 millions d’euros de crédits pour 2018, a été confirmée par le Premier ministre, Edouard Philippe : « Nous avons décidé de ne pas intégrer le fond exceptionnel de 450 millions d’euros dans le montant de la TVA qui vous sera alloué » dit-il.

Perte de confiance

Les élus locaux et régionaux estiment que cela n’est pas acceptable. Car l’Etat ne respecte pas ses propres engagements. Philippe Richert (Grand Est), président de l’Association des Régions de France (ARF) demande : « Comment entrer en discussion sur des sujets importants si on n’a pas d’abord la confiance ? 
Les autres présidents des régions sont tout aussi remontés contre le gouvernement qui ne cesse de raboter les dotations et de supprimer leurs ressources (comme la taxe d’habitations).
« Les régions se retirent de la Conférence territoriale et ne participent pas, à partir d’aujourd’hui, à des discussions sur des réformes qui sont le faux nez d’une reprise des responsabilités qui leur ont été confiées », a expliqué François Bonneau (PS, Centre-Val de Loire), vice-président de l’association.
La grogne des élus à l’égard du gouvernement ne fait que commencer.

Lire Aussi