Edition du samedi 21 octobre 2017

Florian Philippot quitte le Front National

« On m’a dit que j’étais vice-président à rien : je n’ai pas le goût du ridicule ni le goût de ne rien faire. Je quitte le Front National. »

Ça chauffe au Front National. Après plusieurs jours de fortes tensions entre la présidente du parti lepéniste et son vice-président, la rupture est consommée. Florian Philippot, eurodéputé et conseiller régional du Grand Est a annoncé sa décision, ce matin, dans l’émission les Quatre Vérités sur France 2. Cette décision est l’aboutissement de divergences idéologiques profondes au sein du parti d’extrême-droite. Notamment sur la sortie de l’euro.
Depuis 2011, Philippot était le numéro 2 du FN. Il fut directeur de campagne de Marine Le Pen pour les présidentielles. Mais après son échec cuisant dans la course à l’Elysée, les petites fissures entre la présidente et son vice-président sont devenues de grosses failles.

Les Patriotes

En mai 2017 déjà, Florian Philippot lance son association qu’il baptise Les Patriotes. C’est le premier pas vers la séparation avec le FN. Les caciques du parti voient dans cette démarche une trahison.
Dès lors, plus rien ne sera comme avant.
Le 6 septembre 2017, Gilbert Collard, député FN du Gard, demande à Philippot de « jouer collectif ».
Le 13 septembre, une photo publiée sur Twitter montre Florian Philippot en train de manger un couscous à Strasbourg, provoque un tollé au FN et même chez Les Patriotes.

Le 15 septembre, Marine Le Pen, poussée par son entourage, somme Philippot de « clarifier » sa situation. Elle précise dans une interview au Parisien : « Nous sommes au cœur de la refondation du mouvement, je souhaite que tous les dirigeants du FN se concentrent sur cette refondation et qu’ils apportent leurs réflexions à l’intérieur du mouvement. »
Le 18 septembre, réponse du berger à la bergère : « Je ne quitterai pas la présidence des Patriotes, affirme le trublion, ce n’est pas une opposition. »
Le 19 septembre, il ajoute : « On ne fera pas la refondation avec un pistolet sur la tempe. » L’affaire s’envenime encore un peu lorsque Marine le Pen demande à Florian Philippot de « prendre ses responsabilités ».
Le 20 septembre, Marine Le Pen retire à Philippot sa délégation à la stratégie et à la communication, tout en restant vice-président du FN. « Sa vice-présidence sera, à compter de ce jour, sans délégation » écrit la présidente du FN dans un communiqué.
Le 21 septembre, Philippot en tire les conséquences : « On m’a annoncé que je suis vice-président de rien… »

Emilien LACOMBE

Florian Philippot sur France 2 (21/09/2017)

On m'a dit que j'étais vice-président à "rien" : je n'ai pas le goût du ridicule ni le goût de ne rien faire. Je quitte le Front National.

Publié par Florian Philippot sur mercredi 20 septembre 2017

 

Lire Aussi