Edition du dimanche 17 décembre 2017

Reims : les cours suspendus à cause de migrants

Le président de l’université de Reims Champagne-Ardenne a interdit l’accès aux locaux aux 8.OOO étudiants et au personnel.

L'arrêté du président de l'université de Reims

L’arrêté du président de l’université de Reims

Le président du de l’université de Reims, Guillaume Gellé a pris dimanche soir un arrêt d’urgence. Il « interdit l’accès aux locaux de l’université situés sur le campus Croix-Rouge jusqu’au rétablissement des conditions de sécurité. » Motifs ? « Considérant la nécessité de contrôler la circulation sur le campus, considérant la présence de véhicules non autorisés, considérant la présence de familles dont des mineurs, considérant les risques immédiats pour la sécurité des biens et des personnes », le président estime illégale l’occupation du campus.

Chassés d’un parc public

En fait, une quarantaine de réfugiés se sont installés récemment sur le campus sur les conseils de plusieurs associations décidées de leur venir en aide. Le syndicat d’étudiants Unef-Reims, rappelle que début juin 2017, à quelques jours du premier tour des législatives, Reims Habitat avait déposé plainte et fait évacuer des migrants qui avaient installé leurs tentes sur leur propriété. Ils se sont alors réfugiés dans un parc public du centre-ville d’où ils ont été chassés une nouvelle fois.
L’UNEF Reims lance donc un appel à la solidarité. « Nous appelons les autorités locales, le maire de Reims, la préfecture à héberger ces familles de manière urgente » écrit l’UNEF.

 

Lire Aussi