Edition du mardi 26 septembre 2017

Pacte Lorraine : bilan positif pour l’emploi

 Doté de 350 millions d’Euros, le Pacte Lorraine 2014-2016, est un acquis du combat des salariés de Florange. Il a permis de créer 3.703 emplois nouveaux.

La CFDT-Lorraine fortement impliquée dans le Pacte Lorrain pour l'emploi

La CFDT-Lorraine fortement impliquée dans le Pacte Lorrain pour l’emploi

La CFDT a joué un rôle moteur dans la mise en place et le suivi de cet outil. Le Pacte aurait dû se terminer en décembre 2016 et la CFDT a obtenu de l’Etat et de la Région sa prolongation jusqu’au 31 juillet afin que tous les engagements puissent être honorés.
Le 7 septembre 2017 s’est tenue la dernière séance du Comité Lorrain Tripartite (Etat-Région- Partenaire sociaux) chargé du suivi de l’impact du Pacte Lorraine sur l’emploi et la formation. Le Comité Lorrain Tripartite était un des seuls lieux de dialogue économique et social du pays et la CFDT-Lorraine se félicite d’en avoir été l’initiatrice.
L’heure est maintenant au bilan. Le Pacte Lorraine a permis de soutenir 906 projets, pour un engagement cumulé Etat-Région de 346 M€, générant par effet levier, 1,59 milliards d’investissements dans l’économie régionale.
Au final, le Pacte Lorraine a permis la création de 3703 emplois nouveaux et le maintien de 6370 autres. La CFDT est fière d’avoir contribué, par son engagement, à ce bilan !

Reconnaissance des partenaires sociaux

Mais au-delà des chiffres, ce qui importe, c’est la dynamique qui a été enclenchée sur le territoire. Pour une fois, on parle de notre région en termes d’innovation, d’anticipation et de création d’emplois.

Alain Gatti est secrétaire général de la CFDT Lorraine

Alain Gatti est secrétaire général de la CFDT Lorraine (Photo: capture Mrabelle TV)

La dynamique est aussi du côté du partenariat qui a été créé entre l’Etat et la région et – enfin – la reconnaissance des organisations syndicales comme partenaires à part entière du développement économique et social de notre Région. Collectivement, nous avons fait la démonstration qu’une mobilisation de tous les acteurs peut faire bouger les lignes, qu’elle est un démenti à tous les populismes qui s’alimentent du fatalisme et de la peur du lendemain.
Le Comité Lorrain Tripartite a permis de faire avancer l’idée chère à la CFDT que la compétitivité n’est pas seulement une question de coût du travail et encore moins – comme le prévoit la réforme du Code du Travail – une facilitation des licenciements, mais qu’elle est aussi affaire d’emploi, de qualité du Travail, de conditions de travail, de formation et d’un dialogue social et économique responsables, y compris dans les plus petites entreprises…
Cette dynamique partenariale doit se poursuivre : dès sa création en décembre prochain, la CFDT Grand Est demandera au Préfet et au Président de Région la tenue d’une conférence sociale régionale pour travailler sur les impacts sociaux du Schéma Régional de Développement Economique, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII).

Lire Aussi