Edition du mardi 26 septembre 2017

Le Schéma Régional de Développement Economique, d’Innovation et d’Internationalisation

La Région Grand Est a pris le parti de développer une stratégie de développement économique partagée visant à redynamiser la croissance économique et la compétitivité des entreprises en vue de créer des emplois sur le territoire régional.

Présentation du SRDEII

Présentation du SRDEII

Philippe Richert, Président de la Région Grand Est et Jean Rottner, VicePrésident en charge de la Compétitivité des territoires et du Numérique, Lilla Mérabet, Vice-Présidente en charge de l’Innovation et de la Recherche, Isabelle Héliot-Couronne, Présidente de la Commission Innovation, Sylvain Waserman, Président de la Commission Développement Économique, et Catherine Zuber, Conseillère régionale déléguée à l’Economie Sociale et Solidaire et à la Vie Associative, ont présenté le Schéma Régional de Développement Économique, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII), ce mardi 23 mai, au sein de l’entreprise LEACH INTERNATIONAL EUROPE, à Sarralbe (57). Ils ont été accueillis par Philip Saunders, Directeur général de Esterline Power Systems Europe (Leach International Europe). Une visite de l’entreprise a eu lieu après ce temps de parole et d’échanges autour du SRDEII qui constitue dorénavant la stratégie économique du Grand Est sous l’appellation Be Est.
Ce schéma constitue un document stratégique offensif, structurant et fédérateur au service du développement économique et de l’emploi. Il vise essentiellement l’accompagnement des entreprises, y compris les structures de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), dans leur projet de développement, d’investissement, d’innovation et d’internationalisation, afin de les aider à affronter les grandes transformations de notre société : digitalisation, transition écologique et énergétique, innovation technologique et sociale, économie collaborative, développement de nouveaux modèles économiques plus inclusifs, etc.
L’élaboration de ce schéma a permis de construire collectivement l’avenir du développement économique du Grand Est, de fédérer l’ensemble des acteurs et de se doter d’un plan d’action coordonné et ambitieux. À travers le SRDEII, la Région a initié le « faire région », en articulant stratégie et proximité, tout en mettant en synergie les atouts, les talents et les compétences présents sur le territoire.

Une stratégie offensive

Avec l’ambition de faire du Grand Est une région offensive, cette stratégie est développée autour de 6 principes concrets déclinés en 26 actions structurantes prioritaires : 

1. ACCÉLÉRER L’INNOVATION ET LES TRANSITIONS ÉCONOMIQUES DANS LE GRAND EST 

  • Conforter les filières clés du Grand Est et accélérer les transformations économiques

Pour une mutation vers les entreprises 4.0, la Région a la volonté de gagner en visibilité à l’échelle nationale et internationale. Ainsi, 2 plans régionaux d’envergure dédiés à « l’ADN régional » du Grand Est seront déployés afin de soutenir l’industrie, la bio-économie et l’artisanat : le plan Industrie du Futur, le plan Ferme du Futur, et le plan Artisanat de Demain.

  • Faire de la transition numérique et écologique un levier de compétitivité économique

La Région mènera une action massive en faveur de la digitalisation des acteurs économiques afin de faciliter la relation client via le numérique. De plus, 2 actions structurantes seront dédiées d’une part, à la production et l’usage d’énergies renouvelables, d’autre part, à l’écologie industrielle territoriale, afin de diminuer l’empreinte écologique des entreprises du Grand Est.

  • Mettre en place un plan dédié à l’artisanat de demain

Pour la modernisation de l’appareil de production et l’adaptation des concepts développés dans l’industrie du futur à l’artisanat.

2. CRÉER UN CHOC DU FINANCEMENT DE L’ÉCONOMIE  

  • Redonner les moyens de la croissance aux entreprises en sous-capitalisation en créant une offre de fonds adaptée à chaque étape de leur développement et faciliter le financement bancaire.
  • Stimuler et inventer de nouvelles offres de financements alternatives

Par la mise en place d’une nouvelle ingénierie de financement (aides directes ciblées, fonds d’intervention rapide, financements innovants de type financement participatif).  

3. IMPULSER UN SOUFFLE D’ENTREPRENEURIAT ET D’INNOVATION

 Consolider et accentuer la dynamique entrepreneuriale

Tant en matière de création que de reprise d’entreprises afin de créer et de pérenniser l’emploi et maintenir l’activité industrielle, artisanale, économique et sociale sur les territoires.

  • Développer l’économie collaborative, sociale et solidaire

Afin de conserver un tissu économique de proximité et de préserver l’équilibre des territoires.

  • Créer un écosystème favorable en matière de recherche et d’innovation

Afin d’améliorer la relation entre la recherche académique et les besoins des entreprises.

  • Accélérer la croissance des start-ups/TPE en PME et des PME en ETI.

 4. DÉMULTIPLIER L’ACTION RÉGIONALE À L’INTERNATIONAL

      – Augmenter l’attractivité du Grand Est et ses territoires
Pour attirer les investisseurs étrangers, en valorisant davantage ses atouts via une approche commune de marketing territorial Grand Est.
-Accroître l’internationalisation des entreprises .
Avec le lancement de Grand Est Export, afin de les accompagner dans leurs démarches à l’international.

5. ORGANISER LA PUISSANCE PUBLIQUE EN RÉSEAU AU PLUS PRÈS DES TERRITOIRES

 Réorganiser et coordonner l’action publique

En mettant en réseau les acteurs référents du développement économique et de l’innovation du territoire régional et faciliter leur montée en compétence.

  • Mettre en place une action partenariale forte avec les territoires
    En signant avec les intercommunalités des Pactes Offensive Croissance Emploi (POCE) autour de priorités structurantes en lien avec les orientations du schéma afin d’allier intervention régionale et intelligence territoriale. 
  • S’appuyer sur le réseau des agences de développement économique
  • Créer Grand Est BIG DATA

Afin de mettre en réseau l’ensemble des données (cartographie, équipements, etc.) pour plus de prospective.

 6. INVENTER UNE GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE PARTAGÉE ET INNOVANTE

 Mettre en place une gouvernance économique et de l’innovation partagée et articulée autour de nouvelles instances : le G20, constitué de représentants de la puissance publique et parapublique, le Conseil des 100, qui associera de façon étroite des chefs d’entreprises et une instance de dialogue bancaire.

UN SCHÉMA EN COHÉRENCE AVEC LES AUTRES DÉMARCHES RÉGIONALES 

Afin de garantir la cohérence des politiques publiques, les objectifs du SRDEII ont été consolidés avec ceux des autres documents cadre :

  • les programmes opérationnels des fonds structurels 2014-2020,
  • les 3 Stratégies nationales et régionales de recherche et d’innovation pour une Spécialisation

Intelligentes (S3),

  • le Contrat de Plan État Région 2014-2020,
  • le Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique
  • le Pacte pour la Ruralité.

En parallèle, compte tenu des interactions fortes entre les domaines de l’économie, de l’innovation, de la formation et de l’emploi, le futur Contrat de Plan Régional de Développement des Formations et de l’Orientation Professionnelle, Performance Grand Est, est élaboré en lien étroit avec les orientations du SRDEII sous l’angle de la compétitivité économique régionale.
Ces interactions posent également des jalons en lien avec les démarches complémentaires : la politique de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur, le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires (SRADDET), la Stratégie Régionale Transfrontalière, les Stratégies touristiques (SRDT), agricoles ou encore culturelles.

Lire Aussi