Edition du dimanche 19 novembre 2017

Région : plus de113 M€ pour l’emploi, le tourisme, l’agriculture

La Commission permanente du Conseil régional, réunie ce lundi 12 décembre 2016 sous la présidence de Philippe Richert, a octroyé 113,6 M€ d’aides aux entreprises innovantes mais aussi pour le développement du tourisme et de l’agriculture.

projet-chateau-medieval

Projet de château médiéval la Croisée des temps (Photo Le cercle)

 7 M€ pour aider les entreprises qui créent de l’emploi

Afin d’accompagner le développement économique et de contribuer à créer ou maintenir des emplois, la Région attribue des aides à plusieurs entreprises du territoire, dont :

200 000 € de prêt à taux zéro pour le projet de parc d’attraction médiéval à Sainte-Menehould (51) 

Ce projet de parc est porté par Thierry Fichesser, gérant des sociétés le Cercle et Sejac (complexe de nuit l’Alegra à Châlons-en-Champagne). Il prévoit la création d’un parc de loisirs, la croisée des temps à Sainte-Menehould (51) sur une zone de la forêt d’Argonne de 60 ha avec la création d’un château médiéval et d’une scène avec spectacles de chevaliers, rapaces et dragons. L’investissement total est de 21 M€ pour une ouverture en 2019, et prévoit à terme la création de 32 emplois permanents et 480 emplois à temps partiels (saisonniers, artistes et intermittents du spectacle).

 200 000 € pour le développement de la société Trane à Golbey (88)

La société Trane qui emploie 757 personnes dans les Vosges à Golbey et Charmes, reçoit une aide régionale de 200 000 € pour son projet d’investissement d’un montant de 2,4 M€. Spécialisée dans le matériel de climatisation, réfrigération et conditionnement d’air, elle investit dans un laboratoire climatique afin de développer de nouveaux produits moins énergivores, avec pour objectif en 2020 de réduire de 35% ses émissions de gaz à effet de serre.

200 000 € pour la nouvelle ligne de peinture de Mecaplast à Sainte-Marguerite (88)

Une subvention de 200 000 € est accordée à la société Mecaplast qui investit plus de 6 M€ dans une nouvelle ligne de peinture qui va permettre de pérenniser le site et créer 20 emplois d’ici 3 ans. Mécaplast, présent dans 18 pays, est spécialisé dans les injections plastiques pour la carrosserie et les moteurs automobiles. L’usine de Sainte-Marguerite (88) emploie actuellement 134 personnes en CDI et 15 intérimaires : elle est spécialisée dans l’injection et la peinture des pièces plastiques externes pour les voitures.

 250 000 € de prêt pour les Aciéries Hachette & Driout à Saint-Dizier (52)

La Région accorde un prêt à taux zéro remboursable sur 7 ans avec un différé de deux ans de 250 000 € aux Aciéries Hachette & Driout, qui emploient 388 salariés à Saint-Dizier (52). Spécialisée dans les grandes pièces pour l’industrie ferroviaire, l’extraction minière et l’énergie, cette société est l’une des plus grandes fonderies d’acier en Europe, mais doit faire face à une dégradation de son chiffre d’affaires et de sa rentabilité. Cette aide intervient dans le cadre d’un plan de restructuration avec le maintien des emplois, des abandons de créances et une reprise par le groupe familial Compagnie industrielle et financière de Bussy.

200 000 € pour Tréfimétaux à Masevaux-Niederbruck (68)

 L’usine Tréfimétaux (ex-KME) reçoit une subvention régionale de 200 000 € dans le cadre de la restructuration de ses activités de production de produits en cuivre destinés aux applications électriques. Le groupe finlandais Cupori Oy reprend l’activité du site de Masevaux-Niedebruck (129 salariés), liée à l’usine de Givet dans les Ardennes (214 salariés) qui était détenue auparavant intégralement par le groupe italien KME. Dans un contexte de rude concurrence des prix, Tréfimétaux a décidé d’engager un plan d’investissement pour améliorer sa compétitivité, la compétence de ses salariés et son efficacité énergétique, ce qui devrait permettre de pérenniser les deux sites dont l’activité est intimement liée.  

  • La Région accorde 55 000 € pour accompagner le développement de Ubicentrex, société de programmation informatique à Strasbourg (67) qui embauche 9 personnes et 144.635 € pour la modernisation des équipements de crémation de l’entreprise de pompes funèbres Hoffarth à Sausheim (68). Dans le domaine des industries agro-alimentaires, pour la modernisation de leurs outils de production, une aide à l’investissement de 400 000 € accordée à Kirn production, charcutier-traiteur à Illkirch-Graffenstaden (67) et de 357.945 € à la boucherie Metzger-Muller à Ittenheim (67). 133.706 € sont accordés à Grali-Tec, fabricant de mortier et liants pour le BTP à Metz (57) pour investir dans de nouveaux équipements.
  •   Pour accompagner un programme d’investissements technologiques, 59 569 € sont attribués à Sacred Europe implanté à Vieux-Thann (68) fabriquant de pièces moulées en caoutchouc pour l’automobile et le secteur électrique, avec la création de 6 emplois, en plus des 60 salariés actuels.

Aider la création et la reprise d’entreprises   

  •  Pour soutenir le maintien d’emploi dans le cadre de la reprise et de la création d’entreprises, la Région a voté une enveloppe globale de 535. 000 € correspondant à 119 emplois repris ou créés au total.
  • Une aide de 70 000 € est accordée pour la reprise de la SARL Didier R2S, qui regroupe 3 enseignes spécialisées dans la vente et l’installation de tissu d’ameublement à Reims (51), permettant le maintien de 9 emplois et la création de 4 postes.

Accompagner l’export

 Conseil à l’export, prospection dans les salons professionnels internationaux ou recrutement spécifique, les aides régionales d’accompagnement des PME et TPE dans le développement à l’international constituent une enveloppe de plus de 409.000 € pour les projets de 39 entreprises.

Préparer l’usine du futur  

 Dans le cadre du plan régional « usine du futur », la Région finance les diagnostics de performance industrielle demandés par 23 entreprises. Ces diagnostics portent sur la performance de l’outil de production, l’utilisation des nouvelles technologies, l’excellence environnementale et le facteur humain (conditions de travail et formation du personnel) et seront accompagnés d’un plan d’actions sur mesure.

Promouvoir l’économie sociale et solidaire  

La Région contribue à des emplois durables et non-délocalisables avec une enveloppe totale de plus de 1,1 M€ pour le secteur de l’économie sociale et solidaire dans 63 projets dont :

  • 28 950 € pour la création du Café Fauve à Norroy-le Veneur (57), restaurant associatif et solidaire qui souhaite transmettre les pratiques d’une alimentation saine et juste auprès des personnes en difficultés.
  • 36 000 € de bourse Emergence pour les 9 salariés associés dans la reprise sous forme de Scop de leur entreprise, Isopeint à Golbey (88), créée en 1995 et en liquidation judiciaire en juillet dernier. Cette bourse de 4 000 € chacun vient conforter leur apport personnel au capital de la société qui devrait recentrer ses activités sur la peinture extérieure et l’isolation thermique.
  • Une somme de 778 549 € permet de financer ou créer des emplois dans 23 associations lorraines œuvrant dans le domaine sportif, solidaire ou social.

Lire Aussi