Edition du lundi 20 novembre 2017

Quel avenir pour Madine ?

Une étude de positionnement stratégique et de développement économique du site coûtera 75.000 €.

lac-de-madine

Une étude sur les enjeux stratégiques du site (photo Grand Est)

Après une réunion sur le site de Madine, à Nonsart, le 6 décembre 2016, Philippe Richert, président de la Région et Claude Léonard, président du Conseil départemental de la Meuse ont tenu une conférence de presse afin d’exposer les réflexions sur l’avenir touristique du site de Madine. Ils ont ainsi réaffirmé leur vision partagée et leur volonté commune de le développer.

Dans le cadre de sa politique d’aménagement du territoire, la Région Grand Est souhaite développer une offre touristique cohérente sur le site et ainsi favoriser la création d’emplois et le développement économique local.

Pour ce faire, la Région a approuvé lors de la Commission permanente du 25 novembre dernier, le lancement d’une consultation visant à réaliser une étude de positionnement stratégique et de développement économique du site du Lac de Madine, à laquelle s’associe le Département de la Meuse.
Le coût de cette opération s’élève à 75 000 €. Elle sera cofinancée par le Conseil Départemental de la Meuse à hauteur de 37 % (dans la limite de 27 500 €) et la Caisse des Dépôts et Consignations à hauteur de 10 % (dans la limite de 10 000 €).
Un vaste programme d’investissement lancé ces dernières années a permis de moderniser et de mettre aux normes les équipements du site.
Grâce à ces investissements, Madine présente un nouveau visage, répondant aux exigences touristiques actuelles, mettant en valeur le potentiel l’attractivité du site, dans la volonté d’y développer une économie touristique fondée sur l’hébergement des visiteurs. Ainsi, le grand public peut profiter d’un espace balnéaire, d’un golf, d’un centre équestre, d’espaces d’hébergement, de lieux de restauration, de loisirs nautiques et de nombreuses activités.
Il faut maintenant poursuivre le développement du site de manière à franchir une nouvelle étape et le rendre attractif pour d’autres investisseurs privés, mieux l’inscrire dans son environnement et en faire un atout majeur pour la Meuse et le Grand Est.  La poursuite du développement du site nécessite par ailleurs une réflexion sur la gouvernance du site afin qu’elle soit la plus adaptée aux ambitions de développement de la Région et du Département.

Lire Aussi