Edition du samedi 29 avril 2017

    Primaire à droite : l’heure du choix !

    Plus de 4 Millions d’électeurs se sont rendus dans les 10.228 bureaux de vote, dimanche 20 novembre 2016. Combien seront-ils, ce dimanche 27 novembre pour départager les finalistes, François Fillon et Alain Juppé ?

    57e3923985498_f_fillonIls ont tenu leur dernier meeting de la campagne, vendredi.  A Nancy pour Alain Juppé, à Paris pour François Fillon. Ils ont mis toutes leurs forces dans cette campagne inédite pour la droite et le centre. Désormais, c’est aux électeurs de faire leur choix. De dire celui des deux candidats qu’ils préfèrent pour porter les couleurs du parti Les Républicains pour l’élection présidentielle de 2017.
    Il est vrai que le résultat du premier tour a réservé une grosse surprise en accordant 44,1 % des voix à l’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy. Alain Juppé, pourtant donné grand favori de cette consultation, n’est arrivé qu’en deuxième position avec 28,6 % des suffrages. Autre surprise, le faible résultat de Sarkozy, bon troisième, avec seulement 20,6% des voix.

    Résultats à 20 h 30

    57e3929c13493_a_juppeAu cours de la semaine qui a séparé le premier et le deuxième tour, les deux finalistes n’ont pas chômé. Ils ont multiplié les meetings aux quatre coins de l’Hexagone et se sont affrontés dans un duel, jeudi, devant les caméras de France 2 et TF1.
    Pourtant, Alain Juppé, sonné par son piètre résultat du 20 novembre, a semblé être en difficulté, mal à l’aise, contraint de porter des attaques à la fois sur le programme jugé « brutal » de son concurrent mais aussi sur l’homme, présenté comme proche de l’extrême droite. François Fillon devenu le nouveau favori dans les sondages (donné gagnant 65% contre 35%) a su prendre du recul et rester cool.
    Pour autant, Fillon va-t-il remporter haut la main cette primaire de la droite et du centre ? Ce serait la logique des chiffres puisque Nicolas Sarkozy s’est désisté en sa faveur. Mais jamais rien n’est joué à l’avance en politique. Il suffirait que des électeurs « de gauche » se mobilisent pour jouer les trouble-fêtes et le résultat du scrutin pourrait en être changé.
    Mais on n’en est pas là. Tout va dépendre du nombre d’électeurs, de la mobilisation au-delà de la droite, de la mobilisation de la gauche, de la mobilisation des amis de François Bayrou dont on sait bien qu’ils préfèrent Juppé à Fillon.
    On aura une bonne idée de la participation à la mi-journée. Les premiers résultats partiels seront prononcés par Thierry Solère, président de la commission d’organisation de la primaire à 20 h 30 à parti du dépouillement des 2.000 premiers bureaux de vote. Les résultats seront ensuite affinés tous les quarts d’heure. 
    Ou voter ?  Chercher votre bureau de vote  

    E.L.

    Lire Aussi