Edition du lundi 16 juillet 2018

La braderie de Lille annulée

Martine Aubry, maire de Lille a décidé la mort dans l’âme d’annuler la célèbre braderie de septembre pour des raisons de sécurité.

Martine Aubry, maire de Lille (DR)

Martine Aubry, maire de Lille (DR)

Chaque année, au cours du premier week-end de septembre, Lille accueille deux mille exposants et plus de deux millions de visiteurs pour sa célèbre braderie. La manifestation n’a jamais connu d’interruption depuis sa création, au 12ème siècle, en dehors des deux guerres mondiales.
Pourtant, il n’y aura pas d’édition en 2016. Au cours d’une conférence de presse, en présence du préfet du Nord, Michel Lalande, la maire de Lille a décidé d’annuler ce grand rassemblement populaire. « C’est une décision extrêmement douloureuse, a expliqué Martine Aubry, effrayante et très dure. C’est un problème de responsabilité morale. Force est de constater que la sécurité maximale ne peut être garantie. » les larmes aux yeux, la maire de Lille a expliqué que la foule qui circule dans les rues exiguës de la ville pouvait être prise de panique en cas d’incident, un simple pétard par exemple. « Le volume de marchandises et la foule seraient impossibles à contrôler, a-t-elle ajouté. C’est un déchirement de prendre cette décision. »
Le préfet a lui aussi déploré l’annulation de la braderie mais, dit-il : « A un moment, nonobstant nos passions, nos convictions, il faut dire stop à un modèle qui est dépassé par les exigences de sécurité. »

Marie-Odile Schmitt

Lire Aussi