Edition du lundi 20 novembre 2017

Richert veut récupérer l’Agence européenne du médicament

Capture

L’agence européenne du médicament à Londres (DR)

Dans une lettre adressée à François Hollande le président du Grand Est souhaite que l’AEM et ses 500 emplois soient transférés de Londres à Strasbourg. Brexit oblige.

 « Après le vote britannique de 23 juin dernier, il est évident qu’une nouvelle impulsion politique doit être donnée à la construction européenne » écrit Philippe Richert et je suis convaincu que la France doit y contribuer de manière centrale et décisive en lien étroit avec l’Allemagne. »

Rappelant que si Bruxelles est la tête de l’Europe, Strasbourg en est « le coeur et l’âme ». Capitale européenne, Strasbourg est le siège du Parlement européen, « si souvent menacé par les Britanniques ».
Ce long préambule pour « vous suggérer de demande l’implantation à Strasbourg de l’agence européenne du médicament qui, Brxit oblige, ne pourra plus demeurer à Londres. »
Le président du Conseil régional poursuit : « L’EMA, avec plus de 500 employés et ses nombreuses réunions d’experts, créerait une réelle dynamique au sein de la capitale européenne (…) cette relocalisation à Strasbourg serait un signe fort de l’Europe vers Strasbourg mais aussi de la France vers sa deuxième capitale diplomatique et un engagement significatif de l’exécutif pour conforter le statut européen de Strasbourg. »
L’ennui, c’est que d’autres villes et d’autres capitales européennes souhaitent récupérer l’AEM parmi lesquelles Lyon.

 

Lire Aussi