Edition du mardi 23 janvier 2018

Politique. L’hommage controversé de François Hollande au général de Gaulle

Lundi 13 juin, le président de la République François Hollande se rend sur la tombe sur général de Gaulle, à Colombey-les-Deux-Eglises. Un déplacement qui suscite une polémique dans le camp adverse.

Soupe à la grimace à droite. François Hollande se rend, lundi 13 juin, à Colombey-les-Deux-

François Hollande, aux cérémonies du 11 novembre 2013

François Hollande, aux cérémonies du 11 novembre 2013. Source : wikimedia / Remi Jouan

Eglises (Haute-Marne) pour se recueillir sur la tombe du général de Gaulle. Jamais avant lui un président socialiste ne l’avait fait. Alors qu’il répond à une invitation de la famille, le chef de l’État essuie les critiques à droite. “François Mitterrand n’a jamais été gaulliste mais n’a jamais eu l’outrecuidance de se recueillir sur la tombe du général de Gaulle. François Hollande se livre à une petite manœuvre assez pitoyable. C’est une provocation”, dénonce Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France et député de l’Essonne au micro de RTL. Le président joue pourtant la carte de la discrétion. Deux heures à peine et aucun discours à la clé.

François Hollande ne fait qu’entamer sa tournée gaulliste. Vendredi 17 juin, direction le Grand Trianon de Versailles où il visitera une exposition consacrée au général de Gaulle. Le lendemain – comme chaque année -, il commémorera l’appel du 18 juin au Mont Valérien, près de Paris. Une semaine hautement symbolique qui a aussi pour vocation d’exalter le sentiment national en plein Euro de football.

Lire Aussi