Edition du jeudi 19 juillet 2018

Des TER Grand Est toujours plus attractifs !

Les élus de la région Grand Est ont approuvé l’évolution de plusieurs dispositifs, pour un montant de près de 3,6 millions d’euros, en faveur des usagers des TER afin de faciliter leurs déplacements.

Séance plénière du 22 juin 2018 (Photo Pascal Bodez, région Grand Est)

Séance plénière du 22 juin 2018 (Photo Pascal Bodez, région Grand Est)

Afin de proposer un service public de qualité, adapté et accessible à tous, la Région Grand Est veille au quotidien à ce que SNCF Mobilités et SNCF Gares & Connexions fournissent un service qui réponde au plus près aux attentes et aux besoins de ses usagers (tarification, horaires, services, etc.).
Dans cette optique, la Région a souhaité faire évoluer la tarification des TER Grand Est :

  • en étendant les tarifs TER Grand Est aux relations avec Paris : sur la ligne 4 (Paris – Troyes – Belfort – Mulhouse) et la ligne Vallée de la Marne (Paris – Châlons-en-Champagne – Bar-le-Duc / Saint-Dizier),
  • pour l’ensemble du Grand Est, en créant un nouveau tarif « petits prix 100% digitaux ».

Baisse des prix

À compter du 1er septembre 2018, une nouvelle tarification entrera en vigueur en faveur de tous les voyageurs en provenance ou à destination de Paris, qui représentent la majorité de la fréquentation des lignes 4 et Vallée de la Marne. Pour ces deux lignes, la tarification TER Grand Est sera appliquée pour les parcours intrarégionaux et les liaisons avec Paris1.
Tous les voyageurs entre le Grand Est et Paris, abonnés comme occasionnels munis de cartes de réduction, bénéficieront de baisses de prix significatives, jusqu’à 50 % en-dessous des tarifs actuels. Avec ces nouveaux tarifs, la Région Grand Est répond ainsi à une demande forte des usagers et renforce ses relations Est – Ouest avec l’Île-de-France.

La Région Grand Est a également approuvé la création d’un nouveau tarif « petits prix 100% digitaux » afin de permettre aux voyageurs ne disposant ni d’abonnements ni de cartes commerciales, de circuler plus facilement à bord des TER Grand Est.
La Région a pour ambition de dynamiser l’usage du TER et propose désormais un nouveau tarif très réduit, en baisse de 30 à 70% par rapport au plein tarif.

Canaux digitaux

Cinq paliers de prix ont été définis en fonction de la distance parcourue : à partir de 3 euros pour la plus courte distance et jusqu’à 20 euros pour les distances les plus longues. Les billets seront distribués uniquement via les canaux digitaux (application mobile, site internet) et proposés en quantité limitée sur l’ensemble du réseau TER Grand Est, prioritairement sur les périodes creuses.
Par ailleurs, à la demande de Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, depuis les perturbations vécues par les usagers en fin d’année 2017 sur plusieurs lignes TER, un plan d’actions pour améliorer la prise en charge et l’information des voyageurs sera mis en place par SNCF Mobilités et SNCF Gares & Connexions. Il s’étendra sur la période 2018 – 2020 pour un montant de près de 3,6 millions d’euros, financés à 100 % par la Région.
Le plan d’actions proposé s’articule autour d’investissements à réaliser au sein des gares du Grand Est, à bord des trains mais aussi au niveau des trois centres opérationnels de supervision des TER.

Améliorer l’information

1 Sur la ligne 4, hors parcours entre Culmont-Chalindrey et Belfort, pour lesquels la tarification TER Bourgogne Franche-Comté s’applique et hors parcours entre Grand Est et Longueville pour lesquels la tarification nationale est appliquée.

Sur la ligne Vallée de la Marne, hors parcours entre Paris et Château-Thierry pour lesquels la tarification TER Hauts-de-France est appliquée.
Il s’agit notamment de la télé sonorisation des gares, de régénérations des écrans en gare, de la mise en place d’une signalétique et d’informations relatives aux aéroports[1] en gare de Strasbourg, d’un nouveau point d’information TER Grand Est en gare de Paris-Est ou encore d’installations de mobiliers interactifs dans certaines gares. La Région a pour ambition d’améliorer significativement les informations délivrées auprès des usagers du TER, notamment en période de perturbations.
Ce plan d’actions intervient en continuité des expérimentations déjà menées en 2017, sous l’impulsion de la Région, notamment le fil d’actualité Twitter pour la ligne Metz – Luxembourg, désormais étendu à la ligne 4 et à la ligne Vallée de la Marne.
La définition du programme s’est appuyée sur une méthode précise, prenant en compte les retours terrain des associations d’usagers, des élus et des services de la Région, mais aussi via les préconisations des responsables de lignes SNCF et des enquêtes réalisées auprès des usagers du TER Grand Est.

[1] L’aéroport de Strasbourg – Entzheim, Bâle-Mulhouse, Francfort ainsi que les aéroports Paris-Charles-de-Gaulle et Paris-Orly.

Lire Aussi