La source de l’antisémitisme

Dans cette chronique, Yves LUBRANIÉCKI, explique pourquoi l’antisémitisme se nourrit désormais des crimes d’Israël à l’égard de la Palestine. Un cercle vicieux.

Les affrontements entre Israël et la Palestine ont fait une centaine de morts (capture Euronews)
Les affrontements entre Israël et la Palestine ont fait une centaine de morts (capture Euronews)

Il est actuellement beaucoup question de l’antisémitisme qui sévit en France. C’est très bien d’en parler, l’antisémitisme est une plaie dangereuse qui induit une pression difficile sur les Français juifs et qui entretient un mauvais esprit nuisible à la paix sociale. Il ne faut pas le laisser s’inscrire dans le paysage comme si c’était normal.
C’est encore mieux si c’est un non-Juif qui en parle pour le dénoncer, c’est important.
Le problème qui subsiste, si l’on se contente de dire de l’antisémitisme, que ce n’est pas bien, c’est qu’il faut en évoquer la cause, sinon, cela limite beaucoup l’utilité de cette dénonciation. Il est très important de distinguer antisionisme et antisémitisme : le premier est une opinion politique que chacun peut avoir, le second est une infraction pénale.
La cause de l’antisémitisme a considérablement évolué durant les dernières décennies.

« J’avais tué le Bon Dieu »

En l’occurrence, je peux apporter un témoignage personnel : quand j’étais gosse, on me traitait de « sale Juif » parce que j’avais tué le Bon Dieu tout en sachant évidemment que c’était faux. On me méprisait ou on me détestait non pas pour quelque chose que j’avais fait, mais pour ce que j’étais, tout simplement. J’étais un sale Juif, c’est tout.
Aujourd’hui, les choses évoluent de façon inquiétante. On ne déteste plus les Juifs pour ce qu’ils sont, mais pour ce qu’ils font ou sont censés faire : On déteste les Juifs parce qu’ils sont tous présumés apporter leur soutien à l’État d’Israël alors que celui-ci multiplie les crimes de guerre et viole au quotidien toutes les conventions internationales qu’il a signées avec un mépris total pour les nombreux rappels à l’ordre qu’il reçoit régulièrement de la part de la communauté internationale. C’est un cas unique au monde.

Un blocus total

Ai-je besoin de rappeler les assassinats dont il se rend encore coupable à la frontière avec la Bande de Gaza : plus de100 jeunes manifestants Palestiniens tués par balles ?
Rappelons au passage que la position de ce territoire est totalement inédite sur le plan juridique c’est-à-dire totalement illégale au plan international puisqu’il s’agit d’un blocus total et armé. C’est simplement parce qu’ils protestaient contre cette situation illégale qui ruine leur avenir que ces malheureux ont été assassinés.
Toute cette violence au quotidien, la colonisation illégale scandaleuse – tout ce mépris apporté au droit – induit un sentiment de révolte tout à fait justifié chez les Français musulmans ou d’origine arabe et alimente de plus en plus un sentiment d’injustice susceptible de conduire les plus jeunes à jouer la carte de la violence contre les Français juifs, même si, comme moi, ils ne se retrouvent pas du tout dans la politique du gouvernement israélien. Il n’y a rien de religieux dans cette dynamique anti-juive.

La colonisation illégale

De ce fait, la façon la plus efficace de lutter contre l’antisémitisme d’aujourd’hui consiste à ne jamais rater une occasion de dénoncer la politique d’Israël et de ses complices – dont la France et les États-Unis – comme je suis en train de le faire. C’est un préalable incontournable si l’on veut être efficace contre l’antisémitisme.
Les Français juifs devraient être les plus actifs en ce sens car il y a clairement une volonté politique israélienne d’apparaître vraiment tout à fait abject afin de favoriser l’antisémitisme partout comme en France. Cela peut sembler paradoxal, mais cela ne l’est pas du tout si l’on y réfléchit trente secondes : plus Israël est détestable et plus il y a de l’antisémitisme et, plus il y a de l’antisémitisme, plus les Juifs du monde se rapprochent d’Israël et le renforcent, soit en déménageant vers Israël, aggravant ainsi la colonisation illégale, ce qui soutient le pouvoir en place, soit en donnant de l’argent pour renforcer l’armée israélienne avec les effets que j’évoquais il y a un instant.
Pour combattre maintenant l’antisémitisme, il faut décrire sa connexion directe avec le caractère inacceptable de la politique criminelle israélienne !

Yves LUBRANIÉCKI



Lire Aussi