Edition du jeudi 19 juillet 2018

Combien faudra-t-il de morts à Gaza pour que la communauté internationale réagisse ?

Depuis le 30 mars, la population de Gaza a entamé les Grandes Marches du Retour, de grandes manifestations pacifiques sur la frontière avec Israël pour rappeler au monde entier qu’elle ne supporte plus ce blocus inhumain auquel ce dernier la soumet depuis 2007.

Manifestation pour la justice en Palestine (Photo credit: Social Justice - Bruce Emmerling on VisualHunt.com / CC BY)

Manifestation pour la justice en Palestine (Photo credit: Social Justice – Bruce Emmerling on VisualHunt.com / CC BY)

Par ailleurs, la majorité des Palestiniens de Gaza est formée de réfugiés issus d’une population qui avant 1948, habitait la terre de ce qui constitue aujourd’hui Israël. Il y a 70 ans, ils ont été chassés par la force et la terreur, c’est ce que les Palestiniens ont appelé la Nakba, la Catastrophe : en moins de 2 ans, de 1947 à 1948, 750000 Palestiniens ont été chassés de leurs terres et ont pris le chemin des camps de réfugiés.
Aujourd’hui, 70 ans plus tard, ils attendent toujours que la communauté internationale leur rende justice. C’est aussi pour faire passer ce message au monde entier qu’ils ont entamé leurs Marches du Retour.
À ces manifestations pacifiques, Israël a opposé la force et la violence : 106 Palestiniens ont été assassinés dont 52 pour la seule journée de ce lundi et plus de 2000 atteints par les balles des snipers de l’armée israélienne.
Le silence du Président de la République française est insupportable. La France doit condamner solennellement les crimes du gouvernement israélien et prendre des mesures concrètes pour mettre fin à l’impunité de l’État d’Israël.
Rassemblement de solidarité
avec le peuple palestinien
Mercredi 16 mai à 17h
Place Maginot à Nancy

 

Lire Aussi