Edition du vendredi 25 mai 2018

Grand Est : préparer la transition énergétique

Une « task force » pour une région à énergie positive et bas carbone à horizon 2050.

Penser après Fessenheim (photo Stadler, conseil régional)

Penser après Fessenheim (photo Stadler, conseil régional)

Jean Rottner, président de la Région Grand Est, a annoncé ce vendredi 20 avril 2018 à la Maison de la Région de Strasbourg les perspectives de notre transition énergétique. En effet, le Grand Est, 1ère région productrice d’énergie de France, a pour ambition de devenir le territoire européen de référence en matière d’industries et d’énergies bas-carbone et de diminution des consommations d’énergie à l’horizon 2050.

Laboratoire mondial

Suite à la réunion du Comité de Pilotage, engagé dans le cadre du « pacte Fessenheim », du 13 avril dernier et présidée par Sébastien Lecornu, Secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, la région Grand Est a été mandatée sur les thèmes de l’innovation, de l’industrialisation et des formations relatives aux filières de la transition énergétique à l’échelle du Grand Est tout en affirmant le Haut-Rhin comme laboratoire mondial de ces changements.
La Région entend développer une grande diversité d’innovations complémentaires notamment en matière de réduction des consommations énergétiques et d’augmentation de la production d’énergies renouvelables et de récupération, et ce avec des objectifs chiffrés supérieurs à ceux de la loi de transition énergétique (LTECV).

Après Fessenheim

Le Président de la Région Grand Est a également rappelé l’importance de donner une dimension pérenne aux projets de développement économique, de création d’emplois et d’innovation qui devront être mis en œuvre après la fermeture de la centrale de Fessenheim. Jean Rottner a réuni les opérateurs économiques et des financeurs publics et privés au sein d’une véritable task force, associant plusieurs Vice-présidents de la Région : Christèle Willer, Lilla Merabet, Philippe Mangin, Pascale Gaillot, François Werner et Valérie Debord.

En appui de cette task force les industriels énergéticiens ainsi que les forces académiques du territoire sont également associés afin de combiner toutes les réflexions et initiatives dédiées à la reconversion du site de Fessenheim, mais plus largement afin d’aider au déploiement d’une stratégie régionale de transition énergétique exemplaire et performante.

Un projet exemplaire

La Région coordonnera les travaux, aux côtés de la de la ville de Fessenheim, de la Communauté de Communes du Pays Rhin-Brisach, du Département du Haut-Rhin, des différents partenaires publics et privés, ainsi qu’aux côtés des industriels et des académiques, en y associant des centres de recherche allemands comme le KIT, pour l’élaboration d’une feuille de route mettant en avant les actions prioritaires.
Dès septembre 2018, acteurs, financeurs et partenaires seront en mesure de présenter conjointement un projet exemplaire pour le territoire auprès de Sébastien Lecornu, Secrétaire d’État auprès du Ministre de la transition écologique et solidaire.
#PostFessenheim

Pour aller plus loin, c’est ici.

 

Lire Aussi