Jean Rottner réunit les Parlementaires du Grand Est

Une soixantaine de parlementaires du Grand Est ont abordé les actions régionales en matière de compétitivité, d’innovation ou encore d’aménagement du territoire.

Rencontre des parlementaires du Grand Est avec le président de la Région, Jean Rottner (Photo RGE)
Rencontre des parlementaires du Grand Est avec le président de la Région, Jean Rottner (Photo RGE)

Le Président de la Région, accompagné de plusieurs de ses vice-présidents Lilla Mérabet, Franck Leroy et David Valence a ainsi présenté les travaux du SRADDET (Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires) qui se fait en concertation avec les acteurs du territoire, mais aussi l’état de déploiement du Très Haut Débit, qui constitue le grand défi de la Région Grand Est et va équiper tout le territoire d’ici 2021.
Les enjeux des transports et du développement des nouvelles mobilités dans le Grand Est ont été largement discutés dans la perspective de la loi des Mobilités que présentera très prochainement le Gouvernement.

Rapport Spinetta

Jean Rottner et David Valence ont ainsi réaffirmé leur position devant les Parlementaires présents : si la Région Grand Est partage les recommandations formulées par le rapport Spinetta sur l’ouverture à la concurrence des TER, elle est confrontée au quotidien aux réalités et aux attentes des usages et des territoires. Les élus régionaux ne peuvent que rejeter toute perspective d’un abandon progressif d’une partie du réseau ferroviaire qui impacterait lourdement les villes moyennes comme les territoires ruraux.
Ont aussi été évoqués l’apprentissage et la formation professionnelle, ainsi que la coopération transfrontalière qui mobilise fortement la Région Grand Est eu égard à sa position géographique et aux nombreuses actions de coopération engagées avec le Luxembourg, la Wallonie, la Suisse et les trois Länder de Sarre, du Bade-Wurtemberg et de Rhénanie-Palatinat.

Les fonds européens

Enfin, les échanges ont porté sur la gestion des fonds européens après 2021. Les Régions sont en effet autorités de gestion des programmes opérationnels FEDER, FEADER et d’une partie du FSE. Ces fonds européens représentent des outils financiers majeurs (1,5 milliard abondés) et nécessaires pour le soutien aux investissements régionaux.
Le Grand Est a séduit les parlementaires présents qui se sont félicités de cette initiative et ont souhaité qu’elle puisse être reconduite de manière régulière. Ces échanges permettent clairement une meilleure connaissance, par nos parlementaires, des enjeux globaux du Grand Est et ainsi contribuer à mieux défendre les intérêts du territoire.



Lire Aussi