Edition du dimanche 25 février 2018

Du nouveau pour la création-reprise d’entreprise : Be Est Entreprendre  

Plus de 100 professionnels liés à la création-reprise d’entreprise ont échangé ce lundi 22 janvier 2018, autour de trois tables rondes sur les dispositifs #Parcours #Financement #Formation et leur articulation.

Be-Est Entreprises (Photo Grand Est)

Be-Est Entreprises (Photo Grand Est)

Isabelle Heliot-Couronne, Présidente de la Commission Développement économique de la Région Grand Est, Catherine Zuber, Conseillère régionale Déléguée à l’Economie sociale et solidaire, à la Vie associative et à la création d’entreprise, ont présenté, ce lundi 22 janvier 2018, le dispositif « Be Est Entreprendre » dédié à l’accompagnement pour la création et reprise d’entreprise. Ce nouveau dispositif traduit la volonté de la Région Grand Est d’accompagner les porteurs de projets de la préparation de leur dossier au suivi post-création-reprise. Cette conférence de lancement a eu lieu, à la Maison de la Région à Châlons-en-Champagne, en présence des opérateurs et organismes de formation qui interviendront dans le dispositif.
Plus de 100 professionnels liés à la création-reprise d’entreprise étaient rassemblés durant toute la journée pour échanger autour de trois tables rondes sur les dispositifs #Parcours #Financement #Formation et leur articulation.

Quatre offres

L’Etat a transféré aux régions la compétence NACRE (Nouvel accompagnement pour la création ou la reprise d’entreprise) au 1er janvier 2017. Dans cette perspective, le Schéma Régional de Développement économique, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII),  a décliné dans son orientation n°5 une nouvelle stratégie relative à la création-reprise d’entreprises : créer, innover, expérimenter dans l’ensemble des territoires du Grand Est pour ancrer et diversifier l’activité économique, en prenant appui sur les dynamiques métropolitaines et d’agglomération.

Les principes majeurs du nouveau dispositif Be Est Entreprendre sont les suivants :

  • Accompagner les créateurs repreneurs dans la globalité de leur parcours,
  • Améliorer l’accès au financement bancaire des projets de création et de reprise d’entreprise,
  • Accompagner prioritairement les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires des minima sociaux et les jeunes,
  • Déployer un dispositif homogène sur l’ensemble du territoire régional,
  • Améliorer la lisibilité de l’offre d’accompagnement et de financement à la création d’entreprise, – Améliorer l’information de proximité.

Ce dispositif se décline en 4 offres de services distinctes selon les typologies de projets de création et de reprise d’entreprise :

  •  Be Est Entreprendre #Parcours 

Il s’adresse aux créateurs et repreneurs d’entreprise ayant des difficultés d’accès au système bancaire classique (demandeurs d’emploi de plus de 6 mois, bénéficiaires de minima sociaux, jeunes de moins de 29 ans,) et leur offre un accompagnement sous la forme d’un parcours complet (préparation de projet, financement, suivi postcréation/reprise, « coach ») afin de sécuriser leur démarche de création ou reprise d’entreprise.

  •  Be Est Entreprendre #Financement :

Il s’adresse aux créateurs et repreneurs d’entreprise ayant un projet dont le plan de financement est supérieur à 20 000 €. Ce dispositif  facilite l’accès au financement bancaire grâce à la mobilisation d’outils financiers adaptés (prêts d’honneur et garantie). Il offre une expertise financière et le suivi post-financement sur une durée de 3 ans suivant la création ou la reprise de l’entreprise.

  •  Be Est Entreprendre #Formation :

Ce dispositif comprend 5 modules de formation dont le 1er intitulé « initiation à la gestion d’entreprise » est obligatoire. Les autres modules sont optionnels :

  • Techniques de gestion (60 heures)
  • Techniques bureautiques /NTIC (35 heures)
  • Ressources humaines appliquées aux TPE (14 heures – Spécialisation dans l’ESS (35 heures) Ces formations s’adressent aux :
  • demandeurs d’emploi porteurs d’un projet de création-reprise d’entreprise (hors catégorie E : personnes pourvues d’un emploi, à la recherche d’un autre emploi),
  • salariés en Coopérative d’Activité et d’Emploi depuis moins de 6 mois dont l’activité concerne l’Economie sociale et Solidaire,
  • licenciés économiques. 
  • Be Est Entreprendre #Booster TPE (opérationnel au 2ème trimestre 2018) :

Il s’adresse aux chefs d’entreprise confrontés à une forte croissance dans les 3 premières années de leur activité et offre un appui personnalisé au développement de leur jeune entreprise.
La Région Grand Est se fixe comme objectifs prévisionnels d’accompagner 5 000 projets sur la période 2018 et 2019. 

Les chiffres de la création d’entreprise  

 En 2016 le Grand Est est au 7ème rang des régions les plus favorables à la création d’entreprise, avec 31 014 créations d’entreprises (augmentation de 4,2 % par rapport à 2015).
(Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements – Sirene – 13/12/17).

Lire Aussi