Edition du mercredi 25 avril 2018

Des mesures pour renforcer la sécurité routière

Au cours du Comité interministériel de la sécurité routière, le Premier ministre a annoncé une série de mesures pour réduire les accidents dont une limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes.

Edouard Philippe devant le Comité interministériel de la sécurité routière veut renforcer la sécurité des piétons

Edouard Philippe devant le Comité interministériel de la sécurité routière veut renforcer la sécurité des piétons


« La route est la première cause de mort violente dans notre pays » a souligné Edouard Philippe. « Chaque année, 3500 personnes meurent dans un accident de la route… pour la seule période des fêtes, sur une dizaine de jours, 105 personnes ont perdu la vie sur les routes de France… A cela s’joutent 72.000 blessés dont 25.000 blessés graves (…). Nous pouvons changer le cours des choses. »
Pour le Premier ministre, la vitesse est la principale cause des accidents. « Seules sont efficaces les mesures de ruptures » dit-il avant d’annoncer une série de mesures pour changer le comportement des automobilistes.

Stups, téléphone

La principale mesure concerne la limitation de la vitesse de 90 à 80 km/h sur les routes secondaires à double sens à compter du 1er juillet 2018.
« Cette décision est sans lien avec une quelconque motivation financière » a cru utile de préciser Edouard Philippe. Les recettes provenant des contraventions supplémentaires seront reversées dans un fonds d’investissement pour améliorer les structures de prise en charge des accidentés de la route.

Parmi les autres mesures, le Premier ministre a indiqué qu’il fallait renforcer la lutte contre l’usage des stupéfiants et l’alcoolémie. L’usage du téléphone, même avec kit mains libres, sera sanctionné par une amende à 135 euros et un retrait de 3 points.
En outre, pour protéger les piétons qui paient un lourd tribut à la circulation en ville, Edouard Philippe annonce la possibilité de rendre possible la vidéo-verbalisation des infractions liées au non-respect de la priorité d’un piéton engagé sur un passage protégé.

Lire Aussi