Edition du jeudi 26 avril 2018

Grand Est : 428 M€ d’aides diverses

La Commission permanente du Conseil régional, réunie ce vendredi 15 décembre 2017 sous la présidence de Jean Rottner a examiné 208 rapports et octroyé 428 M€ d’aides.

La CP du Conseil régional Grand Est du 15 décembre 2017 présidée par Jean Rottner (photo P. Bodez Région GE)

La CP du Conseil régional Grand Est du 15 décembre 2017 présidée par Jean Rottner (photo P. Bodez Région GE)

 

Parmi les décisions prises, on peut notamment citer :
Économie – Emploi – Innovation – Enseignement supérieur et recherche :
– Économie : la Région déploie ses dispositifs pour aider les entreprises sur tous les territoires
– Près de 1,5 million d’euros en faveur de la modernisation des PME
– La Région Grand Est soutient les jeunes chercheurs et les chercheurs de très haut niveau
– La Région soutient le Campus de Sciences Po Nancy

Formation professionnelle – jeunesse :
– Formation professionnelle : la Région Grand Est pilote de nouvelles missions – Et soutient 25 jeunes créateurs d’entreprises innovantes

Transports et déplacements :
– Le TER Grand Est intègre les tarifs des réseaux de transports collectifs LE MET’, STAN, SUB et SIT

Agriculture – environnement :
– Près de 556 000 € d’aides pour soutenir la filière Élevage-Viande-Lait
– La Région déploie près de 2,7 millions d’euros pour soutenir l’agriculture
– Appel à Manifestation d’Intérêt : la Région soutient les initiatives des filières agricoles en faveur de la ressource en eau

Culture – Sport – Tourisme – Patrimoine :
– Grand Est, terre de tournages : le cinéma et les productions audiovisuelles prospèrent
– La Région Grand Est et l’OLCA mobilisés pour la pratique des langues régionales
– Le Grand Est : terre de création et de culture, d’expérimentations et d’innovations
– La Région soutient des projets d’hôtellerie pour dynamiser les territoires du Grand Est

Près d’1,5 million d’euros en faveur de la modernisation des PME

La Commission permanente de la Région Grand Est de ce vendredi 15 décembre 2017, placée sous la présidence de Jean Rottner, a attribué près d’1,5 million d’euros d’aides à 18 entreprises régionales dans le cadre de l’Appel à Manifestations d’Intérêt (AMI) « Modernisation des PME ».

Modernisation des PME du Grand Est (P. Bodez Région Grand Est)

Modernisation des PME du Grand Est (P. Bodez Région Grand Est)

L’objectif premier du SRDEII est de dynamiser la compétitivité des entreprises en vue de créer des emplois. C’est dans ce cadre que l’AMI « Modernisation des PME » a été lancé, par la Région Grand Est, en juillet dernier. Doté de 10 millions d’euros, ce dispositif soutient l’investissement productif des entreprises régionales pour leur permettre de gagner en compétitivité sur les marchés nationaux et régionaux.

Chaque projet est étudié sur la base d’une grille d’analyse partagée avec des partenaires, créant ainsi, une dynamique nouvelle sur le territoire du Grand Est. Le comité de sélection de l’AMI « Modernisation des PME » se compose de : les services de la Région, la Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi), la Banque de France, la CCI Grand Est et les représentants de Thyssenkrupp Presta France, Norelem et Pöppelmann France.

 Les conditions d’éligibilité

L’AMI s’adresse aux PME exerçant une activité de production ou de services aux entreprises et présentant un projet d’investissement matériel ou immatériel de production d’un montant minimum de 50 000 € H.T, et études en lien avec ce projet.
Pour être éligible, ce projet doit répondre à au moins un des deux axes suivants :
– Modernisation de l’outil de production,
– Intégration de nouvelles technologies ou méthodes de production (automatisation, robotisation, impression 3D, équipement numérique, dématérialisation, digitalisation…).

 Deux aides distinctes cumulables

– une aide pour l’investissement : maximum de 30 % des coûts éligibles sous forme de subvention plafonnée à 200 000 € hors zone AFR (Zone à Finalité Régionale) et 1 million d’euros en zone AFR,
– une aide au conseil : maximum de 50 % de l’assiette éligible sous forme de subvention plafonnée à 15 000 € pour financer une éventuelle expertise à la mise en œuvre du plan de modernisation.

 18 entreprises ont été retenues par le comité de sélection (cf. page 2). Le soutien de la Région leur permettra de créer à moyen terme 80 emplois sur le territoire du Grand Est. Deux d’entre elles ont bénéficié d’une double subvention (aide au conseil et aide à l’investissement) : Gallet à Bouzonville (57) et Joint Vulcanisation Caoutchouc à Peltre (57).

Quelques exemples :

L’entreprise Print 6 à Saint-Menéhould (51) est spécialisée dans les arts graphiques et l’emballage. Cette entreprise de 3 salariés a bénéficié d’une subvention de 112 353 € couvrant 15 % des frais d’investissement pour l’acquisition de deux machines d’impression numérique. L’entreprise pourrait ainsi créer à moyen terme 4 nouveaux emplois.

L’entreprise Vosges Technologie Innovation et Industrie à Epinal (88) est spécialisée dans la conception, fabrication et commercialisation de fonctions complètes, de sous-ensembles mécaniques et de pièces de liaison au sol. Cette entreprise de 85 salariés a bénéficié d’une subvention de 194 560 € couvrant 10 % des frais d’investissement pour l’acquisition d’une ligne d’usinage automatisée.

L’entreprise Maxilor à Thionville (57) est spécialisée dans le profilage. Cette entreprise de 26 salariés a bénéficié d’une subvention de 324 400 € couvrant 10 % des frais d’investissement pour l’acquisition d’une ligne complète de profilage permettant de produire pour de nouveaux marchés et améliorer sa position sur le marché européen. L’entreprise pourrait ainsi à moyen terme créer 30 emplois.

L’entreprise Norcan à Hagueneau (67) est spécialisée dans la fabrication, découpe et négoce de joints industriels. Cette entreprise de 95 salariés a bénéficié d’une subvention de 117 900 € couvrant 20 % des frais d’investissement pour transformer l’entreprise sur le plan numérique et lui permettre d’améliorer la relation clients fournisseurs et le traitement technique des projets. L’entreprise pourrait ainsi créer à moyen terme 15 emplois.

 Calendrier :

Les entreprises qui souhaitent candidater à l’Appel à manifestation d’intérêt Modernisation des PME ont jusqu’au 28 février 2018 pour déposer leur formulaire de candidature. Informations sur :

La Région soutient le Campus de Sciences Po Nancy

La Commission permanente du Conseil régional du Grand Est de ce vendredi 15 décembre 2017, placée sous la présidence de Jean Rottner, a attribué une aide de 500 000 euros au Campus de Sciences Po Nancy pour l’année scolaire 2017/2018 afin de soutenir ses actions contribuant au rayonnement international et à l’intégration des étudiants dans la vie professionnelle.

A travers sa politique régionale en matière d’enseignement supérieur, la Région contribue à la dynamique d’attractivité des établissements du territoire aux niveaux national et international, à la formation d’étudiants dans une logique d’excellence tout en développant leur esprit d’entreprendre et en favorisant leur intégration professionnelle.

Créé en 2000, le campus européen franco-allemand de Sciences Po Nancy propose des études fondamentales et pluridisciplinaires en sciences sociales (histoire, économie, droit, science politique, sociologie). En 2017, il compte 441 étudiants, qui proviennent majoritairement de France et de l’espace germanophone, et plus généralement de 45 pays différents. Les enseignements y sont dispensés prioritairement en français, allemand et anglais mais au-delà de ces trois langues principales, les étudiants peuvent également suivre des cours d’arabe, d’espagnol, de suédois ou de russe.

Sciences Po Nancy contribue ainsi à la mixité internationale et à l’ouverture européenne des étudiants. Au travers de multiples actions de vie étudiante, l’établissement participe au rayonnement culturel et à la visibilité internationale du territoire de Nancy. Avec la mise en place de formations sous forme de simulations avec des séjours d’études et des intervenants investis dans les institutions régionales, Sciences Po Nancy forme des futurs cadres conscients des réalités du terrain tant locales que nationales et européennes.

Dans le cadre du programme du Bachelor de Sciences Po, la scolarité à Nancy poursuit 4 objectifs majeurs :

 renforcer la projection internationale du campus,
 inciter les étudiants de Sciences Po à s’insérer dans la vie étudiante de Nancy,
 confronter les étudiants avec des experts pour valider leurs enseignements théoriques,
 encourager le travail en équipe des étudiants et l’engagement de tous dans l’animation de la vie du Campus.

Le campus européen franco-allemand de Nancy s’intègre ainsi pleinement dans le cadre de la région Grand Est et contribue à promouvoir la position stratégique de la région au cœur de l’Europe.

Depuis 2004, le soutien de la Région à Sciences Po Nancy s’élève à près de 4,3 millions d’euros. A partir de 2015, dans le cadre d’une convention partenariale conclue jusqu’en 2020, la Région a décidé d’apporter une aide annuelle de 500 000 euros pendant 6 ans afin de soutenir l’ancrage territorial de l’établissement.
Le territoire du Grand Est héberge près de 200 000 étudiants accueillis dans ses établissements universitaires et plus d’une quarantaine de grandes écoles délivrant des diplômes de niveau Bac+5. A ces établissements viennent s’ajouter 15 IUT et 154 lycées proposant des sections BTS. La région représente ainsi 7,7 % des effectifs métropolitains et se positionne au 5ème rang des régions françaises. Ces écoles participent au rayonnement régional du Grand Est. Elles proposent aux jeunes des formations hautement qualifiantes et professionnalisantes, en résonnance étroite avec le tissu économique et entrepreneurial, répondant ainsi aux enjeux du Schéma Régional de Développement Economique et d’Internationalisation (SRDEII) adopté courant 2017.

Lire Aussi