Edition du samedi 16 décembre 2017

Remise à niveau des lignes régionales SNCF

Remise à niveau des lignes SNCF de la région Grand Est (photo sncf)

Remise à niveau des lignes SNCF de la région Grand Est (photo sncf)

65 millions d’euros de travaux pour la sauvegarde des lignes ferroviaires régionales du Grand Est

Une convention de financement de remise à niveau des lignes ferroviaires régionales de voyageurs du Grand Est a été signée ce mardi 28 novembre 2017 à Saales.
Des travaux urgents sur la ligne Molsheim – Saales – Saint-Dié-des-Vosges relèvent notamment de cette convention. Ils permettront le retour d’une desserte ferroviaire efficace entre Saales et Saint-Dié-des-Vosges, dès septembre 2018.
Jean-Luc Marx, Préfet de la Région Grand Est, Préfet du Bas-Rhin, représenté par Clara Thomas, Sous-préfète de Molsheim, David Valence, Vice-Président en charge des Mobilités et des Infrastructures de transport de la Région Grand Est, et Marc Bizien, Directeur territorial SNCF Réseau Grand Est, ont signé le texte.

Modernisation des voies

L’État, la Région Grand Est et SNCF Réseau s’engagent ensemble sur un important programme de renouvellement et de modernisation des voies ferrées du Grand Est.
Cette opération exceptionnelle vise à préserver des liaisons essentielles pour l’aménagement du territoire et la connexion des villes moyennes. Ce plan de sauvegarde s’inscrit notamment en cohérence avec les engagements pris dans le cadre du Pacte pour la Ruralité, à savoir développer et relier tous les territoires de la Région entre eux.
En Grand Est, 65 millions d’euros de travaux sont ainsi prévus sur six lignes ferroviaires à régénérer d’urgence dans le cadre du Contrat de Plan État Région 2015 – 2020 :

– 35 millions d’euros investis par la Région Grand Est,
– 20,7 millions d’euros par l’État,
– 9,3 millions d’euros par SNCF Réseau.
Dans ce cadre, les partenaires ont signé la convention relative au financement de la première phase des études et des travaux de remise à niveau des lignes ferroviaires pour les années 2017 et 2018, dans un souci de rétablir et de préserver la qualité de service pour les trajets quotidiens.

Six lignes

Cette première convention correspond à un engagement financier de plus de 23,6 millions d’euros, dont 19,9 millions d’euros apportés par la Région, 3,4 millions d’euros par SNCF Réseau et 345 000 euros par l’État.
Dès 2016, d’un commun accord avec la Région Grand Est et l’État, SNCF Réseau a lancé les études préliminaires pour l’ensemble des six lignes bénéficiant de ce programme d’intervention, ainsi que les études d’avant-projet pour la ligne Molsheim – Saint-Dié-des-Vosges (section Saales – Saint-Dié) :

– ligne Reims-Fismes,
– ligne Colmar-Metzeral,
– section Sarreguemines-Béning sur la ligne Metz-Sarreguemines,
– section Port-Saint-Vincent-Mirecourt sur la ligne Nancy-Merrey,
– section Verdun-Conflans sur la ligne Metz-Verdun,
– section Molsheim-Saint-Dié sur la ligne Strasbourg-Saint-Dié.

Ligne Molsheim-Saint-Dié-des-Vosges

Des travaux sur la voie (photo SNCF)

Des travaux sur la voie (photo SNCF)

Sur ce tronçon, les premiers travaux, évalués à 15,9 millions d’euros, visent à renouveler les composantes de voie entre Saales et Saint-Dié, à régénérer le pont rail sur la rivière Magel et à sécuriser le tunnel de Colroy. Afin d’accélérer ces travaux, la Région Grand Est apporte une contribution déterminante qui s’élève à 13,4 millions d’euros, le reste étant partagé entre SNCF Réseau (2,3 millions d’euros) et l’État. En effet, depuis décembre 2016, par mesure de sécurité, la section Saales – Saint-Dié-des-Vosges fait l’objet de ralentissements ayant conduit à la suppression de la quasi-totalité des dessertes ferrées.
Les travaux d’urgence s’inscrivent dans une opération globale, qui se décline de la manière suivante :

2018

SAALES – SAINT-DIE

 Remplacement de 9 000 traverses et relevage de la voie pour un retour à la vitesse nominale,
 Travaux de régénération du tunnel de Colroy, renouvellement de la voie ballast à l’intérieur de l’ouvrage,

MOLSHEIM-ROTHAU

 Régénération du pont rail sur la rivière Magel,

2020

ROTHAU-SAALES

 16 km de renouvellement de rail, remplacement de 9 000 traverses et relevage de la voie.

Ce chantier de grande envergure débutera en 2018 et se déroulera jusqu’en 2021, avec comme objectifs principaux, le rétablissement de la vitesse normale de la ligne Molsheim – Saint-Dié-des-Vosges sur la totalité du trajet dès septembre 2018, ainsi que la modernisation ultérieure du tronçon en vue de pérenniser la voie ferrée à un horizon de 30 ans.

CHIFFRES CLES DU TER DANS LE GRAND EST

– 1 676 trains chaque jour sur le réseau de transport régional en 2017, dont 200 trains de plus par jour pour une contribution financière stable,
– 165 000 voyageurs transportés par jour à l’échelle régionale.

CHIFFRES CLES DU BUDGET REGIONAL POUR LE TRANSPORT EN 2017

– 431,5 M€ alloués au fonctionnement des TER sur le territoire régional,
– 70 M€ dédiés au renouvellement et à la modernisation des matériels roulants, – 17 M€ consacrés à l’amélioration des lignes du réseau ferré régional, – 10 M€ attribués à l’aménagement des gares du Grand Est.

Dans la Région Grand Est, SNCF Réseau investit 370 millions d’euros pour moderniser et développer le réseau ferré classique. La maintenance représente quant à elle, 200 millions d’euros.

CHIFFRES CLES DU CONTRAT DE PLAN ETAT REGION POUR LE TRANSPORT FERROVIAIRE

Le montant des investissements programmés en matière de mobilité dans les Contrats de Plan État – Région (CPER) 2015-2020, sur l’ensemble du Grand Est, représente près de 1,2 milliards d’euros, dont 598 millions d’euros financés par l’État et 370 millions d’euros financés par la Région Grand Est.

Dans cette enveloppe, près de 565 millions d’euros sont consacrés au ferroviaire avec un objectif de modernisation et de remise à niveau du réseau, ainsi que de création de capacités supplémentaires notamment en ce qui concerne les grands nœuds, en vue d’améliorer les déplacements quotidiens tout en veillant à assurer l’écoulement des trafics fret sur les principaux corridors.

Lire Aussi