Edition du jeudi 23 novembre 2017

Bar-le-Duc : Gérard Peltre jugé ce matin

L’ancien maire de Lachaussée, dans la Meuse, sera jugé ce mardi 7 novembre 2017 par le tribunal correctionnel de Bar-le-Duc pour prise illégale d’intérêts.

L'ancien maire de Lachaussée, dans la Meuse, est poursuivi pour prise illégale d'intérêts

L’ancien maire de Lachaussée, dans la Meuse, est poursuivi pour prise illégale d’intérêts

Gérard Peltre, 65 ans, maire de la commune de Lachaussée, dans la Meuse, de 1980 à 2014 comparaîtra, ce mardi 7 novembre 2017 devant le tribunal correctionnel de Bar-le-Duc aux côtés de son ancien premier adjoint, Vincent Cuny. Le premier devra répondre de prise illégale d’intérêts et peut-être d’autres infractions pénales. Son adjoint étant poursuivi pour complicité.
Nous avons révélé cette affaire  en juin 2016 lorsque Gérard Peltre fut placé en garde à vue dans les locaux de la brigade de gendarmerie. Il faisait l’objet d’une enquête préliminaire ouverte par le procureur de Bar-le-Duc Rémi Coutin à la suite d’une kyrielle d’anomalies révélée par la chambre régionale des comptes.
Si la commune de Lachaussée a changé l’équipe municipale au printemps 2014, la justice a poursuivi ses investigations. En 35 ans de mandat, monsieur le maire de Lachaussée avait fini par confondre ses activités personnelles et celles de sa commune qu’il gérait dans la plus grande opacité.
On lui reproche, notamment, d’avoir installé le siège de l’une de ses sociétés dans les locaux de la commune sans s’acquitter des loyers. En effet, Gérard Peltre se dit « expert en développement local et régional ». Il a créé une Sarl dénommée Valoren Engeneering Creativite (sic) dont l’activité tournait autour de « l’aménagement et du développement durable régional et local ». Elle a été radiée le 8 juillet 2015.
Gérard Peltre devra donc s’expliquer sur cette prise illégale d’intérêts. Et sans doute de quelques autres infractions pénales.
La commune de Lachaussée dont Nathalie Moncheri est désormais premier magistrat, s’est constituée partie civile. Elle sera représentée à l’audience par Me Rolande Placidi, du barreau de Strasbourg.
M.G.

Lire Aussi