Edition du mardi 23 janvier 2018

Le Nobel de Chimie à un Strasbourgeois

L’Académie royale des sciences de Suède, qui décerne le Prix Nobel de Chimie, a récompensé cette année les travaux de trois scientifiques dont le strasbourgeois Jean-Pierre SAUVAGE, conjointement avec le britannique James Fraser STODDART et le néerlandais Bernard L. FERINGA pour leurs travaux sur les machines moléculaires.

sauvageNé à Paris en 1944, Jean-Pierre Sauvage est directeur de recherche au CNRS et directeur du laboratoire de chimie organo-minérale à l’université Louis-Pasteur de Strasbourg.
C’est un chercheur passionné, pionnier dans son domaine. Il fut le premier à penser que les machines moléculaires, des nano-molécules, étaient capables de se mettre en mouvement de manière contrôlée en répondant à différents signaux comme la lumière, le changement de température etc.
Ses travaux ont été couronnés de très nombreuses récompenses dont la plus prestigieuse est assurément ce prix Nobel 2016.
Le président de la Région n’a pas manqué de féliciter ce chercheur qui représente toute la communauté scientifique française mais surtout celle de l’université de Strasbourg. « A travers cette distinction, c’est l’ensemble de la communauté scientifique strasbourgeoise qui est mise à l’honneur. Avec Jean-Marie LEHN, Jules HOFFMANN et Martin KARPLUS, Jean-Pierre SAUVAGE est le 4ème scientifique strasbourgeois contemporain, et le 20ème dans toute l’histoire de l’Université, à avoir reçu le plus prestigieux des Prix.
C’est un signal fort pour l’Université de Strasbourg et plus généralement pour l’attractivité de toute notre région et sa réputation d’excellence. »

Lire Aussi