Edition du vendredi 20 juillet 2018

« Lycée 4.0 » : la 2ème phase de l’expérimentation est lancée !

Attentive à la place du numérique et de l’éducation dans ses territoires, la Région Grand Est souhaite permettre à ses lycéens de mieux appréhender les nouvelles technologies.

Expérimentation du lycée 4.0 (photo Pascal Bodez, Région Grand Est)

Expérimentation du lycée 4.0 (photo Pascal Bodez, Région Grand Est)

Jean Rottner, président de la Région Grand Est, Florence Robine, rectrice de la région académique Grand Est, rectrice de l’académie de Nancy-Metz, chancelière des universités, Christine Guillemy, vice-présidente de la Région Grand Est, en charge de la Formation initiale, des Lycées et de l’Apprentissage, et Jean-François Guillaume, Conseiller régional du Grand Est, ont participé au lancement de la 2ème phase de l’expérimentation du « lycée 4.0 », ce qui représente 62 nouveaux établissements dans le Grand Est.
Jean Rottner et Florence Robine ont également présenté le projet de regroupement des lycées du Lunévillois.

2018.000 lycéens

A la rentrée 2018, ce sont ainsi 111 établissements qui seront pleinement intégrés au « lycée 4.0 », dont le lycée Paul Lapie de Lunéville. Pour la rentrée 2020, c’est l’ensemble des lycées du Grand Est qui seront labellisés « lycée 4.0 ».
Pour les 218 000 lycéens du Grand Est, la Région a pour ambition de développer les usages du numérique et proposer ainsi à la jeunesse des conditions de travail modernes et contribuant à faciliter leur insertion professionnelle.
L’expérimentation « lycée 4.0 » repose sur la fourniture des manuels et/ou ressources en version numérique et concerne l’ensemble des niveaux et disciplines de l’établissement.
Tous les établissements qu’ils soient publics, privés, agricoles ou d’enseignement adaptés sont concernés par ce dispositif, les bénéficiaires étant tous lycéens de la seconde à la terminale. Les classes post-bac ne sont pas concernées.

Le « lycée 4.0 » : une démarche résolument tournée vers le futur

En 2017, 49 lycées pilotes ont pu expérimenter l’offre numérique globale qui remplace les manuels scolaires. Bien plus qu’un simple livre numérique, il s’agit d’un ensemble d’outils et de ressources mis à disposition des élèves et des professeurs dans les établissements, à domicile ou accessible sur un portable ou une tablette.
Cette migration s’accompagne d’un espace numérique de travail (ENT) « Mon bureau numérique », qui permet à tous les élèves du collège au lycée de travailler avec le même outil collectif. Les lycées retenus se sont donc engagés dans une démarche pédagogique ambitieuse, la diffusion des usages du numérique dans l’enseignement constituant un puissant levier de modernisation, d’innovation pédagogique et de démocratisation du système scolaire.
Faire du numérique un véritable outil de savoir et de modernité est en effet un enjeu majeur pour l’éducation de demain.

Il permet d’apprendre et d’enseigner selon des modalités novatrices, en prenant appui sur des ressources nouvelles et diversifiées : équipements mobiles individuels connectés, manuels numériques interactifs, plateformes de ressources, en particulier avec la Banque de Ressources Numériques pour l’Ecole (BRNE), tableaux interactifs, applications spécifiques, imprimantes 3D, etc. Ces supports permettent et induisent des approches pédagogiques motivantes et variées, qui permettront aux lycéens de s’intégrer encore davantage dans le paysage numérique tout en préparant leur vie professionnelle.

Une plus grande réussite

La différenciation pédagogique, l’individualisation des parcours et la lutte contre le décrochage scolaire sont des priorités que le numérique contribue à mettre en œuvre. L’efficacité de la réponse aux besoins éducatifs particuliers en tire également de grands bénéfices.
L’utilisation d’un espace numérique de travail est un élément fédérateur du projet. Par sa simplicité et par la sécurité qu’il garantit, cet espace permet de faciliter les collaborations individuelles entre élèves et professeurs, entre parents et professeurs, gages d’une meilleure implication de tous et d’une plus grande réussite.
Les ressources et manuels numériques, dont le choix relève toujours de l’établissement, permettent :

– un accès gratuit aux ressources numériques pour les élèves,
– d’offrir aux lycéens une continuité numérique entre le collège (le plan national concerne aujourd’hui déjà 25% des collèges) et l’université (déjà fortement utilisatrice des ressources numériques),
– de faciliter l’accessibilité via un Espace Numérique de Travail (ENT) unique sur l’ensemble du Grand
Est,
– de réduire le poids des cartables,
– de bénéficier d’une offre des éditeurs adaptée et renouvelée.

L’accompagnement de la Région consiste à déployer des infrastructures wifi dans les établissements, dans l’objectif de favoriser l’utilisation des ordinateurs personnels des lycéens. D’importants travaux de modernisation des réseaux, par le déploiement du Wifi notamment, et des équipements informatiques, sont mis en œuvre dans les 62 lycées :

 Sur les infrastructures :

Le déploiement massif du Wifi sur 5,2 millions de m² (250 lycées publics du Grand Est) permettra d’envisager d’autres usages du réseau informatique : accès en tous points des établissements, couverture des internats.
Cette action forte sur les réseaux permettra de mettre au même niveau l’ensemble des lycées du Grand Est.
Parmi les 62 nouveaux « lycées 4.0 », la Région prendra en charge les chantiers dans les établissements publics.

 Sur les équipements :

Pour la Région, responsable du parc informatique, la baisse du nombre d’ordinateurs du parc informatique traditionnel en PC fixes (30 000 contre 72 000) permettra une économie sur les coûts de maintenance.

Rappel : Le Grand Est a été la 1ère Région de France à signer avec Microsoft un contrat de licence afin de mettre à disposition de tous les lycéens des Etablissements Publics Locaux d’Enseignement (EPLE) publics, privés et agricoles, leurs familles et les enseignants, le pack Microsoft Office.

Ce contrat permet l’installation et la mise à jour de la suite Office complète sur l’ensemble du parc informatique des lycées (100 000 postes de travail) ainsi que sur les équipements personnels des quelque 218 000 lycéens du Grand Est et 26 000 enseignants et personnels administratifs. Le parc informatique des lycées du Grand Est sera ainsi prochainement unifié, permettant de diminuer les coûts de maintenance pour la Région. Les échanges entre les enseignants et les élèves via les Espaces Numériques de Travail seront également facilités, chacun utilisant la même version logicielle. Cette offre représentera une aide significative pour les lycéens et leurs familles qui en disposeront gratuitement durant leur scolarité en EPLE.

Plus d’informations ici

Le regroupement des lycées du Lunévillois : vers un établissement unique et numérique

Jean Rottner et Florence Robine ont présenté le projet de restructuration et de modernisation des lycées du Lunévillois, initié par la Région Grand Est et le Rectorat de l’académie de Nancy-Metz. Ce projet d’envergure propose de regrouper les trois lycées existants, Ernest Bichat, Jacques-Marie Boutet de Monvel et Paul Lapie, en un établissement unique, tourné vers le numérique, qui sera dès la rentrée de septembre 2018 labellisé « lycée 4.0 ».

Mieux adapté aux besoins éducatifs et de formations, ce « lycée 4.0 » contribuera ainsi à une meilleure réussite scolaire à l’échelle du territoire lunévillois.

L’établissement réhabilité pourra accueillir 2 200 élèves, répartis autour de 6 grands pôles d’enseignement : Métiers d’Art, Industriel, Technologique, Tertiaire, Sanitaire et Social et Général.

Les travaux, qui devraient s’achever à l’horizon 2027, représentent un coût total de 66 millions d’euros.

Lire Aussi