Edition du lundi 16 juillet 2018

Maternelles : la colère monte !

Depuis des années, la situation des agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (dits ATSEM) ne cesse de se dégrader.  Manif en vue en Moselle.

Ecole maternelle (Photo credit: Jean-Marc Liotier on Visual hunt /  CC BY-SA)

Ecole maternelle (Photo credit: Jean-Marc Liotier on Visual hunt / CC BY-SA)

L’intersyndicale CGT et FA-FPT appelle à un rassemblement devant la permanence parlementaire d’un député de la majorité présidentielle (55, rue aux Arènes à Metz), le mercredi 20 juin 2018 à 14h.
Dans un communiqué, l’intersyndicale explique que vouloir rendre la maternelle obligatoire à l’âge de 3 ans dès 2019 comme le souhaite Emmanuel Macron n’est pas tenable si l’on ne place pas l’amélioration des conditions d’accueil et d’apprentissage des enfants au cœur des enjeux.
Cette mesure induit la scolarisation de 26.000 enfants supplémentaires, 1050 classes de maternelles et postes d’ATSEM à créer alors que dans le même temps ce même gouvernement annonce fièrement la suppression de 70 000 postes dans la Fonction Publique Territoriale et applique une nouvelle cure d’austérité financière aux collectivités !

Politique d’austérité

Beaucoup d’ATSEM du département ne sont pas à temps complet et ne bénéficient d’aucun avancement de grade. Ces professionnel-le-s, comme l’ensemble des agents des collectivités territoriales, sont durement frappé-e-s par les conséquences des politiques d’austérité décidées par le gouvernement et relayées par plusieurs employeurs publics, au détriment de la réponse aux besoins des populations, des parents, mais aussi et surtout des enfants.
Les raisons de la mobilisation restent donc plus que jamais entières. La colère monte !

Lire Aussi