Ma thèse en BD : « 200 millisecondes pour s’émouvoir »

File 20180612 112611 12m4rc.jpg?ixlib=rb 1.1
La thèse de Stéphanie Matt en BD.
Peb&Fox/Université de Lorraine, Author provided

Stéphanie Matt, Université de Lorraine

À l’occasion du concours « Ma thèse en 180 secondes 2018 », l’Université de Lorraine propose une adaptation en bande dessinée des travaux de recherche de ses 11 doctorants finalistes. Commandé au duo de dessinateurs Peb&Fox, ce recueil porte un regard teinté d’humour sur une sélection de recherches qui reflètent la diversité des travaux réalisés par les laboratoires lorrains. Les vidéos des prestations des finalistes sont disponibles en ligne). Rendez-vous le 13 juin à Toulouse pour la finale nationale !


The ConversationStéphanie Matt est doctorante au laboratoire de psychologie Interpsy (Université de Lorraine). Son sujet de recherche s’intitule « Mise en lumière des mécanismes de reconnaissance des visages et de leurs expressions faciales émotionnelles au moyen d’une approche électrophysiologique par la stimulation visuelle périodique rapide ».


« 200 millisecondes pour s’émouvoir »

La thèse de Stéphanie Matt en BD.
Peb&Fox/Université de Lorraine, Author provided

Stéphanie Matt, Doctorante en psychologie, Université de Lorraine

La version originale de cet article a été publiée sur The Conversation.

The Conversation



Lire Aussi