Edition du lundi 16 juillet 2018

Nancy : Thierry Belmonte, directeur de l’Institut Jean-Lamour

Thierry Belmonte est, depuis le 1er janvier 2018, le nouveau directeur de l’Institut Jean Lamour (IJL), laboratoire de recherche en Science des Matériaux du CNRS et de l’Université de Lorraine. Il remplace Eric Gaffet, qui a occupé cette fonction de 2013 à 2017.

Thierry Belmonte, directeur de l'Institut Jean Lamour à l'Université de Lorraine (photo U.L.)

Thierry Belmonte, directeur de l’Institut Jean Lamour à l’Université de Lorraine (photo U.L.)

Agé de 50 ans, Thierry Belmonte est directeur de recherche CNRS. Il a débuté sa carrière de chercheur au sein du Laboratoire de Science et Génie des Surfaces, qui a fusionné avec 4 autres laboratoires pour former l’Institut Jean Lamour en 2009. Il a accompagné la création de l’IJL en tant que directeur adjoint de 2009 à 2012.
Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Electrochimie et d’Electrométallurgie de Grenoble (ENSEEG), Thierry Belmonte a obtenu un doctorat en Génie des Procédés de l’Institut National Polytechnique de Grenoble. Il a par la suite rejoint Nancy où il a obtenu, en 1999, son Diplôme d’Habilitation à Diriger des Recherches de l’Institut National Polytechnique de Lorraine en Science et Ingénierie des Matériaux.
Spécialiste des plasmas froids, Thierry Belmonte a reçu la Médaille de Bronze du CNRS en 2002 pour ses travaux visant à décrire les modifications de la surface d’un matériau au contact d’un plasma froid. Acteur reconnu dans le domaine des nanosciences par plasma, Thierry Belmonte étudie les décharges électriques dans les liquides cryogéniques afin de synthétiser de nouvelles formes de nanoparticules pour des applications liées à l’énergie. Il est notamment l’inventeur d’un procédé de fabrication additive par plasma (Procédé Discribe) permettant de déposer en 3D des multi-matériaux avec des résolutions inégalées à ce jour.
Thierry Belmonte co-dirige le Laboratoire International Associé LIPES (Laboratoire d’Interaction Plasma-Extrême Surface) avec Patrick Choquet du Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST).

Pour assurer la direction de l’Institut Jean Lamour, il sera secondé par Clotilde Boulanger, actuellement vice-présidente déléguée « Stratégie doctorale » de l’Université de Lorraine, professeure d’électrochimie des matériaux et chercheuse à l’IJL.

L’institut Jean-Lamour

L’Institut Jean Lamour est un laboratoire de recherche public en Science des Matériaux sous tutelle du CNRS et de l’Université de Lorraine. Ses 6 grands domaines de recherche sont : les matériaux, la métallurgie, les nanosciences, les plasmas, les surfaces et l’électronique. Avec 550 membres répartis à Nancy, Metz et Epinal, l’Institut Jean Lamour constitue un pôle de recherche d’envergure internationale dans son domaine. Il terminera en 2018 le regroupement de la majeure partie de ses équipes dans un bâtiment neuf sur le campus Artem à Nancy. www.ijl.univ-lorraine.fr

L’Université de Lorraine est un établissement public d’enseignement supérieur composé de 10 pôles scientifiques rassemblant 60 laboratoires et de 9 collégiums réunissant 47 composantes de formation dont 11 écoles d’ingénieurs. Elle compte près de 7 000 personnels et accueille chaque année plus de 60 000 étudiants. Retrouvez toute l’actu de l’UL sur factuel.univ-lorraine.fr et sur theconversation.com/institutions/universite-de-lorraine

Lire Aussi