Edition du samedi 16 décembre 2017

Grande Région : un modèle précurseur des « universités européennes »

Pierre Mutzenhardt, président de l'université Lorraine et Manfred Schmitt, président de l'université de la Sarre

Pierre Mutzenhardt, président de l’université Lorraine et Manfred Schmitt, président de l’université de la Sarre

L’Université de la Grande Région (UniGR) implique la multiplication des formations conjointes et des passerelles entre les universités.

Le Conseil des présidents et recteurs des six universités membres de l’Université de la Grande Région – UniGR ont élu Pierre Mutzenhardt, président de l’Université de Lorraine, et Manfred Schmitt, président de l’Université de la Sarre, respectivement président et vice-président de l’UniGR le 17 novembre 2017. Au centre de leur feuille de route pour les deux années à venir : la reconnaissance de l’UniGR comme université européenne.

Réuni dans la Villa Europa de Sarrebruck, le Conseil des présidents et recteurs de l’Université de la Grande Région a vivement remercié Michael Jäckel, président de l’Université de Trèves, pour son engagement auprès de l’UniGR ces deux dernières années en tant que vice-président, et confié au tandem sarro-lorrain la mission de poursuivre le développement de l’espace d’enseignement supérieur et de recherche intégré de la Grande Région. Ceci implique la multiplication des formations conjointes, des passerelles entre les universités pour les étudiants et les doctorants, et l’intensification de la coopération scientifique transfrontalière.

Six universités, 132.000 étudiants

A l’heure où l’Union Européenne affiche la volonté de développer des « universités européennes » au sens où les décrivait Emmanuel Macron dans son discours du 26 septembre 2017, Pierre Mutzenhardt affirme que « l’UniGR se profile aujourd’hui comme un modèle précurseur qui réunit toutes les composantes de ces futurs groupements universitaires ».
Créé en 2008, le réseau des 6 universités de Kaiserslautern, Liège, Lorraine, Luxembourg, Sarre et Trèves représentent 132. 500 étudiants et plus de 10.000 enseignants-chercheurs. L’UniGR met à leur disposition une large palette de services pour étudier, effectuer un séjour de recherche, utiliser le fonds documentaire des universités partenaires sans payer de frais d’inscription supplémentaires. Avec ses 19 cursus de formation transfrontaliers, l’UniGR offre aussi de nombreux parcours bi, voire trilingues qui permettent aux étudiants de se former de part et d’autre des frontières. Le label de doctorat européen UniGR offre aux doctorants la possibilité de mettre en valeur le caractère transfrontalier et européen de leurs recherches.

Nombreux projets

La mise en réseau des chercheurs dans la Grande Région constitue une activité centrale de l’UniGR, particulièrement au sein des domaines privilégiés de coopération de l’UniGR : étude des espaces frontaliers (« border Studies »), science des matériaux & utilisation rationnelle des ressources et biomédecine. Grâce aux séminaires, ateliers scientifiques ou conférences au cours desquels les scientifiques de la Grande Région ont l’opportunité de se rencontrer, de nombreux projets transfrontaliers ont été développés ou sont actuellement en préparation. 

Suite à la création de l’association transfrontalière l’UniGR a.s.b.l. en novembre 2015, l’UniGR représente aujourd’hui la forme la plus intégrée des groupements universitaires transfrontaliers à l’échelle européenne. Elle est aujourd’hui partenaire de plusieurs projets ERASMUS+ et INTERREG qui devraient bénéficier de subventions européennes. Il s’agit en particulier de la création d’un « centre européen en études sur les frontières (Border Studies) » dont l’objectif est de structurer un vaste réseau scientifique pluridisciplinaire d’environ 80 chercheurs et personnels scientifiques, de donner à la communauté scientifique des instruments de recherche harmonisés et de faciliter l’enseignement transfrontalier.

Programme d’excellence

L’UniGR participe également au projet « programme d’excellence en chirurgie et radiothérapie (NHL-ChirEx) » qui réunit les trois facultés de médecine de la Grande Région, ainsi qu’au projet « réseau des chambres climatiques (RCC/KN) » dans le domaine de la transition énergétique. Le groupement se réjouit en outre de la création du réseau des centres de langue des universités de la Grande Région dans le cadre d’un projet ERASMUS+ qui permettra aux étudiants de préparer leurs mobilités, effectuées dans le cadre d’un cursus ou à titre individuel grâce au statut étudiant UniGR.

A quoi ressemblera la future université européenne

 

L'université européenne

L’université européenne

L’Université de Lorraine est un établissement public d’enseignement supérieur composé de 10 pôles scientifiques rassemblant 60 laboratoires et de 9 collégiums réunissant 47 composantes de formation dont 11 écoles d’ingénieurs. Elle compte près de 7 000 personnels et accueille chaque année plus de 60 000 étudiants. Retrouvez toute l’actu de l’UL sur factuel.univ-lorraine.fr et sur theconversation.com/institutions/universite-de-lorraine.

L’Université de la Grande Région est un groupement universitaire innovant regroupant les universités de Kaiserslautern (D), Liège (B), Lorraine (F), Luxembourg (LU), Sarre (D) et Trèves (D). La coopération entre les six établissements d’enseignement supérieur et de recherche de la Grande Région, débutée en 2008 grâce à une subvention attribuée par l’Union européenne, s’est poursuivie à l’issue du projet et s’est matérialisée en 2015 par le création d’une forme juridique propre pour le groupement, lui permettant ainsi de porter des projets au service de ses membres et d’assurer une coordination conjointe de la coopération.

D’un point de vue géographique, la distance séparant les universités de Kaiserslautern, Liège, Lorraine, du Luxembourg, de Trèves et de Sarre n’est pas très importante. Il est possible de se rendre d’une université à l’autre en seulement quelques heures. Néanmoins, il y a encore quelques années, d’importantes barrières administratives séparaient ces universités, qui ont progressivement été levées. Lorsque des étudiant(e)s s’inscrivent aujourd’hui dans une des universités partenaires de l’ « Université de la Grande Région » (UniGR), ils bénéficient gratuitement de l’offre des cinq autres. Grâce au statut étudiant UniGR, il est en effet possible de suivre des cours, de se présenter à des examens et de bénéficier de prêts gratuits auprès des bibliothèques ainsi que du tarif étudiant dans les restaurants universitaires des cinq autres universités du réseau. Les étudiants enrichissent leur quotidien universitaire d’expériences interculturelles et de la découverte des différentes méthodes d’enseignement des pays voisins.
La mise en réseau des chercheurs dans la Grande Région est également une activité centrale mise en œuvre par l’UniGR, particulièrement au sein des domaines-phares de l’UniGR : études des espaces frontaliers (« border studies »), science des matériaux & utilisation rationnelle des ressources et biomédecine. Grâce aux nombreux séminaires, ateliers scientifiques et conférences au cours desquels les scientifiques de la Grande Région ont l’opportunité de se rencontrer, de nombreux projets transfrontaliers ont vu le jour ou sont actuellement dans une phase de conception. .

Plus d’informations

Lire Aussi