Edition du samedi 24 février 2018

Sanitaire et social : les enjeux de la formation

Véronique Guillotin, vice-présidente du Conseil Régional en charge de la Sécurité, de la Santé et du Handicap, a rencontré, ce lundi 9 janvier 2017, les directeurs d’instituts de formation sanitaire, les directeurs des établissements hospitaliers gestionnaires de ces instituts ainsi que les présidents et directeurs d’instituts de formation initiale en travail social.

le-sanitaire-et-social

Le sanitaire et social: 123 instituts de formation en Région (Phovoir)

 Il s’est agi d’évaluer les enjeux et les priorités de la Région Grand Est pour le développement des formations sur le territoire.
À cette occasion, l’Observatoire de l’Emploi Formation du secteur Sanitaire et Social a notamment présenté des éléments chiffrés sur l’emploi des professions sanitaires et sociales dans le Grand Est et sur les formations professionnelles sanitaires et sociales. Les données de l’observatoire sont consultables sur le site : www.orefalsace.org/observatoiredusaso/accueil
La Région consacre 104,5 M€ aux formations sanitaires et sociales, en 2017. Afin de préciser son appui à ces formations, la Région a annoncé, lors de cette rencontre, les axes forts de son engagement :

  • La mise en œuvre d’une offre de formation de qualité en vue de répondre aux besoins des secteurs sanitaires, médico-sociaux et sociaux, s’appuyant sur le Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales intégré dans le Contrat de Plan Régional de Développement de la Formation et de l’Orientation Professionnelles (CPRDFOP) qui seront élaborés en 2017.
  • La Région entend établir une carte des formations adaptée aux besoins de l’ensemble du territoire en optimisant l’appareil de formation. Afin de disposer d’un ensemble d’éléments d’aide à la décision pour piloter l’offre de formation, la Région s’appuie sur l’observatoire régional emploi formation du secteur sanitaire et social.

     Ces nouvelles priorités, en faveur du secteur sanitaire et social, entendent favoriser l’adaptation de la formation aux évolutions de diplômes, par l’accompagnement de la démarche « d’universitarisation » des formations sanitaires. La Région engage une concertation avec les universités et les établissements hospitaliers, autour d’un nouveau conventionnement pour ces enseignements.

  • À compter de la rentrée 2017, les conditions de prise en charge des frais de formations ainsi que les conditions d’attribution des bourses et aides accordées aux étudiants seront harmonisées dans le Grand Est. La Région prend à cœur l’accompagnement tout au long des parcours et l’amélioration de la qualité de vie de ses étudiants.   

LES CHIFFRES CLÉS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL 

  • 104,5 M€ dédiés aux formations dans le secteur sanitaire et social en 2017,
  • 15 400 personnes engagées dans cette voie, dont près de 8 200 étudiants en soins infirmiers, 2 000 élèves aides-soignantes, 600 étudiants en masso-kinésithérapie, 950 éducateurs spécialisés et 600 étudiants assistants de service social,
  • 123 instituts de formation,
  • Un taux d’insertion professionnelle de 89 %, atteignant les 93 % pour le métier d’aidesoignant (en 2016),
  • La carte des formations sanitaires et sociales pour 2017/2018 et les conditions de prise en charge des formations par la Région figurent sur le site : grandest.fr/actions/formationssanitairessociales

Lire Aussi