Edition du jeudi 23 novembre 2017

Le tourisme : une industrie d’avenir

Des élus du Grand Est ont participé, mercredi, aux Prémontrés de Pont-à-Mousson (54) au lancement de l’élaboration du Schéma Régional de Développement du Tourisme (SRDT).

La place Stanislas, à Nancy (DR)

La place Stanislas, à Nancy (DR)

Avec 1,4 million de nuitées dans l’hôtellerie, 2,5 millions dans les campings et 3,5 millions dans les hébergements collectifs en 2015, 6,1 milliards d’euros de dépenses touristiques et 82 000 emplois dans le secteur (soit 4% de l’emploi régional), le tourisme est une industrie d’avenir pour le Grand Est et contribue largement à l’attractivité globale de ses territoires.
La Région a à cœur de développer l’excellence des différentes destinations du Grand Est pour maintenir un niveau de satisfaction égal des visiteurs sur l’ensemble du territoire et répondre aux exigences toujours plus grandes de la clientèle.
Philippe Richert, Président de la Région Grand Est, Pascale Gaillot, Présidente de la Commission Agriculture et Forêt, Jackie Helfgott, Président de la Commission Tourisme, Élisabeth Del Genini, Mireille Gazin, Henry Lemoine, et Dominique Renaud, Conseillers régionaux du Grand Est, ont participé au lancement de l’élaboration du Schéma Régional de Développement du Tourisme (SRDT).

Avec les acteurs économiques

Piloté par la Région avec l’appui des trois organismes régionaux du tourisme et d’une assistance à maîtrise d’ouvrage regroupant les cabinets Futourism, Edater et Unigo, le SRDT est construit en étroite collaboration avec les acteurs économiques du territoire1 et de manière transversale. Il définit les orientations stratégiques d’aménagement, de développement et de promotion des destinations touristiques. Il précise les actions des collectivités ou de leurs groupements compétents en matière de promotion, d’investissement et d’aménagements touristiques.

Bateau mouche sur l'Ill à Strasbourg (DR)

Bateau mouche sur l’Ill à Strasbourg (DR)

Confiée aux Régions par la loi NOTRe, l’élaboration du SRDT est planifiée jusqu’en décembre prochain.
Le SRDT vise trois objectifs majeurs :

  • atteindre un niveau d’excellence sur l’ensemble de la région et renforcer ainsi l’attractivité des territoires,
  • veiller à l’équilibre territorial,
  • développer des pôles touristiques, en travaillant en particulier les axes de déplacements et l’offre d’hébergement.

Les contributions des partenaires seront recueillies au cours de concertations appelées « fabriques » :
‐ cinq fabriques territoriales correspondant aux destinations touristiques composantes du Grand Est : l’Alsace, les Ardennes, la Champagne, la Lorraine et le Massif des Vosges,
‐ six fabriques régionales articulées autour d’ateliers thématiques, ‐ des fabriques technico-professionnelles avec les acteurs concernés.
Ces fabriques seront complétées par des entretiens directs, des questionnaires en ligne et une plateforme collaborative.

                                                      

1 Institutionnels, privés, socioprofessionnels, fédérations, têtes de réseaux…

Le calendrier prévisionnel du SRDT

Les fabriques auront lieu en mai et juin prochains.
La première réunion de restitution politique du SRDT aura lieu en novembre 2017, avant son adoption par l’assemblée régionale en séance plénière à la fin de l’année et une première communication officielle au premier trimestre 2018.

Lire Aussi