Edition du lundi 23 octobre 2017

Alsace : Santé mentale et travail

Les Semaines d’information sur la Santé Mentale ont démarré au niveau national  avec pour thème Santé Mentale et Travail. L’ensemble des intervenants en santé mentale sur le Bas-Rhin proposent divers rendez-vous sur le département.

Santé mentale et travail

Santé mentale et travail

L’EPSAN s’investit plus particulièrement sur le territoire de Haguenau et propose une soirée d’échange autour de l’épuisement professionnel plus communément dénommé Burn-out) animé par le Dr Codruta IONESCU, mardi 21 mars 2017

L’OMS pointe, depuis 2010, une corrélation directe entre l’aggravation des troubles psychiques et les conditions de travail et de vie : « Les problèmes de santé mentale sont devenus l’une des principales causes d’absentéisme au travail et de retraite anticipée. La récession économique actuelle et ses effets sur le marché du travail vont probablement aggraver les problèmes d’emploi et de qualité de la vie chez les personnes atteintes de troubles mentaux et leur famille. » (OMS, La santé mentale et le bien-être sur le lieu de travail – protection et intégration en période difficile – 2010).

Le travail peut avoir des effets bénéfiques sur la santé mentale, en renforçant le sentiment d’inclusion sociale, de statut, d’identité et d’estime de soi. Cependant, les personnes vivant avec un trouble psychique travaillent – entre 55 et 70% selon les études – mais moins que les personnes sans trouble. Elles ont aussi deux à trois fois plus de risque de se trouver au chômage (OCDE, 2012).

Soirée d’échanges à Haguenau

De tels écarts représentent une perte majeure pour les personnes concernées, leurs familles, l’économie et la société. Il est nécessaire de trouver des solutions adaptées pour leur intégration et/ou leur maintien dans l’emploi.
De manière générale, la perte de travail et le chômage sont associés à un risque accru de troubles psychiques (stress, anxiété, dépression, addictions, etc.). Le burn-out dans le monde du travail va de pair avec l’augmentation des exigences de flexibilité, de mobilité et de responsabilités. Enfin, la pression de la performance s’exerce de plus en plus tôt chez les jeunes, et les difficultés d’accès à la formation et à l’emploi les rendent particulièrement vulnérables à la souffrance psychique.
« ÉPUISEMENT PROFESSIONNEL
UNE RÉALITÉ DES TEMPS MODERNES »
Soirée d’échanges et de discussions
Animée par le Dr Codruta Ionescu,
Psychiatre cheffe du pôle G03, EPSAN
Mardi 21 mars 2017 À 18H, Salle de la Douane à Haguenau

Lire Aussi