Des espions chinois en Lorraine

espion_chnoisDeux espions Chinois ont été surpris en train de photographier un prototype de moteur dans une filiale de Général Electric à Champigneulles (54)
Comme dans les films d’espionnage, le délit semble mineur. Mais les deux ressortissants chinois, stagiaires de l’entreprise Converteam de Champigneulles, filiale de GE Belfort, semblent agir pour le comptent d’une puissance étrangère qui a sans doute une petite idée derrière la tête. Genre concurrence déloyale.Ainsi, deux bobiniers arrivés à la mi-août sur le site lorrain ont été surpris en train de photographier un prototype de moteur destiné à l’armée française pour équiper notamment les hélicoptères Mistral ou Tonnerre. Ils sont alors dans une zone sécurisé dont l’accès leur est interdit. Les deux hommes sont interpellés quelques jours plus tard par les agents de la DCRI (le contre-espionnage).Les stagiaires viennent d’une usine de Converteam installée en Chine où l’on fabrique de petits moteurs. L’un d’eux, âgé de 45 ans, a reconnu avoir pris des clichés à la demande de son employeur chinois sans trop savoir, dit-il, ce qui est interdit ou pas. L’autre, âgé de 33 ans, est dans une situation plus délicate puisque dans son ordinateur les policiers ont trouvé des photos dont celles du prototype secret. Il ne s’explique pas comment elles sont arrivées dans son ordi.Les deux hommes ont été mis en examen pour « collecte d’information sur intérêts fondamentaux de la nation et livraison à une puissance étrangère entre le 18 août et le 25 septembre 2011 ». Ils risquent dix ans de prison.


Lire Aussi