CCI 54 : Richert au dîner de l’entreprise

Au Dîner de l’Entreprise, organisé par la CCI 54 jeudi soir à Nancy, Philippe Richert a défini les grands axes de la politique économique de la Région devant 250 chefs d’entreprise.

250 entrepreneurs
250 entrepreneurs au dîner de l’entreprise

« Il faut être stratège, avoir la vue qui porte loin et, en même temps, rester dans la proximité. » Invité par la CCI de Meurthe-et-Moselle et de son président, François Pélissier, Philippe Richter a précisé les grands enjeux auxquels la nouvelle Région doit faire face.
Selon le président du Conseil régional, la Région devra, dans les nuit ou neuf mois qui viennent, « revisiter [nos] compétences et mettre en œuvre le schéma Régional de Développement Economique, d’Innovation et d’Internationalisation (SDDEII) « Nous travaillons avec les CCI et les chefs d’entreprise, les acteurs économiques, sociaux, culturels pour mettre en place ces politiques structurelles. »
Objectif : créer une vraie politique régionale sur une nouvelle identité « une politique globale qui ne soit pas la juxtaposition des politiques des trois anciennes régions » a insisté le président du conseil régional. « Nous avons à construire un projet dans lequel tout le monde doit se reconnaître. »
Chantre de la décentralisation, il entend donner « davantage de pouvoirs aux régions et de responsabilités aux territoires. « La France est sclérosée, dit-il. Elle a besoin de se transformer. On a plus l’habitude de la contestation que de la co-construction ».
Philippe Richert explique : « nous devons être capables de nous rassembler, de travailler ensemble pour le développement économique, pour l’innovation, pour la recherche. Nous avons l’héritage de l’Histoire, nous devons préparer l’avenir de nos enfants. »

Le poids des CCI

François Pélissier président de la CCI 54
François Pélissier président de la CCI 54

Un peu plus tôt Paul Arker, président de la CCI de Lorraine avait brossé le portrait du nouveau (depuis huit mois) président de la Région Grand Est en rappelant ses origines alsaciennes modestes.
Quant à François Pélissier, il a rappelé le rôle et le poids des CCI dans l’économie spécialement dans le Grand Est.
François Pélissier a souligné la nécessité de l’union des CCI -dont les élections auront lieux du 20 octobre au 2 novembre. « L’Outil consulaire régional va construire l’avenir du Grand Est, dit-il. C’est un enjeu stratégique auquel nous devons faire face. Plus on sera unis, plus on pourra porter de projets ambitieux. »

M.G.



Lire Aussi