Edition du lundi 20 novembre 2017

« Plan 500 000 formations » La Région Grand Est et Pôle Emploi s’engagent

Le 1er juillet 2016, Philippe Richert, Président du Conseil régional du Grand Est et Michèle Lailler-Beaulieu, directrice régionale Alsace Champagne-Ardenne Lorraine de Pôle emploi, ont signé une convention de partenariat relative au « Plan 500 000 formations », en présence de Gérard Cherpion, Vice-Président du Conseil régional du Grand Est.

téléchargementA ce jour, dans la Région Grand Est, le nombre d’entrées en formation, au 17 juin, a progressé de 75,7 % par rapport à la même époque l’an dernier. Ce sont donc 13 700 entrées en plus, soit 31 804 entrées par rapport à 18 104 en 2015, faisant ainsi de la région Grand Est la première Région de France en termes de résultats au titre de ce plan.
« Nous avions lancé en février avec le Gouvernement le Plan 500 000 formations aux demandeurs d’emploi. Après avoir été la 1ère Région à signer cet accord avec l’Etat, nous sommes fiers de signer cette seconde convention avec Pôle Emploi. C’est un pas en avant déterminant pour une mise en oeuvre efficace de ce Plan pour la lutte contre le chômage. », souligne Philippe Richert.
La convention régionale porte sur un montant de 75 M€ pour 25 000 places de formation supplémentaires réparties dans les divers bassins d’emploi du Grand Est. Les demandeurs d’emploi pourront ainsi bénéficier de formations notamment dans les secteurs du bâtiment, de l’agriculture, des services à la personne, de l’industrie, du numérique ou encore dans l’hôtellerie et la restauration. Des projets sont d’ores et déjà identifiés pour près de 6 315 places.

« Préparer l’avenir »

Dans le cadre de ce plan, l’ensemble de l’offre de formation est mobilisée (formations qualifiantes, certifiantes, initiation, remise à niveau, perfectionnement, élargissement des compétences, etc.). Elle est adaptée à la fois aux besoins de l’entreprise et à ceux du bénéficiaire.
La convention régionale vise trois impératifs structurels :

•Maintenir l’offre régionale correspondant à celle de 2015 et doubler le nombre de places grâce au soutien financier de l’Etat,

•porter une attention particulière aux besoins des demandeurs d’emploi peu ou pas qualifiés et de longue durée,

•préparer l’avenir par des formations aux nouveaux métiers liés à la transition énergétique ou à la transformation numérique, par exemple.
Pour assurer l’efficacité de ce plan en Région, le Conseil régional du Grand Est en concertation avec l’Etat et Pôle emploi a travaillé, depuis février dernier, avec les branches professionnelles et les OPCA
(Organismes paritaires Collecteurs Agréés) afin d’identifier les besoins en compétences non couverts et émergents.
En parallèle, sur l’ensemble du périmètre Alsace Lorraine-Champagne Ardenne, les délégués territoriaux et les partenaires locaux ont recensé les attentes et des besoins en main d’oeuvre qualifiée exprimés dans chaque bassin d’emploi.

Ainsi, un plan d’actions commun entre le Conseil régional du Grand Est et Pôle emploi permet d’établir à ce jour, une offre de formations construite autour de quatre axes stratégiques :

•Le développement des formations en amont de la qualification : 2 458 places prévues
– Des sas préparatoires à l’entrée en contrat en alternance
– Des actions de remise à niveau
– Des actions permettant la validation de projets professionnels

•Les formations sur mesure répondant aux besoins des entreprises : 2 844 places prévues
– Des actions de professionnalisation ou de qualification en réponse aux demandes de recrutement des entreprises ou de secteurs professionnels

•Les actions vers les secteurs/métiers émergents : 629 places prévues
– Des actions de professionnalisation ou de qualification visant à l’accès à ces métiers

•Des actions à destination de l’emploi transfrontalier : 384 places prévues
– Des actions de professionnalisation ou de qualification en réponse aux besoins de recrutement des entreprises allemandes, luxembourgeoises et belges.

Pour le Grand Est, le « Plan 500 000 formations » est un outil opérationnel de lutte contre le chômage et de développement de l’emploi, une des priorités de l’engagement de l’Institution au service de ses citoyens.

Lire Aussi