SNCF : une voie sans issue ?

Dans leur livre-enquête « SNCF : un scandale peut en cacher un autre » * Julie Pichot et Frédéric Brillet révèlent la triste situation du transporteur public. A la limite de la rupture.

SNCF : Un scandale peut en cacher un autre (Ed. L'observatoire)
SNCF : Un scandale peut en cacher un autre (Ed. L’observatoire)

La grève sans fin des cheminots, les retards habituels des trains, les pannes monstres, les accidents, les incidents, la réforme ferroviaire engagée à coups de hache : il ne se passe pas une journée sans que la SNCF ne fasse les gros titres de la presse. Le plus souvent dans la rubrique des faits divers.
Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi les usagers sont-ils aussi mal traités par cette entreprise devenue ingouvernable ? Pourquoi les Français, jadis si fiers de leurs trains et de leur exactitude légendaire, se sont mis à détester les voyages en train, leurs horaires fantaisistes, leurs prix incompréhensibles, leur confort aléatoire ?
Pour répondre, deux journalistes ont mené l’enquête. Julie Pichot et Frédéric Brillet ont exploré les nombreuses facettes de cette vieille dame de 80 ans, ils en ont découvert les secrets, les scandales qui, jour après jour, à coups de maladresses et d’abus en tous genre, en ont fait une infirme. Presque moribonde.

Comment et pourquoi ?

Les auteurs dénoncent autant les rivalités entre les syndicats de cheminots que la psychorigidité de la direction, orientent leur projecteur sur le sacro-saint statut, ils évoquent les fraudes et les incivilités, les dérapages de la sous-traitance, la vétusté du matériel, la souffrance au travail, la sécurité, comme l’accident de Brétigny, la menace terroriste, la dette, la concurrence…
Bref, un livre très documenté et sans concession qui interroge et permet de mieux comprendre comment et pourquoi on en est arrivé là. Au bout du bout. Et personne ne sait où s’arrêtera ce train engagé sur une voie sans issue.
• « SNCF : un scandale peut en cacher un autre. Julie Pichot et Frédéric Brillet, Editions de l’Observatoire, 288 pages, 18 euros.

E.L.



Lire Aussi