Edition du mardi 17 juillet 2018

Grand Est : embellie économique fin 2017

L’emploi salarié garde le rythme soutenu par l’intérim et par la construction. Le chômage en forte baisse.

L'emploi intérimaire en hausse au 4ème trimestre 2017 (INSEE)

L’emploi intérimaire en hausse au 4ème trimestre 2017 (INSEE)

Dans le Grand Est, l’emploi salarié dans les secteurs principalement marchands augmente de 0,3 % au quatrième trimestre 2017, soit 3 110 créations nettes, continuant sur le même rythme qu’au trimestre précédent. La situation est similaire chez nos voisins : + 0,4 % dans les Hauts-de-France et + 0,3 % en Bourgogne-Franche-Comté, mais légèrement plus favorable en France métropolitaine (+ 0,5 %).
À l’échelon départemental, seuls la Haute-Marne et les Vosges affichent une baisse de l’emploi (- 0,2 %). Les hausses sont les plus marquées dans le Bas-Rhin, le Haut-Rhin et en Moselle (+ 0,4 %).

Stagnation dans les services, l’industrie et le commerce

Dans les services marchands hors intérim, la croissance de l’emploi marque le pas : 110 créations nettes après 1 840 cet été, alors que le rythme reste soutenu au niveau national (+ 0,5 %). L’emploi dans les secteurs de l’information-communication et de l’hébergement-restauration progresse solidement (+ 1,0 % et + 0,5 %) mais diminue de 0,8 % dans les autres activités de services.
L’emploi industriel stagne également après – 0,1 % au trimestre précédent.
Dans le commerce, l’emploi se maintient difficilement (- 0,0 %, soit 30 suppressions d’emplois, après + 0,2 %) ; la situation est légèrement meilleure à l’échelle nationale (+ 0,2 %). Six départements perdent des emplois dont les Ardennes et la Haute-Marne (- 1,0 % et – 0,8 %). La Marne et la Meurthe-et-Moselle affichent les hausses les plus marquées (+ 0,5 % et + 0,3 %).

L’intérim et la construction, moteurs des créations d’emploi

Avec 2 470 créations nettes, l’intérim continue de soutenir l’emploi et amplifie sa croissance ce trimestre (+ 3,9 % après + 2,2 %). La tendance est moins soutenue au niveau national (+ 2,1 %).
La construction, encore très déprimée il y a un an, participe activement à la hausse de l’emploi avec 530 créations nettes (+ 0,5 % après + 0,1 %).

Le chômage en forte baisse, sous la barre des 9 %

Forte baisse du chômage dans le Grand Est au 4ème trimestre 2017 (Insee)

Forte baisse du chômage dans le Grand Est au 4ème trimestre 2017 (Insee)

Après une petite hausse au troisième trimestre, le chômage baisse très fortement au quatrième trimestre 2017 (- 0,6 point), pour atteindre 8,6 % de la population active du Grand Est, et de la France métropolitaine. Ce niveau n’avait pas été atteint depuis plus de dix ans. Sur l’année, le repli est de 1,3 point.
Ce fort recul du chômage concerne tous les départements, que ce soit l’Aube, la Moselle, les Vosges et le Haut-Rhin (- 0,9 point), ou la Haute-Marne et la Meuse (- 0,5 et – 0,6 point).

Moins de 290 000 demandeurs d’emploi de catégorie A

À la fin du quatrième trimestre 2017, le Grand Est compte 464 900 demandeurs d’emploi de catégories A, B et C, soit une baisse de 0,7 % par rapport au trimestre précédent. En revanche, en France métropolitaine, ce nombre est stable.
On dénombre 287 200 demandeurs d’emploi n’ayant exercé aucune activité au cours du mois de décembre (catégorie A), soit une baisse de 2,0 % ce trimestre, contre – 1,6 % au trimestre précédent.

Toujours plus de nouvelles entreprises…

Dans le Grand Est, 8 700 entreprises ont été créées au quatrième trimestre 2017, soit 600 de plus qu’au trimestre précédent (+ 7,8 % en données CVS). L’évolution est semblable au niveau national (+ 7,3 %). Les immatriculations de micro-entrepreneurs progressent fortement (+ 12 %) et les créations d’entreprises classiques rebondissent après un troisième trimestre morose (+ 5,5 % après – 0,7 %).

… et moins de défaillances

Au quatrième trimestre 2017, 4 150 entreprises ont été placées en redressement ou en liquidation judiciaire, soit un recul de 6,5 % sur l’année 2017 comparée à 2016. La tendance est similaire en France métropolitaine.
Des signaux positifs pour les exportations vers la zone euro en cette fin d‘année
Les exportations du Grand Est se montent à 16,3 milliards d’euros au quatrième trimestre 2017. Avec + 9 % de hausse et trois trimestres précédents déjà positifs, la tendance favorable se confirme. Établie à 9 % également ce trimestre, l’amélioration des ventes vers la zone euro conclue une année en dents de scie.

(Source INSEE)

 

Lire Aussi