Edition du mercredi 20 juin 2018

L’agriculture dans le Grand Est : 8 milliards de C.A.

La Région s’engage à renforcer sa politique en faveur de l’agriculture, secteur clé de l’économie régionale.

Le président Rottner visite de deux GAEC en Alsace (Région Grand Est)

Le président Rottner visite de deux GAEC en Alsace (Région Grand Est)

Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, et Laurent Wendlinger, Président de la Chambre d’Agriculture d’Alsace, ont visité le GAEC (Groupement Agricole d’Exploitation en Commun) Saint-Jacques à Feldbach (68) ainsi que la nouvelle nurserie du GAEC de la Verdure à Riespach (68), ce samedi 13 janvier 2018. Ces visites ont notamment permis de réaffirmer l’engagement régional au plus près des agriculteurs et des territoires du Grand Est, au regard des enjeux pour l’année 2018.
Pour renforcer et soutenir le dynamisme de ce secteur économique majeur du territoire, la Région a engagé de nombreux travaux avec pour objectifs de :

Relever des défis transversaux s’imposant à l’agriculture du Grand Est notamment avec :

– la création de valeur ajoutée sur les exploitations et dans les filières, avec le soutien à la recherche, à l’innovation et à la compétitivité,
– le renouvellement des générations,
– la consolidation des systèmes de production sur tous les territoires de la région,
– la préservation des ressources naturelles et la généralisation de pratiques agricoles innovantes, qui combinent production, développement durable et adaptation au changement climatique.

Apporter des réponses à l’échelle des filières :

– être au service de l’ensemble de l’agriculture dans la diversité et la spécificité des productions,
– porter un projet structurant pour renforcer l’intégration des acteurs dans leurs marchés (locaux, nationaux, internationaux).

En 2017, la Région a déployé un nouveau projet régional de politique agricole, afin de préparer l’agriculture de demain et répondre à ces objectifs fixés, filière par filière. En 2018, la Région s’engage à renforcer sa politique en faveur de l’agriculture et à mettre en œuvre les nouveaux dispositifs et les contrats de filières élaborés ou en cours d’élaboration.
Cet engagement passe également par l’accompagnement des exploitations les plus fragiles, en leur apportant des réponses conjoncturelles (année blanche pour soulager les problèmes de trésorerie) et structurelles (appui technique), afin de leur permettre de retrouver un modèle économique viable.

La filière élevage

La mise en œuvre du contrat de filière permettra notamment :

– l’encouragement au développement de systèmes autonomes, à l’échelle régionale, comme modèle de base de l’élevage Grand Est, afin de permettre à chaque éleveur de produire à des coûts en adéquation avec ceux du marché, et ce à partir d’un approvisionnement local. Ces systèmes constituent une réponse face aux enjeux environnementaux et climatiques actuels,
– le développement et la diffusion de nouvelles races bovines susceptibles de répondre aux enjeux économiques de l’éleveur.

En matière de santé animale, la Région s’associera également aux efforts de la profession sur le règlement des conséquences économiques de certaines maladies, la surveillance des maladies émergentes ou l’obtention des qualifications permettant l’accès aux marchés.
En matière ovine, la Région déploiera un dispositif pour faciliter l’accès des éleveurs à des animaux sélectionnés et à des techniques permettant d’accroître la valeur génétique du bétail, donc la compétitivité des élevages.

LA POLITIQUE AGRICOLE DU GRAND EST : PRÉPARER L’AGRICULTURE DE DEMAIN

Avec 3 millions d’hectares de surface agricole (soit 11% des surfaces nationales), la région Grand Est génère directement plus de 8 milliards d’euros de chiffre d’affaires de production agricole, soit près de 15% du niveau national.

 

L'agriculture : un C.A. de 8 milliards dans le Grand Est (Photo région Grand Est)

L’agriculture : un C.A. de 8 milliards dans le Grand Est (Photo région Grand Est)

Les plus de 49 000 exploitations agricoles qui la composent, soit près de 10% des exploitations françaises, se répartissent en part quasi égales entre productions animales (35% – 4ème région française), viticulture (32 % – 2ème région française) et productions végétales (32 % – 4ème région française). En 2018, la Région Grand Est consacrera un montant de près de 21 millions d’euros en faveur de l’agriculture et de la forêt.
Aussi pour renforcer et soutenir le dynamisme de ce secteur économique la Région Grand Est fait face à plusieurs défis comme : la création de valeur ajoutée sur les exploitations et dans les filières, avec le soutien à la recherche, à l’innovation et à la compétitivité, le renouvellement des générations, la consolidation des systèmes de production sur tous les territoires de la région, la préservation des ressources naturelles et la généralisation de pratiques agricoles innovantes qui combinent production, développement durable et adaptation au changement climatique.
C’est dans ce cadre que la Région propose d’accompagner les filières et les exploitations agricoles, sans considération de tailles ou d’orientations de mode de production à travers quatre priorités :

– l’amélioration de la compétitivité et la modernisation de l’ensemble de la chaîne de valeur agricole,
– les marchés alimentaires régionaux,
– le développement agricole et le progrès pour les exploitations, – l’installation et le renouvellement des générations.

À PROPOS DU GAEC SAINT-JACQUES

Le GAEC Saint-Jacques, installé à Feldbach au cœur du Sundgau, est une exploitation de polyculture- élevage 1 produisant à la fois du lait, écoulé via la coopérative SODIAAL (1,2 millions de litres/an) et des œufs via une production de poules élevées en plein air. L’exploitation est répartie sur 145 hectares dont 39 hectares de prairies, 72 de maïs, 26 de blé et 6 d’orges. Le Groupement Agricole d’Exploitation Commune a été initié en 2000 par Sébastien Stoessel, Président de la Commission élevage à la Chambre d’Agriculture d’Alsace.

1 système d’utilisation des terres dans lequel dominent les exploitations cultivant plusieurs espèces végétales.

À PROPOS DU GAEC DE LA VERDURE

Le GAEC de la Verdure, basé à Riespach, est une exploitation de polyculture – élevage qui produit 1,3 millions de lait vendu à l’entreprise locale SENOBLE. Le cheptel est composé de vaches de race montbéliarde. La surface agricole de l’exploitation se répartie sur 341 hectares, dont au total 152 hectares de prairies, 89 de maïs, 76 de blé et 25 d’orges, colza et céréales rustiques. Ce GAEC a bénéficié, en 2016, d’une subvention au titre de l’aide aux investissements pour la modernisation des bâtiments d’élevage, pour la construction d’une nurserie afin d’y installer 130 veaux, dont 35 938 € financé par le FEADER.

Lire Aussi