Edition du samedi 21 octobre 2017

Mardi : grèves et manifs

Les agents de la fonction publique vont débrayer, ce mardi 10 octobre 2017 à l’appel des tous leurs syndicats. Grosses perturbations attendues.

Les fonctionnaires dans la rue le 7 mars 2017

Les fonctionnaires dans la rue le 7 mars 2017 (Capture CNews)

Il faut s’attendre à une journée difficile, ce mardi, puisque les fonctionnaires sont appelés à la grève par toutes les centrales syndicales. Dans les écoles, dans les transports, dans les hôpitaux, tout tournera au ralenti.
Motif du mécontentement des quelque 5,4 millions de fonctionnaires ? Le gel du point d’indice, le retour du jour de carence (un fonctionnaire en arrêt maladie perdre une journée de rémunération) les suppressions de poste ou encore la hausse de la CSG. A quoi s’ajoute la suppression de 120.000 postes d’ici la fin du quinquennat. De quoi être en colère.

Le mouvement s’annonce très suivi

Concrètement, des perturbations plus ou moins fortes affecteront les services dans les crèches, les bibliothèques, les transports, les hôpitaux, les écoles, collèges et lycées… Car les fonctionnaires et, en particulier les enseignants, sont particulièrement remontés contre le gouvernement.
Le personnel hospitalier a décidé de s’associer à cette journée de protestation. Des aides-soignantes aux médecins, des infirmières aux pharmaciens et aux dentistes, tous dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail et les budgets de plus en plus réduits.
Perturbations encore dans les transports aussi bien en région parisienne qu’en province. Plusieurs syndicats demandent aux cheminots de se joindre au mouvement de contestation par solidarité avec les fonctionnaires et pour protester contre la réforme du code du travail.
Dans les airs, les contrôleurs aériens sont appelés à débrayer. Mieux vaut reporter son voyage au départ de Paris ou des aéroports des province. Un tiers des vols sont annulés.
Enfin, il y aura des mouvements à La Poste et à Pôle Emploi mais aussi peut-être dans les télécommunications.
Enfin, dans les villes, les fonctionnaires vont défiler pour exprimer leurs mécontentements.

Police : la mobilisation gagne la rue

 L’UNSA Police manifestera publiquement dans la rue son désaccord envers certains projets du gouvernement.

 » Notre organisation s’associe à cette mobilisation de la Fonction publique pour contester le gel du point d’indice, base de la rémunération des agents, le retour du jour de carence dans un contexte éprouvant pour la santé des forces de l’ordre, la remise en cause du calendrier d’application du PPCR, ainsi que la baisse du pouvoir d’achat avec l’augmentation de la CSG qui, si elle n’était pas compensée, ferait baisser les salaires de 2%,  à l’inverse des actifs du secteur privé » explique Philppe Capon, secrétaire général de l’UNSA Police. Malgré un engagement sans faille et des attentes toujours plus grandes envers les fonctionnaires, le gouvernement ne trace aucune mesure positive ni aucune perspective pour les agents du ministère de l’Intérieur. »      

Lire Aussi