Edition du mardi 24 octobre 2017

Trois films soutenus par la Région sélectionnés au Festival de Locarno

locarno-affiche-festival

L’affiche du Festival

Présenté en compétition « Longs métrages internationaux » :

« Bangkok Nites » (1h30), de Katsuya Tomi, coproduction Les Films de l’Etranger : Luck est la Number One du club d’entraîneuses thaïlandaises « Les Sirènes », l’un des nombreux établissements de la rue Thaniya dédiés à une clientèle japonaise. En gagnant à Bangkok un maximum d’argent, Luck espère mettre sa famille à l’abri du besoin. Elle veut surtout éloigner sa petite soeur Ying et son frère Jimmy des griffes de leur mère droguée. Un jour, après cinq ans sans nouvelles, elle retrouve Ozawa, un ancien client japonais dont elle était tombée amoureuse. Ce retour fait resurgir les promesses d’une vie différente. Quand Ozawa doit se rendre au Laos, Luck décide de l’accompagner et de le présenter à sa famille comme son mari japonais, un symbole de réussite pour les prostituées du pays. Pourtant, à Bangkok, sa place sur le trône de la rue Thaniya est remise en cause par l’arrivée d’une nouvelle fille…

Présenté en compétition « Courts métrages nationaux » :

« Iceberg » (37 mn), de Mathieu Z’Graggen, coproduction Alpaga Films et Innervision : Monsieur Elys travaille depuis 20 ans dans une patinoire où il a élu domicile. Fan de hockey sur glace, il n’a pourtant jamais osé chausser des patins. Il mène une vie sans but au volant de sa surfaceuse à glace.

Jusqu’au jour où il se heurte à Brie, une gamine farouche et obstinée, bannie des séances de patinage. Il va lui ouvrir les portes de la patinoire sans se douter des conséquences.
 « Iceberg » a entièrement été réalisé et post-produit en région. « Think big », le précédent film de Mathieu Z’Graggen, avait déjà été sélectionné et récompensé, notamment par le Grand Prix du Jury compétition nationale au Festival Premiers Plans d’Angers.

Présenté en avant-première mondiale :

« Le train de sel et de sucre » (1h30,), de Licinio Azevedo, coproduction Les Films de l’Etranger : 1989, quinze ans après l’indépendance, le Mozambique est un pays ruiné par la guerre civile. Même le sucre, autrefois produit en grande quantité, est devenu un bien rare et précieux. De Nampula à Cuamba, le train est le seul espoir pour des centaines de civils prêts à tout risquer, y compris leur vie, pour échanger quelques sacs de sel mozambicain pour le sucre de Malawi. Le voyage s’effectue à cinq kilomètres à l’heure sur des tronçons de ligne sabotés. Les obstacles et les catastrophes constantes rendent vulnérables tous les voyageurs. Le Train de Sel et de Sucre est une histoire de foi, d’espérance et d’amour inespéré.

Pleins feux sur le festival de Locarno

Créé en 1946, le festival international du film de Locarno (Suisse) invite chaque année à découvrir les dernières tendances du cinéma d’auteur et les talents émergents. Il a permis de faire connaître des réalisateurs tels que Claude Chabrol, Stanley Kubrick, Milos Forman, Spike Lee…
Près de 200 films sont présentés dont une trentaine de films français. Le Festival est articulé en une dizaine de sections ouvertes à tous les genres et à tous les formats dont la plus célèbre reste La Piazza Grande qui offre à 8.000 spectateurs des projections en plein air dans un cadre exceptionnel. Le Festival accueille chaque année près de 3.700 professionnels et 200.000 visiteurs.
Pour cette 69ème édition, 17 longs métrages concourront pour le Léopard d’Or, dont six productions et coproductions françaises. 16 films sont par ailleurs présentés en avant-première sur La Piazza Grande. Au total, 10 productions ou coproductions françaises ont été retenues hors compétition pour La Piazza Grande.

Plus ici

Lire Aussi